Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 06/08/2017 au 12/08/2017

• « La référence n’est plus le Système mais le désordre », telle est la phrase que nous employons à plusieurs reprises dans divers textes très proches (notamment deux fois le 7 août 2017 et le 7 août 2017, et le 9 août 2017) pour caractériser une évolution décisive à Washington D.C., ditto “D.C.-la-folle” décidément ; mais une évolution qui n’est propre en aucune façon à cette seule “D.C.-la-folle” mais bien à notre situation générale puisque nous sommés tous concernés par cet énorme changement de paradigme où notre référence n’est plus le tout-puissant Système mais le désordre que sa folle surpuissance a engendré (voir deux fois le 3 août 2017 et le 3 août 2017, le 4 août 2017 et le 5 août 2017). • Nous pensons qu’il s’agit d’un événement d’une extrême importance qui s’est peu à peu dégagé de l’avatar extraordinaire que constitue d’ores et déjà l’épisode-Trump, élément de désordre et de destruction à la fois qu’il est absurde de classer idéologiquement ou politiquement mais qui doit être considéré par rapport à une activité possible de déconstruction des structures du Système (voir le 30 juillet 2017 et le 31 juillet 2017). • C’est à notre sens dans cette même orientation de l’explication qu’il faut placer la crise entre les USA et la Corée du Nord, – comme toutes les diverses “guerres” en cours, – qui connaît un nouveau paroxysme, et dont un présentateur de TV nous dit à son propos, s’adressant à ses auditeurs et regardeurs divers sans la moindre hésitation, mesure, inquiétude ni conscience de ce qu’il dit, et d’ailleurs sans inquiéter le moins du monde ses invités « Mon job est de vous paniquer à mort » (Voir le 1er août 2017, le 10 août 2017, le 11 août 2017 et le 12 août 2017.) • Tout le reste est à l’avenant, du même tabac et du même tonneau, que ce soit les frasques de ces monstres d’inculture et de sottise censureuse que sont les “géants” de Silicon Valley (voir le 10 août 2017 et le 11 août 2017), que ce soit les divers malaises qui encombrent la Grande Crise Générale de notre effondrement (voir deux fois le 8 août 2017 et le 8 août 2017). 


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Faits et commentaires

Paroles et paradoxes d’Antifa-USA   17/08/2017

Antifa, formule à signification universelle (“antifascisme”) a, aux USA, une signification bien imprécise et une opérationnalité qui ne l’est pas. • Lorsqu’on écoute des représentants d’Antifa-USA, les héroïques attaquants de l’extrême-droite nazie envahissant Charlottesville et incontestables membres de la coalition antitrumpiste dominée par le Deep State, on découvre que leur but principal est d’abattre justement ce que l’on nomme sans prendre de gants le Deep State. • Ils veulent, disent-ils, “rendre ce pays ingouvernable” : c’est déjà quasiment fait mais autant bien verrouiller cet objectif si vertueux que l’on ne peut qu’approuver. • Car cette ambition, curieusement, fait d’Antifa-USA et au bout du compte et de leur dynamique d’action, des “idiots utiles” de l’antiSystème. • C’est un aspect bouffon de plus de cette tragédie-bouffe en marche aux USA. • La “chasse aux statues” sudistes, transcription postmoderne de la chasse aux sorcières, se poursuit et l’on songe désormais à soumettre les Pères Fondateurs au tribunal populaire de notre Terreur, dans l’espoir d’effacer toute l’histoire de la grande République pour la remplacer par le simulacre de la perfection antiraciste et antifasciste.

Les carnets de Nicolas Bonnal

De la culture comme arme de destruction massive   17/08/2017

La culture moderne veut détruire tout ce qu’il y a eu avant elle. L’idéologie du progrès l’a rendue folle (idem en 93 !) et elle est convaincue qu’elle peut juger et refaire le monde. Tout ce qui aura été conçu par le mâle blanc, bourgeois dont se moquait Sartre dans son…

Ouverture libre

La loi des sans-papiers   17/08/2017

• Article du 17 août 2017. • Réflexion sur l'organisation par les autorités de récents déferlements de migrants illégaux au Québec encadrés par des organisations globalistes déstructurantes. • Contribution: Patrice-Hans Perrier.

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Charlottesville-en-France   16/08/2017

16 août 2017 – Tout d’abord, il ne faut pas s’y tromper : le nom Charlottesville n’a rien de français, sinon du mot “ville” qui lui est donné en référence à la maîtrise internationale de la langue française au XVIIIème siècle. Ce nom fut donné à cette petite ville (43.000 habitants aujourd’hui) fondée…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

La liquidation de Robert E. Lee   16/08/2017

16 août 2017 – ... Au fait, qui était Robert E. Lee, ce salopard fasciste dont on abat dans la plus extrême jubilation les statues encore en service dans certains État du Sud, et celle de Charlottesville qui fut la cause hautement progressiste-sociétale de l’attaque des Antifa contre la crapule nazie réunie…

Ouverture libre

Nouvelles de Charlottesville   15/08/2017

• Après la “bataille” de Charlottesville, les USA sont à nouveau “à feu et à sang” du point de vue de la communication, avec Trump à nouveau contesté. • L'affrontement entre une poignée de pseudo-nazis et les antifascistes (Antifa) de service se place dans la logique des événements en cours depuis la campagne USA-2016. • Des constats divers que l'on peut faire à propos de ces agitations diverses, le principal est l’alignement complet de la gauche sur le Système. • Contributions : dedefensa.org, Ben Domeench et D.C. McAllister.

Analyse

Notes sur le Moment-glasnost du Système   14/08/2017

• Dire, comme nous le répétons dans plusieurs textes, que “la référence n’est plus le Système mais le désordre”, c’est dire également “le maître du jeu n’est plus le Deep State mais le désordre”. • Ce qui a selon nous provoqué cet étonnant phénomène, c’est une sorte de “libération de la parole” et par conséquent des psychologies aux USA, à “D.C.-la-folle”, depuis l’élection de Donald Trump : désormais, tout le monde cite le Deep State et parle du Deep State, soit pour le dénoncer, soit pour menacer Trump de ses foudres. • Il ne nous importe pas ici de chercher un vainqueur et un vaincu, un digne et un indigne, une belle vertu d’alignement et un horrible déviationnisme dépassant du rang, etc., mais de constater que ce qui était vécu symboliquement comme le cadre même du Système, comme la force mystérieuse qui tenait dans sa fascination supérieure Washington D.C., et le reste du monde par conséquent, est aujourd’hui un acteur convié à entrer dans la mêlée gigantesque qu’a provoquée Trump, perdant sa sacralité par conséquent. • Cela nous conduit à une analogie avec la glasnost de Gorbatchev, exemple historique de “libération de la parole” et de déchaînement des psychologies. 

