Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 19/11/2017 au 09/12/2017

• Nous avons introduit une longue description du concept déjà souvent annoncé, que nous tenons comme fondamental pour la période présente d’un point de vue opérationnel : le “tourbillon crisique” (le 14 novembre 2017 et le 16 novembre 2017). • Nous présentons cette importante conceptualisation dans notre “chapeau” d’introduction, de cette façon : « Le “tourbillon crisique” s’impose, selon notre approche générale et compte tenu des circonstances présentes de la Grande Crise d’Effondrement du Système (GCES), comme un concept opérationnel fondamental. Il constitue sans doute le mouvement crisique ultime conduisant et réalisant opérationnellement cette Grande Crise à son terme ultime, qui est effectivement l’effondrement du Système. » • Cet étrange “événement”, qui mélange, intègre et “comprime” les situations crisiques, empêchant ainsi les crises de se terminer et se nourrissant de leur propre développement, est constamment illustré par diverses occurrences où l’on voit des contradictions étonnantes, des interférences inattendues, des positions variant du tout au tout, etc., et par conséquent, pour les antiSystème, la nécessité de constamment envisager de modifier leur jugement selon le point de vue et l’instant observés... (Le 12 novembre 2017, le 18 novembre 2017, le 21 novembre 2017, deux fois le 22 novembre 2017 et le 22 novembre 2017 et le 25 novembre 2017.) • Un autre sujet important qui parcourt cette période, qui n’est plus conceptuel mais directement opérationnel et dont à notre sens l’importance a échappé à nombre d’observateurs, y compris antiSystème, c’est ce que nous nommerions la “crise de la décision nucléaire” aux USA, – nous promettant d’y revenir dès que possible. (Le 17 novembre 2017, le 19 novembre 2017 et le 20 novembre 2017.) • Accompagnant cette “crise de la décision nucléaire”, on trouve partout des signes extrêmement précis des crises diverses qui affectent les forces armées US et aussi la grande politique de sécurité nationale placée sous le contrôle des “généraux” de Trump (Mattis, McMaster, Kelly), ou plutôt des “généraux contrôlant [tentant de contrôler] Trump”. (Voir deux fois le 09 novembre 2017 et le 09 novembre 2017, le 15 novembre 2017 et le 25 novembre 2017.) • Inutile de se demander pourquoi, face à cela, Poutine et les Russes montrent une certaine préoccupation, cela à la veille d’une année si importante pour eux avec une élection présidentielle en mars 2018. (Voir le 11 novembre 2017 et le 24 novembre 2017.)


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Analyse

Notes sur l’antirussisme postmoderne, aux origines   16/12/2017

•  L’un des grands débats autour de l’antagonisme entre la Russie et le bloc-BAO, c’est l’accusation russe que l’Ouest (pas encore bloc-BAO) du début des années 1990 a trahi sa promesse de ne pas élargir l’OTAN au-delà de l’Allemagne réunifiée, alors qu'on alla  jusqu’aux frontières de la Russie. • La réponse des experts occidentaux, très sophistiquée, a été : “Mais non, jamais pareille promesse ne fut faite”. • De nouveaux documents déclassifiés montrent, d’une façon irréfutable que “mais oui, cette promesse fut faite, et à bien plus d’une reprise”. • Le comble est que, à notre sens, la promesse initiale de l’Ouest était sincère. • Avec l’arrivée de Clinton, une nouvelle génération de dirigeants US prit les manettes et proclama que la stratégie n’avait plus d’importance. • La promesse de non-élargissement fut oubliée, non pas pour berner les Russes, mais pour une question électorale US. • Puis on changea d’époque, la stratégie revint plus forte que jamais, l’OTAN fut élargie et les Russes se retrouvèrent bernés. • Depuis, on les accuse de tous les maux, àet d'abord celui de ne pas tenir leurs promesses.

