Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de mai 2017, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011 (dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largement les €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de mai 2017 atteignaient €1083. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales: pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
mai 2017 : 1250 € récoltés

1250 €
Librairie dde

Tous nos livres : voyez leurs présentations et les diverses conditions d’achat

Vous trouverez dans notre Librairie.dde la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles. Notre Librairie.dde aborde une phase de forte expansion, avec la parution d’une nouvelle série d’ouvrages dont le premier est Chroniques du 19 courant... Outre les deux volumes de La Grâce de l’Histoire, vous trouverez tous les renseignements nécessaires pour cette nouvelle série d’ouvrages en édition-Kindle regroupant des séries de textes de dedefensa.org et d’autres, inédits ou réédités, de Philippe Grasset. A chaque parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage.



Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Bloc-Notes

L’Iran, invité-surprise de la rencontre Poutine-Macron ?   25/05/2017

• Donc, rencontre prévue entre Macron et Poutine, lundi à Versailles dans le cadre fastueux qu’on imagine, en souvenir de Pierre Le Grand qui visita le château en 1717. • Il est très remarquable que la première rencontre internationale du nouveau président français à Paris se fasse avec le plus grand paria de l’époque, qui plus est espion patenté de toutes les vertus occidentalistes-américanistes. • Peut-être Poutine parlera-t-il d’une crise iranienne sévère qui se profile ? • Peut-être Macron nous montrera-t-il de quel bois il se chauffe ?  

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Humeur de crise-36   24/05/2017

Il est vrai que je m’étonne moi-même d’avoir si peu à écrire selon mon sentiment, et encore moins à penser de la situation française, dans ce temps nouveau du macronisme. Le “bruit de fond” autour de cette élection du jeune et brillant président-Macron m’a épuisé en vérité. J’ai montré un…

Bloc-Notes

Une mêlée d’idiots et de simulacres   24/05/2017

 • Un écho rapide mais significatif des considérations faites à Washington D.C. autour du voyage de Trump au cœur de la corruption du monde. • Certains commentateur opposent, à son avantage, son discours de Ryad au discours d’Obama au Caire en 2009. • Pour autant, l’opposition-Russiagate ne désarme pas et attend le retour de Trump d’un pied ferme en songeant plus que jamais à la destitution. • Des deux côtés, il s’agit de simulacres qui s’affrontent alors qu’ils représentent deux aspects de la même politiqueSystème.

Bloc-Notes

Amis lecteurs, votre mobilisation...   23/05/2017

• La presse antiSystème (internet) est aujourd’hui l'arme principale contre le Système de l’Armageddon entre Système et antiSystème : considérez sa puissance et son efficacité, mais aussi sa fragilité et sa vulnérabilité. • Dans l’univers des FakeNews et de la post-vérité, la presse-antiSystéme est la seule possibilité de connaître les vérités-de-situation et de démasquer les simulacres. • Partie prenante dans cette bataille, nous n’avons d’autres moyens d’agir que votre soutien. • Songez-y en lisant cet appel de dedefensa.org.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Téléréalité pour vomir   23/05/2017

Raimondo a trouvé le mot juste pour qualifier la première grande tournée de Trump à l’étranger : “écœurante” ( « The-Donald d’Arabie : un spectacle écœurant »). Voir Trump se pavaner au milieu de la richissime pourriture du cloaque saoudien, avec ses deux ravissantes (Melania et Ivanka) célébrant la façon dont les femmes sont…

Faits et commentaires

Russiagate, simulacre extrême   22/05/2017

• Le scandale Russiagate qui fait de l’ami-Trump, candidat de fortune puis président d’infortune, un Siberian Candidate-President complètement manipulé par la Russie, au service des Russes, travaillant pour les Russes, est une des très-grandes créations du grotesque sublime de la postmodernité. • Il n’y a rien pour substantiver cette accusation qui forme le fond de notre réflexion politique et de notre édification morale depuis dix mois, absolument rien ! • ... Ce qui prouve qu’après tout, l’absence de preuve est la preuve ultime, quasiment la preuve divine de la véracité de l’accusation immédiatement transmutée en verdict-accusation-exécution. • Ce “scandale” est le plus sublime simulacre dont ait accouché la postmodernité, calquant ses actes et ses convictions sur les traces des déconstructeurs qui dessinent les plans de l’architecture de notre époque. • Ce simulacre est en effet si sublime qu’il emprisonne et oblige ses fondateurs et ses zélés partisans, les poussant sans cesse à une épuisante confrontation avec les vétrités-de-situation. • Voici la plus sublime capacité de destruction du pouvoir washingtonien qui ait été mise en route, par l'outil de l’autodestruction.

Bloc-Notes

Trump et la parallèle Nixon   22/05/2017

• Bien entendu, les analogies entre le Watergate et le Russiagate/Trumpgate ne manquent pas. • Ici, celle des effets en politique extérieure de la crise actuelle de Washington D.C. • Si elle peut être satisfaisante pour certains détails, la comparaison permet surtout de mesurer les différences fondamentales entre les deux crises. • Le Watergate fut d’abord un accident dû à diverses causes tandis que le Russiagate/Trumpgate est une affaire qui s’inscrit complètement dans la logique folle de la situation crisique de Washington D.C.

Ouverture libre

Du dernier chic : le putsch militaro-démocratique   20/05/2017

• Articles du 20 mai 2017. • Deux évocations d'actions du type-putsch dans des situations qui contrarient manifestement le Système. • En France, si Le Pen avait été élue, aux USA si le président Trump continue à présider manifestement à l'insatisfaction du Système. • Le résultat de toutes ces morigénations, c'est la notion de “putsch militaro-démocratique” comme façon pleine de “sagesse” de régler les maux qui nous assaillent en attaquant les symptômes de ces maux. • Contributions : dedefensa.org, André Darmon, Alexandre Lantier.