Les carnets de Nicolas Bonnal

Philippe Grasset et l’alittérature : notes sur le dernier roman   14/08/2017

Comment peut-on être romancier, cent ans près Flaubert, son Bouvard et son copain de plume ? Borges se pose la question. J’ai connu jeune Raymond Abellio, qui m’avait rendu fou de bonheur à l’armée quand j’avais découvert dans les fosses de Vincennes (au S.H.A.T. pour parler comme Philippe et ses imbroglios…

Bloc-Notes

Taper sur Kim ? Avec quoi ?   13/08/2017

• Trump continue à s’agiter face à la Corée du Nord, y compris en s’accordant avec Macron et accompagné de scénarios divers. • La question en suspens (pour ceux qui aiment ce genre de film) : le président US le fera-t-il ou pas ? • A côté de cela, la question qui devrait éclipser les autres : mais les USA peuvent-ils concrétiser ce genre de menace ? • Hors l’anéantissement par missiles stratégiques nucléaires, – ce qui est un peu risqué pour eux-mêmes, – les USA ont-ils vraiment les moyens de faire la guerre ? • Coup d’œil du côté de l’USAF en lambeaux.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

La guerre nucléaire et le Postulat d’Audiard   12/08/2017

12 août 2017 – Somme toute et toutes choses étant bien considérées, je pencherais pour l’idée qu’après tout un conflit majeur entre les USA et la Corée du Nord, sinon un conflit nucléaire voulu comme “limité” au départ mais risquant bien d’impliquer la Chine avec conséquences, qu’une telle soupe grotesque…

Ouverture libre

Google : un DeepStater de qualité   11/08/2017

• Article du 11 août 2017. • Le “mémo Google” a l’avantage d’attirer notre attention sur Google et sa paire d’activistes, Eric Schmidt et Jared Cohen, des incontournables de “D.C.-la-folle”. • Contributions : dde.org et Michael Krieger.

Bloc-Notes

“Mon job est de vous paniquer à mort”   10/08/2017

• Nouveau paroxysme de crise à la suite d’un rapport de la DIA qui attribue à la Corée du Nord des capacités nucléaires considérables. • Certains commentateurs pourtant peu habitués à jouer le jeu du Système disent leur intense inquiétude, comme Alexander Mercouris. • Une fois de plus, nous sommes placés devant l’incertitude formidable d’une époque où le système de la communication est à la fois incontrôlable, insaisissable et extrêmement manipulable... • Par conséquent, nous nous tenons dans l’attente et la réserve.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Bombardement kosovar sur Bruxelles   09/08/2017

09 aout 2017 – Avec autorisation de l’Auteur et pour contribuer à faire un peu mieux connaître son Œuvre grandiose et ses œuvres multiples, je me suis convaincu, sous son amicale pression certes, que l’on pourrait passer dans ce Journal-dde.crisis quelques pages de son roman historico-postmoderne, Frédéric Nietzsche au Kosovo... On…

Analyse

Notes sur le labyrinthe de l’antiSystème   09/08/2017

• La situation à Washington D.C., désormais devenue pour nous “D.C.-la-folle”, a atteint un tel degré de désordre et d’incohérence, dépassant largement et irrésistiblement le seul fait extraordinaire de l’élection de Trump, qu’elle nous conduit à rechercher une explication générale rendant comptant de ce que l’on désignerait comme “un changement de paradigme”, c’est-à-dire d’une époque entièrement nouvelle. • Le principal caractère aujourd’hui est l’impossibilité où l’on arrive de distinguer et d'identifier les forces en présence : qui est pro-Système, qui est antiSystème ? • L’affaire très récente que nous avons baptisée, cela inspirant le titre de ces Notes d’Analyse, “Le labyrinthe McMaster”, concerne le conseiller du président semblant sans aucun doute un représentant du Deep State auprès de Trump et qui se révèle loin d’être simplement cela. • Notre conclusion est 1) que “le désordre a remplacé le Système comme référence”, et 2) que la situation atteint un point où l’on pourrait parler d’un “Moment-glasnost”, ou “moment-Gorbatchev” pour le Système. • Cela suggérerait ce qui va suivre...

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le “Discours du Malaise”   08/08/2017

Je me suis laissé aller à regarder la série Fargo dont la première saisons (sur trois) date de 2014, qui est pleine de l’esprit de frères Coen, producteurs de la série et inspirateurs à partir de leur film de 1996 qui lui a donné son nom. La deuxième saison, qui met…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Alexis Carrel et notre civilisation destructrice   08/08/2017

On va laisser en parler un qui a le don de les énerver, les médias et les « élites », j’ai nommé Alexis Carrel. Prix Nobel de médecine quand même, et grande star en Amérique à l’époque de Roosevelt. Le chirurgien avait enlevé ses gants pour dire ses quatre vérités, car il…

Bloc-Notes

Le labyrinthe McMaster   07/08/2017

• Depuis quelques jours, une polémique de plus agite Washington D.C., toujours avec Trump, “D.C.-la-folle” et ce monde tourbillonnant qui nous est révélé. • Il s’agit du conflit qui a éclaté autour du conseiller de sécurité nationale du président, le Général H.R. McMaster. • Considéré comme un des “gardiens” du Deep State auprès de Trump, McMaster est mis en accusation au point où l’on pourrait croire que celui qui est “gardé” pourrait être conduit à renvoyer “celui qui le garde”. • La tâche la plus difficile : qui est quoi par rapport au Système ?

Ouverture libre

L’hypothèse-1984 de Russiagate   04/08/2017

• Article du 04 août 2017. • Développement d’une hypothèse d’une censure maximaliste contre la presse antiSystème selon la loi antirusse votée par le Congrès US. • Contributions : dde.org et Daniel McAdams.