Ouverture libre

Erdogan dribble Trump   15/12/2017

• Articles du 15 décembre 2017. • En reconnaissant Jérusalem-Est comme la capitale de l'Etat de la Palestine, l’OCI démolit la décision de Trump et ouvre la porte à Poutine. • Contribution : dde.org et Andrew Korybko.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Tourbillon crisique-41   14/12/2017

14 décembre 2017 – Ce jour était bon, hier 13 décembre... C’est-à-dire un bon cru dans la mesure où il nous présente un beau palmarès d’accélération ou d’approfondissement crisiques : la défaite du juge Moore aux USA, la reconnaissance de Jérusalem-Est par les pays musulmans, un jour de plus dans le trou…

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Trump (1)
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Ouverture libre

Le vertige mortifère du marxisme culturel (I)    14/12/2017

• Article du 14 décembre 2017. • Première Partire d'une étude historique, conceptuelle et opérationnlle de la doctrine du marxisme culturel soutenant les dynamiques de déstructuration en cours. • Contribution de Patrice-Hans Perrier. 

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Ma fascination pour OSINT   13/12/2017

13 décembre 2017 – Je ne tiens rien qui me soit aujourd’hui d’une importance approchante, – pour ne rien dire d’“égale”, sinon de “supérieure”, – que la question de “la Vérité perdue”. Une suite de textes, pour le travail récent sur cette question, s’attache à ce sujet, notamment à propos,…

Les carnets de Nicolas Bonnal

Guénon et la spiritualité perdue de la monnaie   13/11/2017

On sait que l’argent ne vaut plus rien. Les prix de l’immobilier ont été multipliés par cent à Paris en soixante ans. J’ai plusieurs exemples en tête. On se doute que sur ce sujet j’aurai recours à René Guénon, au règne de la quantité (chapitre XVI). Ensuite à Egon Von…

Bloc-Notes

Le Pentagone face au LGTBQ : la peur du juge   12/12/2017

• Cet été, Trump avait ordonné que le Pentagone limite jusqu'à rien l'engagement des individus du “genre-transgenre” à cause du risque des frais afférant à cette évolution. • Le Pentagone vient d'annoncer qu'il continuerait à engager des individus du “genre-transgenre“, ce qui équivaut à un refus d'obéissance, ou disons insubordination. • Cela signifie aussi que, dans le désordre de “D.C.-la-folle”, le Pentagone préfère la prudence à la vertu de l'obéissance : il craint la colère des juges qui, de leur côté, sont divisés en posture d'antagonisme.  

Ouverture libre

Le je des morts   12/12/2017

• Article du 12 décembre 2017. … Considérations autour et à propos du décès du chanteur de rock Johnny Halliday, de la cérémonie imposante organisée et de la foule considérable réunie à cette occasion. • Contribution : Marc Gébelin. 

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Valsez, mensonges   11/12/2017

11 décembre 2017 – Il est vrai qu’il y a ces derniers jours une avalanche d’incroyables déclarations, surtout de “D.C.-la-folle” naturellement, mais aussi d’autres lieux du bloc-BAO, notamment de Paris-France, de la part de notre ministre de la défense, pour cette fois l’épatant Le Drian, – j’ai évité “brillant”, trop voyant...…

Faits et commentaires

La CIA ? Faisons un rêve...   10/12/2017

• Lancée par deux personnages très typiques de la situation américaniste, Erik Prince et Oliver North, l’idée d’une “‘CIA privée’ pour contourner la CIA” a fait des vagues. • La Maison-Blanche a réagi d’une façon ambiguë, confirmant au moins qu’un tel document avait été envoyé. • L’occasion faisant le larron, on reparle à nouveau de la CIA, de son rôle politique (“bras armé du DeepState” pour tenir Trump ou pas ?) mais aussi de son efficacité réelle. • Un ancien officier de la CIA, qui a continué après son départ à évoluer dans l’univers du renseignement, publie un article qui à la fois condamne le projet Prince-North et analyse avec férocité l’inefficacité fondamentale de la CIA actuelle. • Robert David Steele, personnage haut en couleur qui ne déteste pas une touche de “complotisme“ ici ou là, est surtout un fervent partisan de renseignement en “sources ouvertes” (OSINT). • Il juge que l’obsession du secret et des informations classified de la CIA sont la cause à la fois de son travail de subversion et de son inefficacité. • Pour Steele, l’OSINT est à notre époque la panacée du renseignement, grâce aux formidables canaux de communication “ouverts”. • Jugement à considérer avec la plus grande bienveillance selon nous...

Ouverture libre

La CIA en “sources ouvertes”   10/12/2017

• Article du 10 décembre 2017. • Sur la proposition Prince-North d'une “CIA privatisée” et sur la crise de la CIA : à lire en connexion directe avec le F&C de ce jour (« La CIA ? Faisons un rêve... »). • Contribution de Robert David Steele.