Faits et commentaires

Triste(s) État(s) de l’Union   19/05/2017

• Fort peu connu, – “et pour cause” pourrait-on remarquer tant on a appris à écarter la publicité des choses importantes, – le Conventionnal of States Project (CSP) qui propose aux États de l’Union une Convention pour élaborer un amendement à la Constitution des USA, a enregistré son douzième État (le Missouri) sur les 34 qui lui sont nécessaires pour atteindre le niveau légal. • Lancé en 2015, le CSP se propose d’apporter un amendement qui priverait le gouvernement fédéral (Congrès, administration, etc.) d’une partie de ses pouvoirs. • Il s’agit d’un projet de “dé-fédéralisation” des USA qui constate que Washington D.C., devenu “ou of control”, est incapable de gérer la situation des USA et laisse s’accumuler une dette catastrophique, tout cela justifiant qu’on le prive d’une partie de ces pouvoirs. • Cette initiative, qui est absolument conforme à la légalité constitutionnelle (c’est la législature des États qui votent l’adhésion au projet) nous paraît essentielle en ce qu’elle attaque le cœur même du pouvoir-Système qui maintient l’état de crise permanent actuel : elle tend à dissoudre la structure déstructurante du monde. • Un commentaire du colonel Lang à ce propos : «nous sommes dans un cadre potentiel de dissolution de l'Union qui ressemble à celui de 1859».

Bloc-Notes

L’insaisissable “American Gorbatchev”   18/05/2017

• Devant le torrent hystérique et anti-Trump qui secoue Washington D.C. le ministère de la justice décide de nommer un Conseiller Spécial, l’ancien chef du FBI Mueller, pour diriger l’enquête sur le Russiagate. • Tout le monde se félicite de la nouvelle qui n’est qu’une réplique faussaire de l’évolution du Watergate. • ... Sorte de répit avant que, n’en doutons pas une seule seconde, la folie hystérique de Washington D.C. reparte de plus belle. • Au bout du compte, Trump sera confronté au choix suprême : se battre ou mourir.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

CNN-crazy et le sacré de la démence   17/05/2017

Hier, j’ai passé quelques instants, un quart d’heure ici, un quart d’heure là, et puis ici puis là encore dans la journée, à regarder de temps en temps CNN. (C’est CNN, ç’aurait pu être un autre réseau US, peu importe, c’est la même boutique et le même délire.) C’était pour…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Le choc Macron et le reflux des antisystèmes   17/05/2017

C’est Oscar Wilde qui dans ses aphorismes de Dorian Gray dit qu’il n’y a rien de pire que de ne pas atteindre son but, si ce n’est de l’atteindre. Coup sur coup les antisystèmes ont connu deux terribles déceptions en Amérique et en France. Le ludion antisystème a gagné à…

Ouverture libre

D.C. : la chasse au Trump est ouverte   16/05/2017

• Articles du 16 mai 2017. • Après la mise à pied du directeur du FBI et la relance du “scandale” dit-Russiagate, l’anathème anti-Trump retentit sans retenue selon la perspective d’une mise en accusation et d’une destitution. • La crise du pouvoir de l’américanisme est plus forte que jamais et l’opposition à Trump plus déterminée que jamais. • On observe avec étonnement avec quel appétit le centre de l’américanisme à vocation déconstructrice se déconstruit lui-même. • Contributions: dedefensa.org et Publius Tacitus.

Analyse

Notes sur la valse des marionnettes   15/05/2017

• Pour traiter de cette question, nous avons créé un néologisme qui n’est pas extrêmement élégant, qui est la “marionnettisation” des directions politiques, qui nous semble de pratique sinon courante, du moins de plus en plus importante de la part du bloc-BAO, d’abord de lui et maintenant en lui-même. • Nous partons, pour la période où nous nous trouvons qui a commencé avec 9/11, de l’exemple désormais historique de quelques “marionnettes” fameuses installées par les USA à la tête de pays “conquis” après les agressions qu’on sait, Karzaï en Afghanistan et Maliki en Irak. • Les deux marionnettes se sont révélées très peu malléables, et même franchement antagonistes à l’égard des intérêts US dans les pays dont elles héritèrent. • Cette technique avec les mêmes effets a été transposée dans les mêmes conditions à d’autres “conquêtes” intermédiaires (l’Ukraine). • Aujourd’hui, il nous semble qu’on peut envisager que des variantes plus sophistiquées, – on se trouve dans des pays avancés de la civilisation, – sont appliquées ou en voie de l’être, notamment aux USA et en France. • Les effets ne sont pas et, à notre sens, ne seront pas exaltants et risqueraient même d’être tout simplement contre-productifs. • Plus que donner des assurances de stabilité du pouvoir au Système, ils ne font que montrer l’aggravation de la crise du Système dans les pays qui le représentent le plus directement.

Ouverture libre

Le nouveau-nouveau (3.0) Trump et la Syrie   14/05/2017

• Articles du 14 mai 2017. • Avec sa nouvelle version assortie de diverses liquidations effectuées ou à venir (de Comey à McMaster), Trump en version indéfinie marquée 3.0 nous promet un parcours important en Syrie. • Les militaires (Mattis et McMaster) placés là pour le surveiller sont désormais priés de se taire, tandis que les diplomates (Tillerson et Lavrov comme d'une même équipe) ont la main. • Il est assuré qu'avec Trump, on ne s'ennuie jamais, chaque jour avec son lot de surprises. • Contributions: dedefensa.org et Alastair Crooke. 

Glossaire.dde

Glossaire.dde : Le “Trou Noir” de la postmodernité   13/05/2017

• L’histoire est la plus précieuse des sources d’information et de connaissance quand, le faussaire écarté, il en est rendu compte honnêtement. (Qui plus est, lorsque les falsifications sans nombre sont identifiées, elles nous en disent beaucoup sur la pensée du faussaire, surtout aujourd’hui.). • En prenant comme occasion symbolique le 25ème anniversaire (un quart de siècle) des émeutes fameuses et sanglantes de Los Angeles d’avril-mai 1992, nous rassemblons un certain nombre de documents et de réflexion pour identifier, présenter et expliciter ce que nous nommons le “Trou Noir de la postmodernité”, deuxième “Trou Noir” de la rubrique Glossaire.dde après celui “du XXème Siècle”. (Les USA y tiennent à nouveau le rôle central, certes, comme outil essentiel du Système.) • Ce deuxième “Trou noir” est beaucoup plus long que le premier et ses divers racines et prolongements doivent être précisément identifiés dans la longue durée, ainsi que doit être mise en lumière la longue dépression psychologique qu’ont connue les USA entre 1989-1990 et 1996. • Ainsi ce “Trou Noir” des années 1990 doit être compris selon ce qui s’est passé depuis le début des années 1980 d’une part, et d’autre part directement comme explication fondamentale des événements que nous connaissons aujourd’hui. •  Nous tentons de rendre compte selon notre point de vue de ce que fut l’histoire de cette période avec un extrait de La Chronique de l’ébranlement, de Philippe Grasset, et nous voulons ainsi établir un lien direct et ferme entre elle, avec les conditions dépressives de l’Amérique, et la crise actuelle, parvenue à son paroxysme avec l’élection de Trump.