Faits et commentaires

Globalistes contre globalistes   03/08/2017

• Le vote du Sénat US d’il y a une semaine est donc destiné à devenir historique et il l’est d’ores et déjà, sans nul doute. • Il termine une séquence à l’issue de laquelle le Congrès des États-Unis a confisqué le pouvoir exécutif et a proclamé l’hostilité perpétuelle contre la Russie et une “guerre économique totale” dont l’Europe est la première victime... • Après la signature de cette loi par Trump, assortie de réserves qui pourraient justifier et annoncer qu’elle puisse être présentée à la Cour Suprême pour qu’on juge de sa constitutionnalité, le Premier ministre russe Medvedev a réagi avec un commentaire long, détaillé et d’une extrême violence, largement plus virulent que ceux de Poutine et de Lavrov. • Dans la direction russe, Medvedev est un libéral, un pro-occidentaliste, un “globaliste” comme les dirigeants européens et l’UE. • Tous étaient épouvantés par l’arrivée de ce clown American-Firster et populiste, Trump, et tous ils dénoncent aujourd’hui avec fureur le Congrès, justement cette force “globaliste” de Washington D.C. sur laquelle ils comptaient pour stopper Trump. • Résultat ? Globalistes contre globalistes, car les meilleurs ennemis du Système se trouvent au cœur du Système.

Ouverture libre

La manufacture de NOTRE terreur   02/08/2017

• Articles du 20 août 2017. • Qui dit le mot “terreur” pense aussitôt au “terrorisme” disions classique de notre époque, dont notre civilisation est à la fois la victime et la manipulatrice. • Il y a une autre sorte de terreur qui est de notre seul fait, puisque pur produit de notre science postmoderniste jusqu’à ses extrêmes. • A trop jouer au jeu de la communication des guerres sans nombre et sans fin, on oublie qu’il y en a une qui contient potentiellement notre fin et la Fin de Tout : la guerre nucléaire. • Contributions : dedefensa.org et Diana Johnstone.

Les carnets de Nicolas Bonnal

Marx et Tocqueville face au Mordor anglo-saxon   01/08/2017

C’est l’été et avec lui les marronniers de l’été : la liste des milliardaires de la répugnante revue Forbes reprise par les perroquets caquetants. On apprend en même temps que 30% des Allemands font la queue pour décrocher un deuxième boulot. Il y a trente ans Louis Althusser disait dans une…

Faits & Commentaires

  • Paroles et paradoxes d’Antifa-USA   17/08/2017

    Antifa, formule à signification universelle (“antifascisme”) a, aux USA, une signification bien imprécise et une opérationnalité qui ne l’est pas. • Lorsqu’on écoute des représentants d’Antifa-USA, les héroïques attaquants de l’extrême-droite nazie envahissant Charlottesville et incontestables membres de la coalition antitrumpiste dominée par le Deep State, on découvre que leur but principal est d’abattre justement ce que l’on nomme sans prendre de gants le Deep State. • Ils veulent, disent-ils, “rendre ce pays ingouvernable” : c’est déjà quasiment fait mais autant bien verrouiller cet objectif si vertueux que l’on ne peut qu’approuver. • Car cette ambition, curieusement, fait d’Antifa-USA et au bout du compte et de leur dynamique d’action, des “idiots utiles” de l’antiSystème. • C’est un aspect bouffon de plus de cette tragédie-bouffe en marche aux USA. • La “chasse aux statues” sudistes, transcription postmoderne de la chasse aux sorcières, se poursuit et l’on songe désormais à soumettre les Pères Fondateurs au tribunal populaire de notre Terreur, dans l’espoir d’effacer toute l’histoire de la grande République pour la remplacer par le simulacre de la perfection antiraciste et antifasciste.

    Lire cet article
  • Globalistes contre globalistes   03/08/2017

    • Le vote du Sénat US d’il y a une semaine est donc destiné à devenir historique et il l’est d’ores et déjà, sans nul doute. • Il termine une séquence à l’issue de laquelle le Congrès des États-Unis a confisqué le pouvoir exécutif et a proclamé l’hostilité perpétuelle contre la Russie et une “guerre économique totale” dont l’Europe est la première victime... • Après la signature de cette loi par Trump, assortie de réserves qui pourraient justifier et annoncer qu’elle puisse être présentée à la Cour Suprême pour qu’on juge de sa constitutionnalité, le Premier ministre russe Medvedev a réagi avec un commentaire long, détaillé et d’une extrême violence, largement plus virulent que ceux de Poutine et de Lavrov. • Dans la direction russe, Medvedev est un libéral, un pro-occidentaliste, un “globaliste” comme les dirigeants européens et l’UE. • Tous étaient épouvantés par l’arrivée de ce clown American-Firster et populiste, Trump, et tous ils dénoncent aujourd’hui avec fureur le Congrès, justement cette force “globaliste” de Washington D.C. sur laquelle ils comptaient pour stopper Trump. • Résultat ? Globalistes contre globalistes, car les meilleurs ennemis du Système se trouvent au cœur du Système.

    Lire cet article
  • De la B.A. à l’I.A.   19/07/2017

    • « L’I.A. est un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine », vient de répéter solennellement Elon Musk, entrepreneur et financier des matières de technologies liées à l’Intelligence Artificielle. • Il exprime une crainte déjà largement répandue sur les conséquences catastrophiques que l’I.A. pourrait amener très rapidement, avec des visions de cauchemar dont l’une est “la révolte des robots” et l’élimination de l’espèce par ces nouveaux maîtres du monde dotés de toute la grâce et la finesse impitoyable de l’I.A.. • Cette crise de l’I.A. est un deuxième “moment de vérité” de la science occidentale, après l’explosion de la première bombe atomique en juillet 1945. • Elle marque combien ce triomphe de la technologie constitue la marque fatale de l’inversion faustienne du technologisme participant à la crise d’effondrement du Système. • Dans la comparaison que nous faisons entre le “moment de vérité“ de la B.A. et celui de l’I.A., nous trouvons la différence entre la demi-mesure de l’inversion qu’est la représentation du modèle et la complète inversion qu’est le simulacre du modèle. • La puissante attaque de la cohérence du monde organisée par la déconstruction atteint les limites structurelles de la science et le destin de l’espèce humaine.