Ouverture libre

Déclaration Trump versus Balfour   10/12/2017

• Article du 10 décembre 2017. • Cent ans après la déclaration Balfour, nous avons la “déclaration Trump” sur Jerusalem : similitude de deux empires en cours d'effondrement (UK et USA). • Contribution de Badia Benjelloun.

Ouverture libre

“Globalisme trotskiste” vs “marxisme culturel”   09/12/2017

• Articles du 09 décembre 2017. • Historique et analyse de la “révolution culturelle” qui dévaste les USA. • Il est proposé que cette dynamique, observée comme “marxisme culturel”, soit également et fort justement identifié comme “globalisme trotskiste”. • Alors apparaissent des contradictions troublantes, à l’occasion de l’une ou l’autre crise sociétale de notre contre-civilisation. • On parle notamment du courant de dénonciation des “prédateurs sexuels” dénoncé par des trotskistes orthodoxes. • Contribution de dedefensa.org et Boyd D. Cathey.

Ouverture libre

L’Allemagne et la fascination pour OBOR   08/12/2017

Articles du 08 décembre 2017. • Un discours du ministre allemand des affaires étrangères donne des indications sérieuses pour une nouvelle politique extérieure sortant d’une nouvelle “Grande Coalition” lancée in extremis. • Sigmar Gabriel devrait y rester dans ses fonctions et pourrait s’imposer comme l’architecte de cette nouvelle politique. • Les points forts : la rupture avec les USA, le duo franco-allemand, mais surtout une fascination pour “Deuxième Route de la Soie” chinoise. • Contributions de dedefensa.org et de WSWS.org.

Les carnets de Nicolas Bonnal

Allan Bloom et la déconstruction de la civilisation occidentale   07/12/2017

En 1986 Allan Bloom publiait un livre retentissant, The closing of american mind dont le titre fut absurdement traduit en français. Cet auguste platonicien plagié peu après par Alain Finkielkraut dressait l’état des lieux de la barbarie universitaire américaine qui depuis lors a gagné la France et l’Europe, et ne…

Bloc-Notes

Une CIA privée pour doubler la CIA ?   06/12/2017

• Un long article de The Intercept nous décrit comment est en train de s’organiser, sous l’impulsion de Trump, une “CIA privée” pour doubler la vraie CIA qui ne cesse de désinformer Trump (et son directeur Pompeo) et de leur mettre des bâtons dans les roues. • Dans ce “projet”, le rôle de la “CIA privée” serait tenu par l’équipe privée de sécurité Blackwater. • Le cas illustre hypothétiquement l’intervention du secteur privé dans les domaines de la sécurité nationale, qui est une chose bien réelle et massive. • Résultat ? Le désordre devient gargantuesque.

Bloc-Notes

Le bal des Patriot   05/12/2017

• ... Des Patriot et autres missiles, par exemple ceux qu’Israël lance contre des objectifs en Syrie, avec la question d’une éventuelle riposte. • Les missiles sont aujourd’hui l’outil d’un enjeu d’influence et de bonnes affaires dans l’armement, le seul domaine où les USA échappent à leur propre débâcle générale du Moyen-Orient. • Une méchante question a surgi d’une opportune enquête du New York Times : les Patriot vendus à Ryad comme la énième merveille du monde ont-ils vraiment abattu un bon vieux Scud tiré par les Houthis du Yémen ?

Analyse

Notes sur “De l’URSS à la Russie...”   05/12/2017

• Nous faisons grand cas, au niveau opérationnel et surtout au niveau symbolique, de l’accord probable entre la Russie et l’Égypte pour une utilisation de l’espace aérien et des bases aériennes nationales de chacun des signataires par l’autre.• Il s’agit d’un événement stratégique qui conforte le triomphe russe au Moyen-Orient, et aussi et surtout d’un événement symbolique qui nous ramène à la grande année de déstabilisation que fut 1973, avec la Guerre d’Octobre, la rupture des derniers liens entre l’Egypte et l’URSS, l’établissement d’une hégémonie au moyen-Orient sans égale et plus jamais réalisée à ce point des USA, jusqu’à la chute du Shah en 1978-1979. • Pour développer ces Notes d’Analyse, nous nous reportons à un texte d’avril 2012 et en reprenons une partie importante, décrivant l’évolution de la situation générale de 1973 à 2012 : depuis, la tendance identifiée par nous en 2012 n’a fait que se confirmer et s’amplifier, et devient triomphe stratégique de la Russie en cette année 2017 et avec cet accord probable avec l’Égypte. • Ce laps de temps a vu ainsi un formidable renversement stratégique qu’on ne peut comprendre qu’en le plaçant dans le cadre de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