Faits et commentaires

Trump 3.0 ou retour à 1.0 ?   12/05/2017

• En quelques jours, le président Trump a, comme on dit, complètement modifié la donne : successivement, en mettant à pied le directeur du FBI et en recevant avec chaleur et de nombreux signes d’une bonne entente à établir entre les deux pays, le ministre des affaires étrangères russe Lavrov. • Celui dont on pouvait juger depuis un gros mois qu’il avait accompli une trahison complète de ses engagements de campagne du président Trump, semble engagés dans un processus inverse. • Les Russes, qui avaient accueilli Tillerson dans un climat glacial à Moscou il y a trois semaines, sont désormais tout sourire ; les démocrates, qui avaient ralenti le rythme de leurs attaques contre Trump (sans jamais cesser de mettre en cause sa légitimité), repartent de plus belle à l’assaut en réclamant sa destitution pour abus de pouvoir dans l’affaire Comey/FBI. • Finalement, il est préférable d’abandonner une fois pour toute l’analyse logique et stratégique, autant de la présidence Trump que de la situation du pouvoir à Washington. • Trump fait de la tactique, au jour le jour, et dans certains, sinon nombre de cas à cause de la pression antagoniste et pro-Système des démocrates, il se retrouve antiSystème. • Prenons ce qui peut être pris, sans chercher du long terme là où il n’y en a pas.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Échos d’une Passion en hiver...   11/05/2017

Commençant à rédiger le texte saluant l’avènement du “président Macron” en constatant «L’insoutenable légèreté du Français», j’éprouvai une tristesse à la fois assez grande et assez lasse, assez grande pour mon pays et assez lasse pour les habitants de mon pays et concitoyens de moi-même qui portèrent ce jeune homme…

Faits & Commentaires

  • Russiagate, simulacre extrême   22/05/2017

    • Le scandale Russiagate qui fait de l’ami-Trump, candidat de fortune puis président d’infortune, un Siberian Candidate-President complètement manipulé par la Russie, au service des Russes, travaillant pour les Russes, est une des très-grandes créations du grotesque sublime de la postmodernité. • Il n’y a rien pour substantiver cette accusation qui forme le fond de notre réflexion politique et de notre édification morale depuis dix mois, absolument rien ! • ... Ce qui prouve qu’après tout, l’absence de preuve est la preuve ultime, quasiment la preuve divine de la véracité de l’accusation immédiatement transmutée en verdict-accusation-exécution. • Ce “scandale” est le plus sublime simulacre dont ait accouché la postmodernité, calquant ses actes et ses convictions sur les traces des déconstructeurs qui dessinent les plans de l’architecture de notre époque. • Ce simulacre est en effet si sublime qu’il emprisonne et oblige ses fondateurs et ses zélés partisans, les poussant sans cesse à une épuisante confrontation avec les vétrités-de-situation. • Voici la plus sublime capacité de destruction du pouvoir washingtonien qui ait été mise en route, par l'outil de l’autodestruction.

    Lire cet article
  • Triste(s) État(s) de l’Union   19/05/2017

    • Fort peu connu, – “et pour cause” pourrait-on remarquer tant on a appris à écarter la publicité des choses importantes, – le Conventionnal of States Project (CSP) qui propose aux États de l’Union une Convention pour élaborer un amendement à la Constitution des USA, a enregistré son douzième État (le Missouri) sur les 34 qui lui sont nécessaires pour atteindre le niveau légal. • Lancé en 2015, le CSP se propose d’apporter un amendement qui priverait le gouvernement fédéral (Congrès, administration, etc.) d’une partie de ses pouvoirs. • Il s’agit d’un projet de “dé-fédéralisation” des USA qui constate que Washington D.C., devenu “ou of control”, est incapable de gérer la situation des USA et laisse s’accumuler une dette catastrophique, tout cela justifiant qu’on le prive d’une partie de ces pouvoirs. • Cette initiative, qui est absolument conforme à la légalité constitutionnelle (c’est la législature des États qui votent l’adhésion au projet) nous paraît essentielle en ce qu’elle attaque le cœur même du pouvoir-Système qui maintient l’état de crise permanent actuel : elle tend à dissoudre la structure déstructurante du monde. • Un commentaire du colonel Lang à ce propos : «nous sommes dans un cadre potentiel de dissolution de l'Union qui ressemble à celui de 1859».

    Lire cet article
  • Trump 3.0 ou retour à 1.0 ?   12/05/2017

    • En quelques jours, le président Trump a, comme on dit, complètement modifié la donne : successivement, en mettant à pied le directeur du FBI et en recevant avec chaleur et de nombreux signes d’une bonne entente à établir entre les deux pays, le ministre des affaires étrangères russe Lavrov. • Celui dont on pouvait juger depuis un gros mois qu’il avait accompli une trahison complète de ses engagements de campagne du président Trump, semble engagés dans un processus inverse. • Les Russes, qui avaient accueilli Tillerson dans un climat glacial à Moscou il y a trois semaines, sont désormais tout sourire ; les démocrates, qui avaient ralenti le rythme de leurs attaques contre Trump (sans jamais cesser de mettre en cause sa légitimité), repartent de plus belle à l’assaut en réclamant sa destitution pour abus de pouvoir dans l’affaire Comey/FBI. • Finalement, il est préférable d’abandonner une fois pour toute l’analyse logique et stratégique, autant de la présidence Trump que de la situation du pouvoir à Washington. • Trump fait de la tactique, au jour le jour, et dans certains, sinon nombre de cas à cause de la pression antagoniste et pro-Système des démocrates, il se retrouve antiSystème. • Prenons ce qui peut être pris, sans chercher du long terme là où il n’y en a pas.

    Lire cet article
  • La Chine hérite de son Ukraine   03/05/2017

    • Par cette image (“La Chine hérite de son Ukraine”), nous voulons dire que la Chine entre dans notre crise générale, ce tourbillon crisique qui court au long et tourbillonne autour de l’axe transatlantique, jusqu’à l’Europe et à la Russie, avec une tentacule enroulée autour du Moyen-Orient ; du Washington D.C. du président Trump au Damas du président Assad, au Bruxelles des robots-européens, au Moscou du président Poutine, – auxquels on devrait donc ajouter dès lors le Beijing du président Xi. • C’est à propos du déploiement du système antimissiles US THAAD en Corée du Sud, opéré à l’occasion de la crise de la Corée du Nord et contre la Corée du Nord, que nous faisons cette observation et en développons l’interprétation et la logique. • Ce système complète une perception naissante avec la crise de Corée du Nord, dont on peut désormais considérer qu'elle a acquis une puissance et mesure globales permettant qu’on l’insère dans la dynamique du tourbillon crisique. •  Cela signifie que la Chine a désormais perdu sa position un peu en retrait, qu’elle est désormais confrontée à cette dynamique de déstructuration qui secoue, de façons différentes, nombre d’acteurs de la situation politique fondamentalement crisique de la postmodernité.