    Lire cet article
  • Sous le regard du fantôme de l'Empire   04/07/2017

    • Le 4 juillet est la fête nationale aux USA, et le deuxième anniversaire dans la crise du pouvoir de l’américanisme dont on peut dater l’origine à la déclaration de candidature de Trump, en juin 2015. • Hier, l’État du New Jersey a pris une décision importante pour la marche de la crise en identifiant les groupes dits-“Antifa” dont se réclament les groupes anti-Trump comme “terroristes”. • Ce 4 juillet ont lieu des rassemblements pour réclamer la destitution du président Trump. • Nous nous attachons dans ce F&C à un article d’un Pasteur de l’Université de Toledo qui donne une analyse théologique du mouvement actuel de contestation en l’identifiant comme une sorte de néo-Gnosticisme, c’est-à-dire assimilé à l’une des premières hérésies fondamentales du christianisme, aux origines de la formation de cette religion. • Auteur de Gnostic America, le Pasteur Burfeind est particulièrement bien placé pour effectuer une telle démarche. • Ainsi cette analyse amplifie-t-elle radicalement la crise de l’américanisme pour la transmuter en une crise fondamentale de notre civilisation (devenue contre-civilisation), donc en globalisant comme elle doit l’être la crise de Washington D.C.

    Lire cet article
  • De l’importance de la crise de Washington D.C.   18/06/2017

    • Chaque jour voit l’avancement de la crise du pouvoir de l’américanisme à Washington D.C. : c’est ainsi en effet qu’il faut la nommer, d’une façon impérative, et non plus la “crise de la présidence Trump” ou de toute autre étiquette du genre. • C’est la crise du pouvoir de l’américanisme mais aussi la crise de déconstruction et d’effondrement des USA, comme le montre déjà le comportement des États de l’Union (dont la Californie, le Washington, New York) regroupés au sein de USCA. • A Washington D.C., les instruments légaux sont désormais en place, avec l’enquête du Conseiller Spécial Mueller, pour poursuivre “légalement” et en toute impunité une chasse aux sorcières anti-Trump dans le cadre du simulacre-Russiagate qui doit nécessairement aboutir, selon Newt Gingrich, à l’une ou l’autre mise en accusation. • D’une façon générale, l’affrontement ne cesse de se charger de passion et de haine et l’on ne distingue plus la moindre issue qui ne précipite pas une crise générale des USA, guerre civile ou/et dislocation... • Il ne semble pas, et c’est notre principal constat, que les divers acteurs hors-USA se rendent compte de ce que signifie un tel événement, par ailleurs inévitable, sinon souhaitable. • ... Sauf peut-être la Russie, qui a vécu cette sorte de drame, une dimension en-dessous.

    Lire cet article
  • Le simulacre transatlantique sanctionné   16/06/2017

    • Bien entendu, à côté de Trump et de ses diverses folies, il n’est pas question que le Congrès, qui prétend pourtant lui faire la leçon, soit en reste. • Il ne l’est pas puisqu’il a voté (le Sénat, en attendant la Chambre) des sanctions antirusses supplémentaires, avec la sempiternelle rengaine de l’Ukraine, de la Syrie, et, nouvelle recrue pour ce domaine des sanctions, l’affaire Russiagate où la culpabilité est donc proclamée avant que le procès n’ait lieu à partir d’un imposant dossier d’affirmations furieuses, avec en plus l’avantage de ne présenter strictement aucune preuve de cette responsabilité. • A côté de ce désordre indicible quoiqu’habituel, le Congrès ajoute de nouvelles sanctions contre l’Iran parce que l’Iran est “la mère de tous les terrorismes”. • Les Européens n’apprécient aucune de ces initiatives parce que les sanctions antirusses les frappent directement et qu’ils tiennent au traité avec l’Iran. • Les Allemands et les Autrichiens ont fait communiqué commun pour dénoncer le vote du Sénat qui s’attaque directement aux européens dans le développement du projet du gazoduc NordStream-2, venu de Russie vers l’Europe (l’Allemagne). • Conclusion : Le Congrès vaut bien Trump dans sa posture anti-européenne et l’architecture transatlantique poursuit sa dissolution accélérée.

    Lire cet article
  • La “trumpisation” est totale...   11/06/2017

    • Qui saura dire ce que signifie cette crise autour du Qatar, quelle est la position des USA et sur quoi tout cela peut déboucher. • La crise est désormais complètement noyée dans ce que le ministre des affaires étrangères allemand nomme “trumpisation”. • En 4-5 jours, Trump a changé deux fois de position et s’est trouvé en opposition avec son secrétaire d’État, pour pouvoir mieux clamer que Tillerson et lui étaient d’accord. • Autour du Qatar, on est au bord d’une terrible explosion ou il s’agit d’une sorte de crise-bouffe. • A Washington D.C., la crise est en plein régime-turbo, là aussi “trumpisation”, tout le monde se précipitant dans le piège que la dynamique antiSystème hors de toute impulsion humaine sécrète d’elle-même. • L’incohérence, la bouffonnerie de ce président, son gouvernement d'humeurs et des lubies, ses affirmations grotesquement hypocritiques, enragent ses adversaires et navrent ses partisans, le tout conduisant à la prolifération de ce désordre nommé “trumpisation”. • Personne ne le sait, personne ne l’élabore, personne ne le comprend rationnellement, — et Trump encore moins que les autres, lui qui croit bien faire, – mais ce désordre-là, la “trumpisation”, est la formule maîtresse pour conduire le Système à son autodestruction.

    Lire cet article
  • Merkel et son “Moment décisif” : quels effets ?   29/05/2017

    • Ce fut, dans la foulée des folies d’affrontement des sommets de l’OTAN et du G6+1 (ou G7-1), un événement d’une considérable importance, certainement du point de vue de cette symbolique transatlantique qui nous a habitués depuis plus d’un demi-siècle à l’exercice honteux de la “servitude volontaire” des dirigeants européens vis-à-vis des USA. • Ce fut, dimanche, à Munich, après la réunion de vendredi-samedi en Sicile, ce qu’on nomme unanimement désormais le “Watershed Moment” d’Angela Merkel disant leur fait aux USA : “Puisqu’il en est ainsi [à cause de l’immonde Trump], nous nous passerons de vous pour construire notre futur grandiose, allemand et européen”. • Ne craignons pas la résurrection du Reich ni l’affrontement bloc contre bloc (Europe et USA), parce qu’il ne s’agit nullement de cela, selon notre point de vue, – ni Reich, ni blocs mais processus vertueux de déstructuration-dissolution. • La sortie de Merkel après les extravagances de Trump c’est une étape, certes importante et spectaculaire, et même symbolique, mais pas autre chose qu’une étape accélérant le processus de déstructuration-dissolution de ce que nous nommons “bloc-BAO”.  