Bloc-Notes

De l’URSS à la Russie : l’Égypte, 45 ans après   04/12/2017

• Un accord entre la Russie et l’Égypte devrait être rapidement complété, qui permettrait à chacun des deux pays de disposer de l’accès à l’espace aérien et à des bases aériennes de l’autre. • Bien sûr, on parle officiellement d’une coopération active dans la lutte contre le terrorisme. • Bien sûr, on pense que la Russie, avec cet accord, complète une position stratégique formidable au Moyen-Orient. • En 5 ans, surtout depuis 2015, la Russie a quasiment retrouvé la position stratégique dont l’URSS disposait en 1973. • Affront terrible pour les USA.

Faits et commentaires

Trump, “idiot utile”   03/12/2017

• Plus personne ne prend de gants : dans les institutions les plus prestigieuses de la presseSystème, les voix les plus autorisées, etc., on clame tout haut que le président Trump est simplement “un idiot” totalement inapte à assurer la fonction qu’il occupe. • En d’autres mots, cela signifie qu’il est temps d’enfiler les perles complotistes et constitutionnelles du processus menant à la destitution. • Certains sont persuadés que l’inculpation du Général Flynn ouvre cette voie... On verra. • En attendant, il faut bien apprécier cette situation où Trump, quels que soient son comportement et ses emportements, est très, très loin d’être le seul en cause dans cette tragédie-bouffe. • S’il partait demain, dès son départ et à cause de son départ, la situation de désordre s’amplifierait exponentiellement aux USA, en partant de “D.C.-la-folle” plus folle que jamais. • Trump est comme un paratonnerre qui attire à lui toutes les passions de haine et de fureur : lui parti, ses passions se déchaîneront dans tous les sens. • S’il est un “idiot”, Trump est un “idiot utile” : il a mis dans le Système le virus mortel du désordre.

Ouverture libre

Gauche postmoderne & “harcèlement sexuel”   01/12/2017

• Aux USA, la “crise du harcèlement” comme on pourrait appeler la chasse au “harcèlement sexuel“ bat son plein tandis que le féminisme dépasse l'extrême de son extrémisme... • Pour être quitte des “agressions sexuelles”, pourquoi ne pas choisir l’autocastration comme fit le grand théologien catholique Origène (qui vécut au IIIe siècle après J.-C.)? • Cette débauche d’extrémisme paroxystique montre que cette “crise du harcèlement” est bien loin du fait divers croustillant : elle est politique.• Contribution : dedefensa.org et WSWS.org.

Faits & Commentaires

  • La CIA ? Faisons un rêve...   10/12/2017

    • Lancée par deux personnages très typiques de la situation américaniste, Erik Prince et Oliver North, l’idée d’une “‘CIA privée’ pour contourner la CIA” a fait des vagues. • La Maison-Blanche a réagi d’une façon ambiguë, confirmant au moins qu’un tel document avait été envoyé. • L’occasion faisant le larron, on reparle à nouveau de la CIA, de son rôle politique (“bras armé du DeepState” pour tenir Trump ou pas ?) mais aussi de son efficacité réelle. • Un ancien officier de la CIA, qui a continué après son départ à évoluer dans l’univers du renseignement, publie un article qui à la fois condamne le projet Prince-North et analyse avec férocité l’inefficacité fondamentale de la CIA actuelle. • Robert David Steele, personnage haut en couleur qui ne déteste pas une touche de “complotisme“ ici ou là, est surtout un fervent partisan de renseignement en “sources ouvertes” (OSINT). • Il juge que l’obsession du secret et des informations classified de la CIA sont la cause à la fois de son travail de subversion et de son inefficacité. • Pour Steele, l’OSINT est à notre époque la panacée du renseignement, grâce aux formidables canaux de communication “ouverts”. • Jugement à considérer avec la plus grande bienveillance selon nous...