    Lire cet article
  • De L.A.-1992 à L.A.-2017 ?   28/04/2017

    • L’histoire est la plus précieuse des informatrices, exclusivement quand, le faussaire écarté, quand il en est rendu compte honnêtement (quoique les falsifications sans nombre, surtout aujourd’hui, lorsqu’elles sont identifiées, nous en disent beaucoup sur la pensée du faussaire). • Cette observation est suscitée par une étude statistique à Los Angeles qui dit que, pour la première fois depuis les émeutes fameuses et sanglantes d’avril-mai 1992, il y a un quart de siècle demain 29 avril, les habitants de la ville craignent un renouvellement de ces émeutes. • Cela nous ramène à l’évocation de ces émeutes et à l’état d’esprit profondément dépressif (il durait depuis 1989-1990 et ne changea qu’à l’été 1996) qui marquait les USA, contrairement à l’hagiographie officielle, totalement mensongère, qui nous décrit une Amérique triomphante de l’URSS et sûre de son empire sur le monde dès 1989-1990. • Nous tentons de rendre compte de ce que fut l’histoire de cette période avec un extrait de La Chronique de l’ébranlement, de Philippe Grasset, et nous voulons ainsi établir un lien direct et ferme entre elle, avec les conditions dépressives d’une crise d’identité de l’Amérique qui y régnaient, et la crise actuelle, parvenue à son paroxysme avec l’élection de Trump.

    Lire cet article
  • Le USS Carl Vinson est très rock’n’roll   20/04/2017

    • Il y a eu un étonnant chassé-croisé de nouvelles, de versions différentes, d’analyses diverses passant des plus sombres perspectives aux observations ironique, à propos de la position du groupe d’attaque du porte-avions USS Carl Vinson auquel était attribué l’essentiel de la pression et peut-être la frappe préventive des USA contre la Corée du Nord. • Finalement, l’US Navy a lancé une offensive de communication d'abord discrète dès ce week-end pour faire savoir que le groupe d’attaque, qu’on croyait au large des côtes de la Corée du Nord se trouvait en réalité dans la zone de l’Indonésie, près de 5.000 kilomètres plus au Sud. • Quant aux deux autres groupes d’attaque, annoncés comme un renforcement en cours, il n’est nullement question de les déplacer. • Est-ce la fin de cet épisode de l’aspect nord-coréen de la crise sans fin, à tendance agressive, du système de l’américanisme ? • Impossible à dire, par contre il s’agit d’un facteur de désordre supplémentaire dans l’état déjà catastrophique du pouvoir du système de l’américanisme, avec cette fois, selon nous, la mise en évidence de rapports difficiles entre l’US Navy et l’actuelle direction militaire US faite essentiellement de généraux du Corps des Marines (Mattis, Dunford, Kelly). • Au milieu de tout cela, Trump 2.0 fait plutôt pour l’instant figure d’acteur devenu extérieur et incertain.

    Lire cet article
  • Psychologie de Trump 2.0, post-trahison   15/04/2017

    • Les événements vont à une vitesse si extraordinaire qu’il devient très difficile d’en proposer un commentaire acceptable selon les seuls termes de la raison. • Il ne faut pas craindre d’aller aux hypothèses les plus singulières, les plus inattendues, les plus imprévisibles. • Aujourd’hui, ce qui nous occupe, c’est l’extraordinaire transformation de Donald Trump, trahissant en l’espace d’un acte décisif, spectaculaire et symbolique, toute la tendance essentielle de sa campagne. • C’est ce que nous appelons la transmutation de Trump 1.0, populiste, non-interventionniste, partisan d’un rapprochement avec la Russie, en Trump 2.0, interventionniste, ordonnant une frappe en Syrie, menaçant la Corée du Nord, laissant son cabinet raisonner de dénonciations de la duplicité russe. • L’explication que nous donnons à ce changement brutal, à côté de l’action d ce que nommons les “forces obscures”, est complètement psychologique à partir de la description de Trump comme un “homme-téléréalité”, vivant dans un univers de spectacle télévisuel. • Le résultat est loin d’être encourageant, y compris et notamment d'une façon inattendue et ironique pour ces “forces obscures” qui croyaient le faire entrer dans le rang sans effets indésirables. • Trump 2.0 à la tête des USA, c’est un danger aussi grave, sinon plus grave pour les USA que pour le reste.

    Lire cet article
  • Doctrine-Gabbard et naufrage-Trump   08/04/2017

    • Nous ne nous attarderons certainement pas à rechercher la véritable explication et la véritable signification de l’étrange attaque US contre la Syrie, si tant est que le qualificatif “véritable” ait encore un sens et surtout une nécessité. • Ce qu’il nous importe de constater, c’est que cet événement marque et accélère ce qui paraît de plus en plus décisivement comme l’incapacité et l’impuissance de Trump à se saisir réellement de la politique centrale des USA. • Nous considérons qu’il s’agit moins d’une question de rapport de forces que d’une question de méthodologie structurelle. • Nous nous arrêtons, pour expliciter cette observation, au cas que nous avons déjà abordé plusieurs fois en connexion avec les possibilités d’une grande politique de Trump, de la députée Tulsi Gabbard, dont la réaction à l'attaque du 6 avril est un exemple de mesure et d'intelligence. • Le fait que Trump n’ait pas tenté d’utiliser Gabbard pour un rôle fondamental dans la crise de Syrie et du Moyen-Orient, à la façon structurelle que Bill Clinton utilisa Holbrooke en ex-Yougoslavie, est pour nous le symbole de l’impuissance de ce président à trouver une voie constructive pour installer une nouvelle politique. • Peut-être le fera-t-il un jour mais il est déjà vraiment bien tard, si tard qu’on en écrirait presque “trop tard”...