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Taper sur Kim ? Avec quoi ?   13/08/2017

    • Trump continue à s’agiter face à la Corée du Nord, y compris en s’accordant avec Macron et accompagné de scénarios divers. • La question en suspens (pour ceux qui aiment ce genre de film) : le président US le fera-t-il ou pas ? • A côté de cela, la question qui devrait éclipser les autres : mais les USA peuvent-ils concrétiser ce genre de menace ? • Hors l’anéantissement par missiles stratégiques nucléaires, – ce qui est un peu risqué pour eux-mêmes, – les USA ont-ils vraiment les moyens de faire la guerre ? • Coup d’œil du côté de l’USAF en lambeaux.

    Lire cet article
  • “Mon job est de vous paniquer à mort”   10/08/2017

    • Nouveau paroxysme de crise à la suite d’un rapport de la DIA qui attribue à la Corée du Nord des capacités nucléaires considérables. • Certains commentateurs pourtant peu habitués à jouer le jeu du Système disent leur intense inquiétude, comme Alexander Mercouris. • Une fois de plus, nous sommes placés devant l’incertitude formidable d’une époque où le système de la communication est à la fois incontrôlable, insaisissable et extrêmement manipulable... • Par conséquent, nous nous tenons dans l’attente et la réserve.

    Lire cet article
  • Le labyrinthe McMaster   07/08/2017

    • Depuis quelques jours, une polémique de plus agite Washington D.C., toujours avec Trump, “D.C.-la-folle” et ce monde tourbillonnant qui nous est révélé. • Il s’agit du conflit qui a éclaté autour du conseiller de sécurité nationale du président, le Général H.R. McMaster. • Considéré comme un des “gardiens” du Deep State auprès de Trump, McMaster est mis en accusation au point où l’on pourrait croire que celui qui est “gardé” pourrait être conduit à renvoyer “celui qui le garde”. • La tâche la plus difficile : qui est quoi par rapport au Système ?

    Lire cet article
  • Pourquoi pas la guerre civile ?   07/08/2017

    • Jusqu’ici pour la séquence en cours, l’idée d’un soulèvement, d’une “révolution de couleur”, voire d’une “guerre civile” aux USA était l’apanage (!) de l’opposition progressiste-sociétale avec ses manœuvres type-Soros soutenant le Système. • Désormais, l’idée gagne chez les commentateurs adversaires de cette tendance, même chez ceux qui ne soutiennent pas Trump. • La “guerre civile” comme “catharsis libératrice” du blocage institutionnel organisé... • Communication certes mais la communication est la force politique principale.

    Lire cet article
  • ... Et l’hypothèse-1984 menacée par le Russiagate   05/08/2017

    • Réconcilié avec le président avec lequel il ne s’était sans doute pas fâché, le ministre de la Justice Sessions annonce une offensive et des inculpations contre ceux qui, à l’intérieur de l’administration Trump, alimentent la presseSystème de fuites innombrables. • Cette contre-attaque va désormais peser de tout son poids contre les attaques antitrumpistes de la presseSystème. • Ces inculpations, en même temps que la question de la légalité de la loi antirusse votée par le Congrès, menacent la crédibilité du simulacre-Russiagate.

    Lire cet article
  • Ivanov de retour, signe des temps, circa-2018 ?   04/08/2017

    • On revoit Sergei Ivanov, ancien ministre de la défense et intime de Poutine mis sur une voie de garage, à nouveau très visible après du président russe. • Signe d’un possible durcissement de Poutine ? Il en aurait besoin... • La réaction de Medvedev à la décision du Congrès US, beaucoup plus dure que celle de Poutine, est également un facteur important. • On commence donc à parler des élections présidentielles russes de 2018 et du poids qu’y auront les événements internationaux et la position des USA vis-à-vis de la Russie.

    Lire cet article
  • La politique de Trump : “destruction”   30/07/2017

    • Quelques épisodes comme d’habitude surréalistes et extraordinaires, aussi bien du côté du Congrès (“D.C.-la-folle”) que du côté de Trump. • L’hypothèse prend de plus en plus de substance sur l’effet de la situation créée par l’arrivée de Trump, en raccourci la “politique” de Trump, et cette hypothèse en un mot pour la définir : “destruction”. • Tout le monde s’y met : Trump, les antitrumpistes, le Congrès et ses folies antirusses, l’État profond et ses “coups” à mains nues, Trump et ses “You’re fired !”... • A D.C., c’est le chaos comme “business as usual.

    Lire cet article
  • Calexit, tome II   27/07/2017

    • Un nouveau projet de référendum en faveur d’une sécession de la Californie est autorisé à chercher par pétition les voix nécessaires à son autorisation pour une tenue en 2018. • Les propositions sont plus modérées, plus “arrangeantes” que la première campagne. • Écoutez aussi Ron Paul parler de la sécession : là aussi avec modération et mesure. • Tout cela ne signifie pas que l’idée de la sécession recule, mais au contraire qu’elle avance : elle devient raisonnable parce qu’elle devient plus concevable. • Cela, parce que le climat-Trump est explosif.

    Lire cet article
  • Victoire de l’Iran dans la tragédie-bouffe saoudienne   24/07/2017

    • Nous avons tremblé pendant 2-3 semaines en songeant au conflit terrible qui se préparait entre l’Arabie et le Qatar, à la suite d’un ultimatum surréaliste des Saoud à l’Émir de Doha. • Entretemps, l’ultimatum a pris l’allure d’une peau de chagrin, les conditions passant de 13 à 6 et l’Arabie constatant le bordel complet de sa coalition et le peu d’enthousiasme du Rest Of the World pour son expédition punitive. • Les experts, russes de préférence, font les comptes et nous disent que s’il y a un gagnant dans cette “crise-bouffe”, c’est bien l’Iran.