    Lire cet article
  • Trump, “idiot utile”   03/12/2017

    • Plus personne ne prend de gants : dans les institutions les plus prestigieuses de la presseSystème, les voix les plus autorisées, etc., on clame tout haut que le président Trump est simplement “un idiot” totalement inapte à assurer la fonction qu’il occupe. • En d’autres mots, cela signifie qu’il est temps d’enfiler les perles complotistes et constitutionnelles du processus menant à la destitution. • Certains sont persuadés que l’inculpation du Général Flynn ouvre cette voie... On verra. • En attendant, il faut bien apprécier cette situation où Trump, quels que soient son comportement et ses emportements, est très, très loin d’être le seul en cause dans cette tragédie-bouffe. • S’il partait demain, dès son départ et à cause de son départ, la situation de désordre s’amplifierait exponentiellement aux USA, en partant de “D.C.-la-folle” plus folle que jamais. • Trump est comme un paratonnerre qui attire à lui toutes les passions de haine et de fureur : lui parti, ses passions se déchaîneront dans tous les sens. • S’il est un “idiot”, Trump est un “idiot utile” : il a mis dans le Système le virus mortel du désordre.

    Lire cet article
  • Kim et “D.C.-la-folle”   30/11/2017

    • On connaît le Nord-Coréen Kim et ses fureurs diverses, nucléaires, missilières (lancement de missiles), qui ont pour don, à chaque nouvel épisode, de mettre “D.C.-la-folle” (et toute notre postmodernité-tardive) dans un nouvel épisode de transe où jaillissent des pensées profondes sur la sauvegarde du monde. • “D.C.-la-folle”, en ces matières (“liberté et sauvegarde du monde”) est tellement bien à sa place pour nous en faire de la pédagogie par tonnes : il y en a, parmi nos commentateurs-Système, pour les prendre au sérieux. • Mais voilà ! Le tir de Kim tombe au beau milieu d’un débat qu’ignore superbement l’essentiel de la presseSystème qui prétend nous informer si hautement pour que nous restions tous citoyens libres. • Ce débat, engagé au pire des propos (débordements de Trump, haine anti-Trump) porte sur une matière d’une sérieuse et immense importance : l’identification du pouvoir qui, à “D.C.-la-folle”, est chargé de la décision suprême, jusqu’à la décision d’emploi du nucléaire. • Normalement, c’est le président, mais lorsqu’on voit le comportement de ce président-là certains jugent qu’il faut changer cette structure de contrôle et de décision, et très vite. • ...Et là-dessus, Kim tire son missile.

    Lire cet article
  • La mobilisation n’est pas (tout à fait) la guerre   24/11/2017

    • Après une rencontre avec les Turcs et les Iraniens, conférence de Poutine à Sotchi au milieu de ses principaux collaborateurs des forces militaro-industrielles, pour tirer les enseignements de l’exercice Zapad-2017 de septembre dernier. • Ce que Poutine demande à tous, c’est d’envisager des plans d’application immédiat de la militarisation de l’économie et de l’industrie en cas de grand conflit conventionnel où la Russie serait évidemment impliquée. • Zapad-2017 n’est certainement pas la seule cause d’une telle décision de Poutine : bien des mesures, des attitudes incohérentes, des déclarations irresponsables, du côté des militaires et de la direction politique US, ne cessent d’alerter le pouvoir russe. • Cette réunion est une étape supplémentaire, un pas de plus dans une montée générale de la tension, directement avec la Russie et les USA (OTAN) face-à-face, depuis le début 2014 d’une façon extrêmement fiévreuse. • On est incrédule devant une telle succession d’actes de préparation à la belligérance alors que le comportement US, avec un pouvoir éclaté qui ne contrôle plus grand’chose de ses propres actes, ne cesse d’attiser l’incendie dont il ignore l’objectif et la nécessité.

    Lire cet article
  • Nucléaire : l’impasse Trump   17/11/2017

    • Il y a plusieurs semaines s’est ouvert à Wahington D.C. devenue “D.C.-la-folle” un débat constitutionnel extraordinaire, initié notamment par quelques sénateurs : faut-il laisser au président Trump (c’est-à-dire au président des USA en général) le pouvoir de déclencher un tir d’armes nucléaires ? • Les sénateurs de la commission des relations internationales ont tenu une audition sur cette question lundi dernier. • Ils ont entendu un général qui a commandé les forces stratégiques nucléaires US leur dire qu’il avait été prêt pendant son commandement à refuser un ordre présidentiel de tir s’il avait jugé de lui-même avec ses conseillers juridiques l’ordre “illégal”. • Le débat engagé est à la fois dangereux et surréaliste, comme l’amorce d’un paroxysme de plus, de plus en plus fort, de la crise du pouvoir de l’américanisme. • Ce débat est dangereux parce qu’il met à nu l’extraordinaire confusion qui règne concernant l’autorité sur l’emploi du nucléaire. • Ce débat est surréaliste parce qu’il fait de facto du pouvoir politique suprême un objet de contestation ouvert à toutes les surenchères. • Dans les deux cas, le processus de déstructuration-dissolution se poursuit.