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • L’Iran, invité-surprise de la rencontre Poutine-Macron ?   25/05/2017

    • Donc, rencontre prévue entre Macron et Poutine, lundi à Versailles dans le cadre fastueux qu’on imagine, en souvenir de Pierre Le Grand qui visita le château en 1717. • Il est très remarquable que la première rencontre internationale du nouveau président français à Paris se fasse avec le plus grand paria de l’époque, qui plus est espion patenté de toutes les vertus occidentalistes-américanistes. • Peut-être Poutine parlera-t-il d’une crise iranienne sévère qui se profile ? • Peut-être Macron nous montrera-t-il de quel bois il se chauffe ?  

    Lire cet article
  • Une mêlée d’idiots et de simulacres   24/05/2017

     • Un écho rapide mais significatif des considérations faites à Washington D.C. autour du voyage de Trump au cœur de la corruption du monde. • Certains commentateur opposent, à son avantage, son discours de Ryad au discours d’Obama au Caire en 2009. • Pour autant, l’opposition-Russiagate ne désarme pas et attend le retour de Trump d’un pied ferme en songeant plus que jamais à la destitution. • Des deux côtés, il s’agit de simulacres qui s’affrontent alors qu’ils représentent deux aspects de la même politiqueSystème.

    Lire cet article
  • Amis lecteurs, votre mobilisation...   23/05/2017

    • La presse antiSystème (internet) est aujourd’hui l'arme principale contre le Système de l’Armageddon entre Système et antiSystème : considérez sa puissance et son efficacité, mais aussi sa fragilité et sa vulnérabilité. • Dans l’univers des FakeNews et de la post-vérité, la presse-antiSystéme est la seule possibilité de connaître les vérités-de-situation et de démasquer les simulacres. • Partie prenante dans cette bataille, nous n’avons d’autres moyens d’agir que votre soutien. • Songez-y en lisant cet appel de dedefensa.org.

    Lire cet article
  • Trump et la parallèle Nixon   22/05/2017

    • Bien entendu, les analogies entre le Watergate et le Russiagate/Trumpgate ne manquent pas. • Ici, celle des effets en politique extérieure de la crise actuelle de Washington D.C. • Si elle peut être satisfaisante pour certains détails, la comparaison permet surtout de mesurer les différences fondamentales entre les deux crises. • Le Watergate fut d’abord un accident dû à diverses causes tandis que le Russiagate/Trumpgate est une affaire qui s’inscrit complètement dans la logique folle de la situation crisique de Washington D.C.

    Lire cet article
  • L’insaisissable “American Gorbatchev”   18/05/2017

    • Devant le torrent hystérique et anti-Trump qui secoue Washington D.C. le ministère de la justice décide de nommer un Conseiller Spécial, l’ancien chef du FBI Mueller, pour diriger l’enquête sur le Russiagate. • Tout le monde se félicite de la nouvelle qui n’est qu’une réplique faussaire de l’évolution du Watergate. • ... Sorte de répit avant que, n’en doutons pas une seule seconde, la folie hystérique de Washington D.C. reparte de plus belle. • Au bout du compte, Trump sera confronté au choix suprême : se battre ou mourir.

    Lire cet article
  • The-Donald enflamme à nouveau Washington D.C.   10/05/2017

    • La décision du président Trump de licencier le directeur du FBI Comey, sans précédent dans ces conditions, réactive le désordre de Washington D.C. et de la direction de l’américanisme. • On s’interroge sur la cause de cette décision de Trump, alors que l’enquête du Congrès sur le Russiagate bat son plein mais n’a jusqu’ici absolument pas impliqué le président. • Les démocrates veulent un procureur indépendant pour le même Russiagate avec comme objectif la destitution. • A nouveau le désordre règne en maître.

    Lire cet article
  • Macron promoteur et prisonnier de l’antirussisme   07/05/2017

    • ... Ceci écrit dans le cas qu’on doit juger probable où, dans quelques heures, monsieur Macron sera ce qu'on attend qu'il soit. • Cet événement surréaliste, que les studios Disney n’auraient osé imaginer, sera selon nous caractérisé par une couche considérable d’antirussisme dont va être aussitôt recouvert le futur-monarque. • Drôle de situation, qui le place avant même son élection confirmée, dans ce cas où il juge comme ses ennemis Poutine, Trump, Mélenchon et éventuellement le peuple français. • En attendant, que les urnes parlent...

    Lire cet article
  • Ainsi McCain devint-il (temporairement) une colombe   01/05/2017

    • Déclaration étonnantes du sénateur John McCain, qui recommande de facto une attitude très modérée en Corée du Nord. • Il s’agit de recommandations sans doute inspirées par les relations entre McCain et les chefs militaires à l’intérieur de l’administration Trump.  • Cela reflète très probablement des craintes très sérieuses quant au comportement erratique et aux interférences du président Trump 2.0 dont certaines peuvent être incontrôlables. • Confusion et désordre extraordinaires, qui conduiraient un McCain à jouer à la colombe...

    Lire cet article
  • WWIII, mode d’emploi   18/04/2017

    • Employons la terminologie anglo-saxonne (WWIII pour World War Three), décidément la plus courante et la plus répandue... • Depuis la transmutation de Trump 1.0 en Trump 2.0, l’attaque en Syrie et les menaces contre la Corée du Nord, en attendant l’Iran, la Russie et la Chine, tout le monde en parle. • Ce n’est pas la première alerte du genre mais, comme à l’habitude dans ce tourbillon crisique, la perspective se fait chaque fois plus pressante. • Question : les USA pourront-ils mourir, se suicider disons, sans leur WW-III ?

    Lire cet article
  • Superman en Syrie : très, très, très prudent   13/04/2017

    • L’attaque contre la Syrie lancée par le nouveau sheriff, Trump-2.0 “post-trahison”, était censée faire trembler le monde entier. • La réalité à cet égard est que ce serait plutôt les diverses forces armées des USA rassemblées en Syrie ou proches d’elle qui tremblent comme si elles étaient le monde entier. • Privées de connexion et de coordination avec les Russes, elles espacent considérablement leurs sorties et font dire aux Russes qu’elles aimeraient beaucoup que l’on rétablisse les liens opérationnels d’avant la fiesta des Tomahawk.