    Lire cet article
  • Les réseaux Obama contre Trump   22/07/2017

    • Cela fait six mois que Trump au pouvoir : que peut-on en dire ? • Rien, parce qu'il n'y a pas d'administration Trump ni de président Trump, ni de Congrès, ni rien du tout, etc., sinon le désordre fou de Washington D.C. qui continue à son rythme extraordinaire • Nous continuons, nous en Europe, à ignorer ce phénomène, à nos risques et périls.• En attendant, voici quelques détails sur la façon dont fonctionnent les r"seaux mis en place par Obama pour saboter le candidat Truump, puis le président, puis le président soi-même.

    Lire cet article
  • En remontant les Champs-Elysées...   14/07/2017

    • Trump à Paris, avec Macron devant les glorieuses armées en marche, avec Melania en vedette américaine... • Une circonstance qui n’a pas enchanté Merkel, qui déteste Trump, ni le Deep State, qui suffoque de haine à ce seul nom. • Qui est gagnant, qui est perdant dans une telle partie ? • Ne consultez pas votre raison raisonnante, il y a longtemps qu’elle a jeté l’éponge. • Un épisode de plus, avec des effets de perception étonnants, dans une époque qu’il faut renoncer à comprendre pour lui extorquer quelque enseignement.

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur le Moment-glasnost du Système   14/08/2017

    • Dire, comme nous le répétons dans plusieurs textes, que “la référence n’est plus le Système mais le désordre”, c’est dire également “le maître du jeu n’est plus le Deep State mais le désordre”. • Ce qui a selon nous provoqué cet étonnant phénomène, c’est une sorte de “libération de la parole” et par conséquent des psychologies aux USA, à “D.C.-la-folle”, depuis l’élection de Donald Trump : désormais, tout le monde cite le Deep State et parle du Deep State, soit pour le dénoncer, soit pour menacer Trump de ses foudres. • Il ne nous importe pas ici de chercher un vainqueur et un vaincu, un digne et un indigne, une belle vertu d’alignement et un horrible déviationnisme dépassant du rang, etc., mais de constater que ce qui était vécu symboliquement comme le cadre même du Système, comme la force mystérieuse qui tenait dans sa fascination supérieure Washington D.C., et le reste du monde par conséquent, est aujourd’hui un acteur convié à entrer dans la mêlée gigantesque qu’a provoquée Trump, perdant sa sacralité par conséquent. • Cela nous conduit à une analogie avec la glasnost de Gorbatchev, exemple historique de “libération de la parole” et de déchaînement des psychologies. 

    Lire cet article
  • Notes sur le labyrinthe de l’antiSystème   09/08/2017

    • La situation à Washington D.C., désormais devenue pour nous “D.C.-la-folle”, a atteint un tel degré de désordre et d’incohérence, dépassant largement et irrésistiblement le seul fait extraordinaire de l’élection de Trump, qu’elle nous conduit à rechercher une explication générale rendant comptant de ce que l’on désignerait comme “un changement de paradigme”, c’est-à-dire d’une époque entièrement nouvelle. • Le principal caractère aujourd’hui est l’impossibilité où l’on arrive de distinguer et d'identifier les forces en présence : qui est pro-Système, qui est antiSystème ? • L’affaire très récente que nous avons baptisée, cela inspirant le titre de ces Notes d’Analyse, “Le labyrinthe McMaster”, concerne le conseiller du président semblant sans aucun doute un représentant du Deep State auprès de Trump et qui se révèle loin d’être simplement cela. • Notre conclusion est 1) que “le désordre a remplacé le Système comme référence”, et 2) que la situation atteint un point où l’on pourrait parler d’un “Moment-glasnost”, ou “moment-Gorbatchev” pour le Système. • Cela suggérerait ce qui va suivre...

    Lire cet article
  • Notes sur une visite de routine à la maison des fous   26/07/2017

    • Rex Tillerson, le Secrétaire d’État de ce qui semble être l’administration Trump, à la direction de ce qui paraît être la superpuissance US, songerait à partir... • Il aimerait bien qu’on lui obéisse quand il donne un ordre, il aimerait savoir quelle est exactement la politique suivie par les USA, il aimerait également ne pas être contredit par un tweet du président cinq minutes après avoir évoqué une perspective importante dans une crise qui ne l’est pas moins. • Et puis, bref, il serait fatigué et, à vrai dire, il en aurait marre... • il n’est peut-être pas le seul : le ministre de la Justice Sessions est continuellement accablé d’insultes et d’injures par son propre président, par tweets aussi bien que dans des interviews de la presseSystème. • Même les “infiltrés” du Deep State à l’intérieur de la non-administration Trump se plaignent en privé de la désorganisation totale qui y règne. • A côté de cela, personne ne profite de rien puisque l’opposition anti-Trump, notamment dans la presseSystème, reste plus que jamais embourbée dans le délire du Russiagate. • En un sens, la direction des USA à Washington D.C. est à vendre et personne ne veut l’acheter, même pour “le franc symbolique” (pardon, “l’euro symbolique”).

    Lire cet article
  • Notes sur leur House of Cards   16/07/2017

    • Il n’est rien de plus probant de la crise d’effondrement du Système que certains “spectacles” que l’“industrie du spectacle” (ditto, le système de la communication, le maître du jeu aujourd’hui) produit, parce qu’en même temps que faire des dollars par millions sinon milliards il nous offre le spectacle de l’effondrement en même temps que le mode d’emploi. • La série TV The House of Cards, succès mondial, en est sans aucun doute l’un des exemples les plus achevés. • Nous en sommes à la Saison 5 et il nous est expliqué comment le Système est en train de s’autodétruire, à la grande terreur des penseurs infantiles qui avaient applaudi jusqu’ici et qui soudain s’effraient. • Lorsque le président Underwood (Kevin Spacey) nous annonce « ...Bienvenue à la mort de l’Âge de la Raison », il nous décrit symboliquement le désordre extraordinaire qui s’est saisi de Washington D.C. où tout désormais est réglé par le règne de la haine irrémédiable qui déchire les élites-Système jusqu'à l'arrêt de mort. • Le Système n’a besoin de nul autre que de lui-même pour mourir