    Lire cet article
  • Peut-on “déclassifier” l’“Indicible”  ?   04/11/2017

    • La “déclassification” par la CIA et le FBI d’un certain nombre de documents jusqu’ici gardés secrets sur l’assassinat de Kennedy en novembre 1963 à Dallas, au Texas, ont fait quelque effet, mais assez peu finalement à côté de la décision de Trump de différer pour six mois (en principe, – il faudra voir) la déclassification de plusieurs centaines d’entre eux. • Trump a cédé aux pressions de la CIA et du FBI. • Un journaliste s’exclame : la plus grande révélation de cette déclassification, c’est que la CIA et le FBI se battent désespérément pour garder secrets des documents spécifiques sur un événement vieux d’un demi-siècle et qui est officiellement tenu pour complètement réglé depuis 1965 et la conclusion du rapport Warren. • L’ancien analyste de la CIA Ray McGovern s’estime ainsi justifié de tous les doutes qu’il entretient vis-à-vis de l’assassinat. • Il cite, comme meilleur document indépendant disponible au coeur d'une immense bibliographie, le livre JFK et l’Indicible de l’historien James Douglass, publié en 2008 aux USA et 2013 en France. • A cette occasion, nous reprenons un texte que nous avions publié pour le 50ème anniversaire de l’assassinat, précisément à propos du livre de Douglass.

    Lire cet article
  • Anatomie de l’effondrement en cours   19/10/2017

    • Ce texte date d’il y a sept ans, le 9 aoput 2010 : si nous le reprenons, c’est parce qu’il présente pour la première fois l’idée détaillée que l’attente et la prospective à propos de la Grande Crise d’Effondrement du Système (GCES) sont inutiles car cette crise a d’ores et déjà commencé. • PhG dans le Journal.dde-crisis de ce jour, 19 àctobre 2017, explique longuement les raisons du choix de rééditer ce texte. • Parmi divers événements d’époque qui n’ont plus d’échos, d’autres ont une surprenante actualité : par exemple cette “tentation”, existant en 2010, d’attaquer l’Iran, se retrouve aujourd’hui en très bonne forme. • D’autre part, PhG explique également combien le lien entre 2010 avec la crise des USA d’alors et la crise des USA d’aujourd’hui depuis 2015 et les présidetielles (“D.C.-la-folle”) est d’une grande force : le texte se place « peu avant le début du “printemps arabe” (décembre 2010), enchaînant sur [les crises Syrie, Ukraine, etc.] tentant de contenir [...] la perception de la progression de la crise de l’effondrement US et du Système. Cette tentative de déflection a pris fin d’une façon sensationnelle [...] par le biais de la crise [...] complètement crise d’effondrement (Trump, USA-2016, “D.C.-la-folle”, etc.). »

    Lire cet article
  • Crises sans fin et tourbillonnantes...   17/10/2017

    • Faut-il faire le décompte et l’analyse des crises, prévoir comment et dans quel sens elles seront conduites à leurs termes ? Futilité tout cela, puisque pour nous il n’y a de terme d’une crise qui ne soit absolument lié au terme de l’effondrement du Système. • Toutes les crises, qui ne cessent de se multiplier, évoluent entre paroxysmes successifs et période de furtivité entre les paroxysmes : elles sont “sans fin” sinon accordées à la fin (l’effondrement) du Système. • S’il le faut, les prévisionnistes annonçent la proximité d’un paroxysme, comme cet auteur allemand, Ernst Wolff, qui annonce « Le tsunami financier » qui nous menace et maintient ainsi, de fausse précision en prévision hypothétique, le feu sous la cendre qui se réalisera un jour ou l’autre en un paroxysme volcanique, financier pour ce cas. • Au plus elles se développent, au plus elles se présentent comme n’ayant pas de fin, au plus elles se révèlent comme n’ayant pas de sens. • Les crises sont emportées dans un “tourbillon crisique” universel qui est l’outil principal d’une résistance au Système, avec comme stratégie l’équation bien connue de la transmutation de la surpuissance du Système en autodestruction.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Le Pentagone face au LGTBQ : la peur du juge   12/12/2017