    Lire cet article
  • Tulsi est-elle une sorcière ?   11/04/2017

    • Il fallait s’y attendre, alors nous y voici. • L’héroïque Tulsi Gabbard, déjà critiquée pour sa visite en Syrie en janvier, est désormais sous les feux de la censure autojustifiée du McCarthysme-postmoderne évoluant en mode-turbo à Washington D.C. In Wonderland. • Ce McCarthysme-là écrase son modèle original en puissance, en anathèmes et en fureur ; mais il innove également dans les domaines de l’hystérie, de l’aveuglement, et surtout du désordre et encore du désordre. • Il pourrait bien se flinguer lui-même avant d’ébranler Tulsi.

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur la valse des marionnettes   15/05/2017

    • Pour traiter de cette question, nous avons créé un néologisme qui n’est pas extrêmement élégant, qui est la “marionnettisation” des directions politiques, qui nous semble de pratique sinon courante, du moins de plus en plus importante de la part du bloc-BAO, d’abord de lui et maintenant en lui-même. • Nous partons, pour la période où nous nous trouvons qui a commencé avec 9/11, de l’exemple désormais historique de quelques “marionnettes” fameuses installées par les USA à la tête de pays “conquis” après les agressions qu’on sait, Karzaï en Afghanistan et Maliki en Irak. • Les deux marionnettes se sont révélées très peu malléables, et même franchement antagonistes à l’égard des intérêts US dans les pays dont elles héritèrent. • Cette technique avec les mêmes effets a été transposée dans les mêmes conditions à d’autres “conquêtes” intermédiaires (l’Ukraine). • Aujourd’hui, il nous semble qu’on peut envisager que des variantes plus sophistiquées, – on se trouve dans des pays avancés de la civilisation, – sont appliquées ou en voie de l’être, notamment aux USA et en France. • Les effets ne sont pas et, à notre sens, ne seront pas exaltants et risqueraient même d’être tout simplement contre-productifs. • Plus que donner des assurances de stabilité du pouvoir au Système, ils ne font que montrer l’aggravation de la crise du Système dans les pays qui le représentent le plus directement.

    Lire cet article
  • Notes sur la Longue Marche du Système   27/04/2017

    • Voici quelques considérations sur la situation du Système en marche dans une Longue Marche à un rythme étourdissant, notamment aux USA bien entendu, avec les diverses affaires en cours. • On fait donc un tour d’horizon passant par l’Afghanistan, par la Corée du Nord, par la Syrie, par Washington D.C. et même la France en plein régime d’“hystérisation”. • Les nouvelles défilent à une cadence accélérée, comme la Corée du Nord proche de la Troisième Guerre mondiale il y a trois jours et aujourd’hui classée dans la catégorie d’un simple petit épisode diplomatique d'une politique sans changement depuis 30 ans. • Nous voulons montrer l’extraordinaire tourbillon des événements qui se résument à des agitations folles de communication d’une part, à des situations catastrophiques gelées d’autre part. • Les acteurs-sapiens ont bien sûr leur part, avec en tête l’inévitable et bombastique Donald Trump qui virevolte de Trump 1.0 à Trump 2.0, qui est comme une marionnette du Deep State qui semblerait parfois faire du Deep State sa marionnette. • Dans cette étrange sarabande, un Macron En Marche ne dépare pas tant il semble lui aussi dans un étrange état de possession, tandis qu’une Le Pen paraît parfois être une bombe à retardement sur le point d’éclater...

    Lire cet article
  • Notes sur les Tomahawk au Pays des Merveilles   09/04/2017

    • Voici quelques nouvelles impressions et observations sur cette “étrange attaque” contre la Syrie de la nuit du 6 avril, selon un autre point de vue qui tente d’embrasser l’aspect collectif de l’évènement, essentiellement aux USA. • Il ne convient donc pas de savoir de quelle politique il s’agit, de quel Trump il est question, de quelle situation syrienne l’on parle ou de quelles réactions russes l’on discourt, mais effectivement de quels événements nous sommes les témoins et peut-être les victimes lorsque nous nous tournons vers Washington D.C. d’où tout est parti et vers où tout revient. • La question est bien de savoir s’il ne s’agit pas d’une sorte de fiction du type-téléréalité, fiction la plus grossière qu’on puisse concevoir, et à laquelle tous les personnages, y compris et surtout Trump et le désordre de son administration, participent. • Devant les événements en cours avec cette attaque et ce qu’elle nous dit de Washington D.C., la raison d’un Alexander Mercouris semble baisser les bras, frappée de stupeur par le “dysfonctionnement et la dangerosité du système US” pour nous tous. • Ray McGovern, vieux briscard venu de la CIA à la dissidence antiSystème ne trouve comme explication qu’un dialogue de la chère Alice au Pays des Merveilles, où règne la folie.

    Lire cet article
  • Notes sur la transversale des fureurs ultimes   25/03/2017

    • Nous faisons un parallèle, ou une analogie entre les deux campagnes/élections présidentielles, USA-2016 et France-2017, pour trouver ce qui, à notre sens, les unit indissolublement, jusqu'au-delà d'elles-mêmes. • Il est inutile de chercher des jugements idéologiques, des appréciations morales, des références aux “valeurs“ comme il est coutumier de faire dans les talk-shows et les colonnes de la presseSystème. • Il est inutile de chercher des similitudes de comportement, d’action, de positions et de décisions, entre les acteurs-figurants de ces grands événements politiques. • Il s’agit d’en faire le constat, – Trump battu par ceux qu’il était censé défendre dans la question de la sécurité sociale (Ryancare), Trump sur la voie d’être confirmé dans son accusation d’avoir été écouté (Watergate-2.0), ou bien encore Le Pen à Moscou pour-horreur rencontrer Poutine, – et d’observer que toutes ces agitations n’ont aucune valeur fondatrice mais soulignent par contre la puissance et le sens des événements. • Pour nous, USA-2016 et France-2017 sont étroitement liés, et il ne faudrait pas s’étonner qu’à la “guerre civile” répondît une “crise de régime” en France. • Les événements s’en chargent.