    Lire cet article
  • Notes sur Fabulation D.C.   02/07/2017

    • Selon notre comptabilité, cela fait un an ce mois de juillet que l’actuelle crise du pouvoir de l’américanisme est entrée dans sa phase paroxystique. • C’est en juillet 2016 que Trump a été désigné candidat du parti républicain (et Hillary Clinton candidate démocrate) et c’est en juillet 2016 qu’a été monté et lancé ce qu’on a depuis nommé le Russiagate qui repose sur l’accusation que la Russie a interféré sur la campagne présidentielle au profit de Trump. • Au début de cette séquence, on pouvait penser que la crise commencerait à décroître et cesserait une fois faite l’élection de novembre, quel que soit l’élu, comme il est de coutume dans les élections présidentielles les plus disputées. • il n’en a rien été, et même au contraire. • Une fois Trump élu, la crise a encore accéléré et s’est amplifiée, suscitant une paralysie complète du pouvoir de l’américanisme, y compris et plus que jamais depuis l’entrée en fonction de Trump. • Même si Russiagate perd de plus en plus de crédit, la crise est ancrée dans une  haine sans fin, avec trois acteurs principaux alimentant un désordre extrême : Trump, le parti démocrate et la presseSystème. • Cette semaine qui se termine montre que nous sommes dans une crise dont nul ne peut distinguer le terme.

    Lire cet article
  • Notes sur la possibilité d’une “divine surprise”   25/06/2017

    • Macron était annoncé comme une catastrophe à tous égards (de notre point de vue). • Dans ce “tous égards” se trouvait la politique étrangère qui ne pouvait être que celle des globalistes soumise à la bureaucratie UE, continuation de la chose molle-conforme Hollande venue de la frénésie sarkozyste. • Mais il y a eu le sommet de Versailles, la visite du ministre Le Drian à Moscou, la conférence de presse de Macron où il a été annoncé cette chose peu ordinaire qu’il était dans l’intention du nouveau président d’abandonner la politique néoconservatrice. • Dans les domaines aussi sensibles que les relations avec la Russie et la Syrie, Macron semble avoir amorcé un virage profond et extrêmement intéressant. • Pour l’instant, nous ne pouvons qu’enregistrer les faits et mesurer leur différence d’avec ce que l’on attendait, disons instinctivement. • Néanmoins, il y a assez de faits pour admettre qu’il s’avère qu’il s’agit de plus en plus d’une ligne politique spécifique qui rompt complètement avec les deux quinquennats précédents. • Si c’est le cas, on peut parler effectivement de rien de moins que de la possibilité d’une “divine surprise”.

    Lire cet article
  • Notes sur le bateau ivre, de la Syrie au NYT   21/06/2017

    • Depuis dimanche, la tension règne à nouveau en Syrie, à son plus haut niveau comme d’habitude, à cause de la destruction par un avion de combat US d’un chasseur-bombardier Su-22 syrien dans des conditions pour le moins contestées et probablement hautement contestables comme d’habitude pour les forces armées des USA. • La Russie, en tant qu’alliée de la Syrie et signataire de divers accords, notamment avec les USA (accord de “dé-conflictuation”), a répondu par un avertissement sévère qui impliquerait une intervention de sa part, notamment avec la possibilité d’utiliser ses capacités anti-aériennes qui sont aujourd’hui très importantes en Syrie au point de leur assurer un véritable contrôle de l’espace aérien. • Derrière cet incident, y a-t-il la recherche, du côté de certains forces du côté US, d’un affrontement avec la Russie ? Non seulement le New York Times semble le penser mais il le recommande. • En attendant, l’incident a poussé l’Australie à quitter la “coalition” US, alors que ce pays a toujours soutenu les USA dans ses diverses aventures avec la plus grande ardeur. • C’est un signe capital du changement de comportement de ses alliés du bloc-BAO vis-à-vis des USA.

    Lire cet article
  • Notes sur “The Russians are coming !   12/11/2017

    • L’audition au Sénat de Comey, le directeur du FBI viré (“You’re fired !”) par Trump, a été sensationnelle par son inconsistance. • Il a été mis en évidence qu’aucune charge sérieuse ne pèse sur Trump et que plus que jamais Washington D.C. veut la peau de Trump. • Nous avons franchi un tournant de plus dans la crise-labyrinthe où Washington D.C. s’englue depuis deux ans. • De toutes les façons, on songe à une nouvelle audition de Comey. • Il n’y a aucun espoir que Washington D.C. puisse se sortir de ce cloaque gluant, car il est impossible de résoudre une crise-simulacre par la démonstration d’une réalité dont on réfute l’ontologie. • Plus que jamais la vraie-vérité contenue dans ce simulacre suprême est résumée par cette affirmation qui résonnait déjà dans la paranoïa des années 1950 et des années 1960, et que Comey lui-même a répercuté : “The Russians are coming ! The Russians are coming !”. • Dans cette superbe logique, on ne s’étonnera pas que les complots (comment abattre Trump ? Comment bloquer son action ?) se préparent à ciel ouvert dans les ssociations les plus huppées et les plus professionnelles. • Pendant ce temps, on cause “été chaud”, avec diverses tentatives insurrectionnelles de la légalité sociétale-progressist. • Bref, pathology as usual...

    Lire cet article
  • Notes sur une dés-union climatique   04/06/2017

    • Nous examinons ici les effets et les conséquences de la décision de Donald Trump de faire sortir les USA de l’accord de Paris, dans les domaines politiques les plus importants, – et il y en a, de très importants. • Il s’agit, pour nous, de laisser complètement de côté le fond du problème (crise climatique ou pas, pollution, effets sur l’économie, etc.) pour examiner ce que cette crise dans la crise (interne du bloc-BAO), elle-même dans la crise (Grande Crise Générale du Système), apporte à sa matrice originelle... • En effet, cette crise conjoncturelle apporte des aliments puissants à la Grande Crise Générale du Système, non seulement par ses effets de rupture à l’intérieur du bloc-BAO mais aussi et surtout par les fractures qu’elle officialise dans la structure opérationnelle fondamentale du Système que sont les USA. • Nos diverses observations et réflexions nous conduisent à constater que l’essentiel qui émerge de cet épisode nous conduit à nouveau à la crise fondamentale de l’américanisme, avec l’affirmation illégale d’un pouvoir autonome prétendant avoir des liens directs avec des pouvoirs extérieurs d’ores et déjà de trois États importants : la Californie, New York et Washington, regroupés dans une United States Climate Alliance contre la décision de Trump (USCA vs USA ?).