    • Cet été, Trump avait ordonné que le Pentagone limite jusqu'à rien l'engagement des individus du “genre-transgenre” à cause du risque des frais afférant à cette évolution. • Le Pentagone vient d'annoncer qu'il continuerait à engager des individus du “genre-transgenre“, ce qui équivaut à un refus d'obéissance, ou disons insubordination. • Cela signifie aussi que, dans le désordre de “D.C.-la-folle”, le Pentagone préfère la prudence à la vertu de l'obéissance : il craint la colère des juges qui, de leur côté, sont divisés en posture d'antagonisme.  

    Lire cet article
  • Trump-Jérusalem et la comète-Haley   11/12/2017

    • Quelques jours après la décision de Trump concernant Jérusalem, une tentative d’évaluation de cette décision. • Notre appréciation est que le caractère impulsif de Trump a joué un rôle important, exploité par son entourage neocon et sioniste, ce qui implique une véritable aggravation de la situation. • Une personnalité de l’administration y a joué sans doute un rôle central : l’ambassadrice à l’ONU Nikki Haley. • La situation s’est donc singulièrement aggravée mais tout peut changer n’importe quand selon un nouveau geste impulsif de Trump.

    Lire cet article
  • Une CIA privée pour doubler la CIA ?   06/12/2017

    • Un long article de The Intercept nous décrit comment est en train de s’organiser, sous l’impulsion de Trump, une “CIA privée” pour doubler la vraie CIA qui ne cesse de désinformer Trump (et son directeur Pompeo) et de leur mettre des bâtons dans les roues. • Dans ce “projet”, le rôle de la “CIA privée” serait tenu par l’équipe privée de sécurité Blackwater. • Le cas illustre hypothétiquement l’intervention du secteur privé dans les domaines de la sécurité nationale, qui est une chose bien réelle et massive. • Résultat ? Le désordre devient gargantuesque.

    Lire cet article
  • Le bal des Patriot   05/12/2017

    • ... Des Patriot et autres missiles, par exemple ceux qu’Israël lance contre des objectifs en Syrie, avec la question d’une éventuelle riposte. • Les missiles sont aujourd’hui l’outil d’un enjeu d’influence et de bonnes affaires dans l’armement, le seul domaine où les USA échappent à leur propre débâcle générale du Moyen-Orient. • Une méchante question a surgi d’une opportune enquête du New York Times : les Patriot vendus à Ryad comme la énième merveille du monde ont-ils vraiment abattu un bon vieux Scud tiré par les Houthis du Yémen ?

    Lire cet article
  • De l’URSS à la Russie : l’Égypte, 45 ans après   04/12/2017

    • Un accord entre la Russie et l’Égypte devrait être rapidement complété, qui permettrait à chacun des deux pays de disposer de l’accès à l’espace aérien et à des bases aériennes de l’autre. • Bien sûr, on parle officiellement d’une coopération active dans la lutte contre le terrorisme. • Bien sûr, on pense que la Russie, avec cet accord, complète une position stratégique formidable au Moyen-Orient. • En 5 ans, surtout depuis 2015, la Russie a quasiment retrouvé la position stratégique dont l’URSS disposait en 1973. • Affront terrible pour les USA.

    Lire cet article
  • Flynn inculpé, “D.C.-la-folle” respire   02/12/2017

    • Après des mois d’investigation et, surtout, de tractations, le Général Flynn qui fut pendant 25 jours conseiller spécial pour la sécurité national du président Trump, a été inculpé pour des faits moins graves qu ceux autours desquels on spéculait. • Certains y voient la fin du Russiagate et des ennuis les plus compromettants de Trump. • D’autres, on contraire, pensent que “ce n’est qu’un début” (ou une suite avec accélération), que d’autres inculpations vont suivre jusqu’à la bataille de la destitution. • Certitude : le désordre accélère encore.