    Lire cet article
  • Notes sur l’effondrement accéléré de D.C.-Système   09/03/2017

    • Il est vraiment extrêmement difficile de suivre, d’une façon cohérente et ordonnée, la situation à Washington D.C. • Pour nous, c’est le signe de l’importance de cette situation, car là se trouve désormais le cœur de la crise d’effondrement du Système. • Ne pas comprendre sans s’en alarmer mais au contraire en se satisfaisant de cette inconnaissance les évolutions tactiques, les positions des acteurs, les avatars et les tournants inattendus, les surprises sans surprise (nouvelle livraison d’un gros paquet-WikiLeaks, dit-Vault7 [CIA]), c’est prendre une juste mesure de la puissance de l’événement en cours. • On fera donc défiler dans ces Notes d’analyse quelques péripéties récentes jusqu’au constat que toutes les grandes tendances qui s’affrontent perdent de plus en plus leur cohérence pour s’intégrer dans le seul constat du “tourbillon crisique” arrivé à son point de concentration et de transmutation extrêmes. • Trump, Obama, le “coup” contre Trump, les grands projets de grands changements de Trump, tout cela s’estompe dans un chaos général hors de tout contrôle bien entendu, et dont il faut se réjouir bien entendu. • Effectivement, “D.C.-Système” s’effondre, dans une dynamique qui passe par la dissolution de tous les composants du pouvoir, et les affrontements de ces composants finissent par s’intégrer en une seule poussée qui est celle de la Grande Crise Générale.

    Lire cet article
  • Notes sur l'inaction et le silence   26/02/2017

    • De Washington D.C. à la Syrie, on observe une  contraction décisive des positions stratégiques des USA, effectuée dans un concert étrange fait à la fois d’inaction et de silence... • Décidément, la présidence Trump ne ressemble à aucune autre et personne ne peut raisonnablement prétendre à quoi ressemble sa politique étrangère, et s’il y a une politique étrangère, ou encore si cette apparence d’absence de politique étrangère n’est pas la meilleure politique étrangère possible pour Trump aujourd’hui. • Quoi qu’il en soit, toutes les indications convergent pour observer que l’on ne peut en aucun cas poser un diagnostic sur ce qu’est aujourd’hui la présidence Trump par rapport à la politique extérieure US plongée depuis plusieurs années dans le désordre et la paralysie, parce que principalement la situation intérieure aux USA constituée d’une menace révolutionnaire majeure détermine aujourd’hui l’essentiel du jeu politique. • Cela est apprécié autour de quelques interprétations de diverses sources sur la situation autour de la Syrie, et autour de la position US vis-à-vis de la situation autour de la Syrie. • Nul ne s'étonne si ces interprétations suscitent surprises et contrepieds.

    Lire cet article
  • Notes sur Flynn et l’“État profond” du désordre   17/02/2017

    • La chute, ou démission forcée d’une façon ou l’autre, du conseiller de sécurité national du Président US, le général Michael Flynn, ancien directeur de la DIA, a fait tant de bruits, suscité tant de certitudes diverses, conduit à tant d’interprétations décisives... • La narrative dominante : une (première) contre-attaque de l’“État profond” contre Trump, avant d’autres, aussi sanglantes, jusqu’à Trump lui-même. • Il faut nuancer cette version, et d’abord la nuancer dialectiquement parce que les mots emprisonnent la pensée et que “Deep State” est une de ces expressions qui fonctionnent à merveille dans ce sens. • Quelques appréciations ouvertes et identifiées d’anciens officiers du renseignement permettent d’avoir une idée générale de l’événements, avec ses conséquences. • Le départ de Flynn a été orchestré par une formidable campagne de pression, de dénigrements, de manipulations, de FakeNews sur-canapé livrées à la presseSystème au garde-à-vous par quelques fractions de l’IC (Intelligence Community), sans doute restées proches d’Obama et habitées d’une haine anti-Trump inextinguible. • Il semble donc (soyons prudent) qu’on puisse définir cette affaire comme l’effet d’une intense bataille à l’intérieur de ce vaste ensemble nécessairement connecté au Deep State puisque le Deep State c’est le pouvoir du système de l’américanisme. • Bref, le départ de Flynn comme un pas de plus dans le désordre monstrueux que sont Washington D.C., le Deep State et le Système par conséquent.

    Lire cet article
  • Notes sur une “dévolution de couleur”   31/01/2017

    • L’extraordinaire réaction à la décision de Trump de limitation des réfugiés montre combien les forces-Système, conscientes ou “idiotes utiles”, sont prêtes à l’affrontement. • “Révolution de couleur” ? On ne cesse d’en parler. • Reste que Washington n’est pas Kiev et qu’on ne change pas de président aux USA comme on le fait en Ukraine. • Comme aucune des parties ne veut ni même ne peut céder, au rythme actuel des décisions de Trump et de la fureur provoquée par les décisions de Trump, la guerre civile devient une option. • D’ores et déjà apparaissent des signes, nom pas typiques d’une “révolution de couleur”, mais typiques de ce que nous nommerions une “fragmentation de couleur”. • Les USA sont constitués selon tant de spécificités propres et sans équivalent, qu’un processus normal type-“révolution de couleur” (“révolution”, “coup d’État”) est psychologiquement impensable et techniquement impossible. • Les USA en crise vont nécessairement vers la fragmentation des pouvoirs, la dévolution du type de la déstructuration, et vers la dissolution des liens qui tiennent ces parties disparates entre elle. • La “dévolution de couleur” déclenchée par le Système au nom des vertus coutumières et si grossières de la vanité progressiste-sociétale est en train de détruire ce qui constitua le principal moteur de ce même Système. • Ave, Surpuissance-Autodestruction...

    Lire cet article
  • Notes sur un Mai-68 cosmique à Washington D.C.   17/01/2017

    • Une très rapide interview, brillante, pleine de complicité entre les deux acteurs, sur un sujet brûlant : Tulsi Gabbard interviewée par Tucker Carlson, de FoxNews. • Un exemple archétypique (et heureux, celui-là) du chaos des étiquettes politiques et des engagements qui caractérisent Washington D.C. • Il s’agit d’une révolution politique par le biais du système de la communication totalement bouleversé par l’effet-Trump produit par l’explosion-Trump. •  Ces “éclats ambigus du chaos” se signalent tout au long des déclarations des membres de l’administration Trump souvent antagonistes par rapport à celles de leur président, lequel trouve cela plutôt sympathique et encourageant. • Le chaos né de l’ouragan-Trump ne touche pas ce seul côté du monde politique washingtonien, puisque les démocrates en sont eux-mêmes affectés : outre le cas Sanders, on observera que les démocrates supplient les ministres de Trump, dont certains sont incontrôlables, de veiller à “les protéger [eux, les démocrates] contre l’incontrôlabilité de leur chef”. • Les passes d’armes CIA (IC)-Trump participe du chaos, sorte de Mai-68 cosmique. • Tout cela est typiquement américaniste car on ne trouverait pas de telles situations de chaos, pourtant si typiquement postmodernistes, dans nos provinces européennes si complètement soumises. • L’Amérique, coeur du Système, comme toujours nous précédant.