    Lire cet article
  • Notes sur le vaisseau-fantôme, alias G6 + 1   28/05/2017

    • Fin de semaine très rock’n’roll pour les amis de l’OTAN, de l’UE et du G7 (dites G6+1, cela vaut mieux pour votre sauvegarde), après quelques réunions particulièrement instructives. • Ainsi ont-ils pu voir pour la première fois le monstre droit dans les yeux et, pour tout dire, le résultat n’est pas fameux. • Quelle que soit sa position à Washington D.C., entre FBI, Congrès et Russiagate (et qui peut dire précisément quelle est cette position ?), Donald Trump a agi avec une brutalité et une détermination sans faille, dans une pure position d’America Firster selon les conceptions d’un businessman de la Grande République : passez à la caisse, tous ! • L’impression laissée par le sommet de l’OTAN, une rencontre de la junte de l’UE et le G7 en Sicile, devenu là-bas G6+1, cette impression est tout simplement horrible. • Trump n’est pas vraiment un négociateur, il est plutôt du type : “tout ce qui est à moi est à moi, tout ce qui est à vous est négociable”. • Et, dans cas très particulier des relations commerciales et économiques, il n’est pas du tout assuré que le Deep State soit contre Trump, et même au contraire. • L’autre Donald (Tusk) avait raison : les USA sont une méchante “menace” contre l’UE...

    Lire cet article
  • Notes sur la valse des marionnettes   15/05/2017

    • Pour traiter de cette question, nous avons créé un néologisme qui n’est pas extrêmement élégant, qui est la “marionnettisation” des directions politiques, qui nous semble de pratique sinon courante, du moins de plus en plus importante de la part du bloc-BAO, d’abord de lui et maintenant en lui-même. • Nous partons, pour la période où nous nous trouvons qui a commencé avec 9/11, de l’exemple désormais historique de quelques “marionnettes” fameuses installées par les USA à la tête de pays “conquis” après les agressions qu’on sait, Karzaï en Afghanistan et Maliki en Irak. • Les deux marionnettes se sont révélées très peu malléables, et même franchement antagonistes à l’égard des intérêts US dans les pays dont elles héritèrent. • Cette technique avec les mêmes effets a été transposée dans les mêmes conditions à d’autres “conquêtes” intermédiaires (l’Ukraine). • Aujourd’hui, il nous semble qu’on peut envisager que des variantes plus sophistiquées, – on se trouve dans des pays avancés de la civilisation, – sont appliquées ou en voie de l’être, notamment aux USA et en France. • Les effets ne sont pas et, à notre sens, ne seront pas exaltants et risqueraient même d’être tout simplement contre-productifs. • Plus que donner des assurances de stabilité du pouvoir au Système, ils ne font que montrer l’aggravation de la crise du Système dans les pays qui le représentent le plus directement.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • La loi des sans-papiers   17/08/2017

    • Article du 17 août 2017. • Réflexion sur l'organisation par les autorités de récents déferlements de migrants illégaux au Québec encadrés par des organisations globalistes déstructurantes. • Contribution: Patrice-Hans Perrier.

    Lire cet article
  • Nouvelles de Charlottesville   15/08/2017

    • Après la “bataille” de Charlottesville, les USA sont à nouveau “à feu et à sang” du point de vue de la communication, avec Trump à nouveau contesté. • L'affrontement entre une poignée de pseudo-nazis et les antifascistes (Antifa) de service se place dans la logique des événements en cours depuis la campagne USA-2016. • Des constats divers que l'on peut faire à propos de ces agitations diverses, le principal est l’alignement complet de la gauche sur le Système. • Contributions : dedefensa.org, Ben Domeench et D.C. McAllister.

    Lire cet article
  • De la Corée du Nord à Guam : pari risqué   11/08/2017

    • Article du 11 août 2017. • Si la Corée du Nord de Kim effectue son essai de 4 ICBM dans la zone stratégique US de Guam, les USA utiliseront-ils et avec quel succès leurs missiles antimissiles ? • Contribution d'Alexis Toulet.

    Lire cet article
  • Google : un DeepStater de qualité   11/08/2017

    • Article du 11 août 2017. • Le “mémo Google” a l’avantage d’attirer notre attention sur Google et sa paire d’activistes, Eric Schmidt et Jared Cohen, des incontournables de “D.C.-la-folle”. • Contributions : dde.org et Michael Krieger.

    Lire cet article
  • Licencié de Google ou lanceur d’alerte ?   10/08/2017

    • Articles du 10 août 2017. • Un ingénieur de Google, James Damore, a été licencié pour une note pas assez “politiquement correct” adressée à sa direction. • Cas symbolique à cause de ce que représente Google et de son action au service du Système, et donc relevant d’une période métahistorique diabolique. • Le phénomène LGTBQ est complètement engagé dans la bataille comme principal outil manipulé par le Système, avec comme objectif l’entropisation du monde. • Contributions : dedefensa.org, David Desgouilles et Tyler Durden.

    Lire cet article
  • ... Et sans oublier l’Ukraine   06/08/2017

    • Article du 6 août 2017. • Diverses dispositions prises par la partie US vis-à-vis de l’Ukraine indiquent un renforcement militaire majeur : quelles conséquences ? • Contributions : dde.org et Patrick J. Buchanan.

    Lire cet article
  • Transfiguration et Saint Amour   06/08/2017

    • Article du 6 août 2017. • Soixante-douze ans après le larguage de la première bombe atomique dénommée Fat Boy sur Hiroshima, méditation sur cet événement qui a transformé l'humanité. • Contribution de Marc Gébelin.

    Lire cet article
  • L’hypothèse-1984 de Russiagate   04/08/2017

    • Article du 04 août 2017. • Développement d’une hypothèse d’une censure maximaliste contre la presse antiSystème selon la loi antirusse votée par le Congrès US. • Contributions : dde.org et Daniel McAdams.

    Lire cet article