    Lire cet article
  • Notes sur la probabilité évidente du Diable   06/01/2017

    • Dans ces Notes d’analyse, nous abordons un sujet auquel nous faisons souvent allusion sans l’aborder aussi nettement (sauf dans la rubrique Glossaire.dde, où ce texte sera finalement classé). • Ce qui est remarquable dans les attendus de cette analyse, c’est que ce problème complètement inhabituel pour une rubrique liée tout de même à l’actualité crisique est présent dans des textes de plus en plus nombreux, de la part d’analystes dits-“sérieux”, qui ne s’attachent en général qu’à l’actualité crisique. • Le sujet, c’est donc la présence dans la situation générale d’une influence maléfique prédominante, indiscutable, catastrophique ; que l’on parle du “Mal”, ou que l’on parle du “Diable”... • Le fait est, selon nous, que l’on ne peut plus écarter cette rencontre de l’irrationnel et de l’extrahumain alors qu’elle est signalée de façon de plus en plus précise dans les textes d’analyse de l’actualité crisique (nous présentons plusieurs cas dans notre texte). • Notre méthode de réflexion fait, comme nous avons coutume, une place importante à l’intuition et à l’inspiration qu’implique l’intuition, sans jamais abandonner dans notre traitement la raison comme outil essentiel de la pensée. • Notre époque absolument sans équivalent, notre Crise Générale nécessairement sans précédent, non seulement justifient de notre point de vue cette démarche mais elles la rendent impératives.

    Lire cet article
  • Notes sur la dissolution du “centre du centre”   15/11/2016

    • Le 8 novembre n’est vieux que d’une semaine et le monde est totalement bouleversé, renversé, cul par-dessus tête. • Et l’on a pu ainsi remarquer, les choses allant vraiment très vite, que le post-8 novembre, au lieu d’être une escale de temps apaisé où l’on pourrait souffler, est au contraire l’espace d’un nouvel élan confirmant toutes les tendances “révolutionnaires”, dans un sens et dans l’autre, qu’on a pu identifier pendant a campagne. • C’est la première fois dans l’histoire des USA, – une autre “première”, – qu’une élection qui ne se joue sur aucune crise majeure, qui s’invente elle-même durant sa campagne la raison d’être de sa propre crise, débouche sur un résultat aussi sensationnel, et aussitôt contesté malgré sa parfaite légalité par diverses initiatives radicales et promises à durer. • Les USA, “les rois du monde”, les donneurs de leçon sur l’exceptionnalité de son système politique, s’enfoncent dans un désordre dont nul ne peut prétendre voir l’issue. • Voici donc l’exploration de la chose catastrophique, une petite semaine plus tard...

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Deux voyages du Marcheur en Rond   21/05/2017

    • Article du 21 mai 2017. • Description et explication en profondeur de la feuille de route des deux premiers déplacements de notre jeune-Président, d'abord en Allemagne puis en Afrique. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • Du dernier chic : le putsch militaro-démocratique   20/05/2017

    • Articles du 20 mai 2017. • Deux évocations d'actions du type-putsch dans des situations qui contrarient manifestement le Système. • En France, si Le Pen avait été élue, aux USA si le président Trump continue à présider manifestement à l'insatisfaction du Système. • Le résultat de toutes ces morigénations, c'est la notion de “putsch militaro-démocratique” comme façon pleine de “sagesse” de régler les maux qui nous assaillent en attaquant les symptômes de ces maux. • Contributions : dedefensa.org, André Darmon, Alexandre Lantier.

    Lire cet article
  • D.C. : la chasse au Trump est ouverte   16/05/2017

    • Articles du 16 mai 2017. • Après la mise à pied du directeur du FBI et la relance du “scandale” dit-Russiagate, l’anathème anti-Trump retentit sans retenue selon la perspective d’une mise en accusation et d’une destitution. • La crise du pouvoir de l’américanisme est plus forte que jamais et l’opposition à Trump plus déterminée que jamais. • On observe avec étonnement avec quel appétit le centre de l’américanisme à vocation déconstructrice se déconstruit lui-même. • Contributions: dedefensa.org et Publius Tacitus.

    Lire cet article
  • Le nouveau-nouveau (3.0) Trump et la Syrie   14/05/2017

    • Articles du 14 mai 2017. • Avec sa nouvelle version assortie de diverses liquidations effectuées ou à venir (de Comey à McMaster), Trump en version indéfinie marquée 3.0 nous promet un parcours important en Syrie. • Les militaires (Mattis et McMaster) placés là pour le surveiller sont désormais priés de se taire, tandis que les diplomates (Tillerson et Lavrov comme d'une même équipe) ont la main. • Il est assuré qu'avec Trump, on ne s'ennuie jamais, chaque jour avec son lot de surprises. • Contributions: dedefensa.org et Alastair Crooke. 

    Lire cet article
  • Présidentielles : station “État de Grâce” supprimée   09/05/2017

    • Articles du 9 mai 2017. • Ce fut le “triomphe de Macron”, paraît-il : dès le lendemain, l’agitation était dans la rue, lançant la bataille anti-Macron et signifiant que l’article “état de grâce” n'est plus au programme. • Une élection balançant entre dérision et gravité, bien à l’image des événements de “tragédie-bouffe” auxquels nous devons nous accoutumer désormais. • Bien entendu, l’avenir est sombre et il n’est pas impossible que le quinquennat Macron  puisse se révéler extrêmement court. • Articles de dedefensa.org et de Boualem Sansal.

    Lire cet article
  • Un Bonaparte de pacotille   09/05/2017

    • Article du 9 mai 2017. • Sur ce président avec son mirobolant programme de liquidation de la France, vainqueur du fascisme en mirobolante vieille lune resucée à la sauce postmoderniste. • Article de Badia Benjelloun.    

    Lire cet article
  • Être mis au pied du mur   07/05/2017

    • Article du 7 mai 2017. • Dernier coup d'oeil sur la campagne (le débat Le Pen-Macron) et un constat : peu importe le résultat des Présidentielles, il faudra gagner des sièges aux législatives. • Contribution de Patrice-Hans Perrier

    Lire cet article
  • Comment libérer la France et les Français ?   06/05/2017

    • Article du 6 mai 2017. • Sur l'état de la France et des Français à la veille d'un choix que beaucoup jugent et jugeront impossible... Reste la possibilité de choisir demain d'aller à la pêche. • Contribution de Badia Benjelloun. 

    Lire cet article