    Lire cet article
  • L’homme aux $100 milliards et la CIA   27/11/2017

    • Décidément, Bozos, “Mister-Amazon”, est un super-riche d’une espèce assez nouvelle. • Nommons-le “hyper-riche” puisque, grâce au Black Friday, sa fortune a dépassé les $100 milliards. • Ce qui caractérise Bezos, qui a acheté le Washington Post en 2013 avec des fonds de la CIA, c’est qu’il affiche publiquement ses liens extrêmement serrés avec cette CIA (la Communauté de Sécurité Nationale) ; et la CIA, de son côté, dit bruyamment sa satisfaction. • Il n’est pas assuré qu’une telle union affichée soit la meilleure méthode du monde.

    Lire cet article
  • Tusk contre la Pologne-marionnette de Poutine   21/11/2017

    • Bataille de tweets entre le président du Conseil de l’UE, le Polonais Tusk, et la Première ministre polonaise Beata Szydlo. • Tusk porte contre l’actuel gouvernement, nationaliste, populiste, etc., la curieuse (pour un nationaliste polonais) accusation de rien moins que d’être “une marionnette de Moscou”. • L'offensive européenne contre l’actuelle direction polonaise est générale, avec l'entrée en piste du Parlement Européen qui veut priver la Pologne de son droit de vote. • Les nationalistes polonais, eux, comptent curieusement sur l’alliance américaniste…

    Lire cet article
  • StratCom (USAF) en état insurrectionnel   19/11/2017

    • Les généraux qui contrôlent le nucléaire US se passent le relais pour annoncer qu’ils jugeront sur pièces de la légalité des ordres impératifs de leur commandant-en-chef, et même ensuite, qu’ils en discuteront avec lui. • Le rebelle discutera donc avec son chef légitime de la légitimité de sa rébellion pour arriver à un compromis... • La tragédie-bouffe de l’insubordination annoncée en forme de communication prend des allures vertigineuses au sein des forces armées US. • Un “coup en formation” ou bien un simulacre qui se dévoile comme tel ?

    Lire cet article
  • Le F-35 au risque des S-400, maudite Turquie !   18/11/2017

    • L’alarme commence à sonner sur le front du Saint-Graal de la technologie la plus avancée, ce qui nourrit l’exceptionnalisme de la Grande République. • Les Turcs ont choisi le S-400 russe, tant pis pour eux ! • Mais la Turquie va recevoir à partir de 2018 des F-35, alias JSF, qui, – horreur ! – vont côtoyer ces maudits S-400 et peut-être se compromettre, technologiquement parlant. • Peut-on imaginer de laisser ces merveilles à portée d’écoute et de piratage de la quincaillerie russe ? • Amorce d’une crise de très-belles dimensions, entre la Turquie et “nous“.

    Lire cet article
  • Mattis, “perdu dans ses rêveries” et en Syrie   15/11/2017

    • Des déclarations du secrétaire à la défense Mattis, homme d'expérience partout salué comme d’une intense sagesse, ont semé le désarroi dans quelques esprits attentifs. • Mattis annonce que les troupes US resteront en Syrie, après l’écrasante défaite de Daesh, pour empêcher une renaissance de Daesh. • Depuis cinq ans, l’on ne cesse de répéter qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura pas de troupes US en Syrie et désormais l’on sait (!), BBC oblige (!), que les troupes US qui passent leur temps à écraser Daesh, passent le reste de leur temps à sauver Daesh...

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur l’antirussisme postmoderne, aux origines   16/12/2017

    •  L’un des grands débats autour de l’antagonisme entre la Russie et le bloc-BAO, c’est l’accusation russe que l’Ouest (pas encore bloc-BAO) du début des années 1990 a trahi sa promesse de ne pas élargir l’OTAN au-delà de l’Allemagne réunifiée, alors qu'on alla  jusqu’aux frontières de la Russie. • La réponse des experts occidentaux, très sophistiquée, a été : “Mais non, jamais pareille promesse ne fut faite”. • De nouveaux documents déclassifiés montrent, d’une façon irréfutable que “mais oui, cette promesse fut faite, et à bien plus d’une reprise”. • Le comble est que, à notre sens, la promesse initiale de l’Ouest était sincère. • Avec l’arrivée de Clinton, une nouvelle génération de dirigeants US prit les manettes et proclama que la stratégie n’avait plus d’importance. • La promesse de non-élargissement fut oubliée, non pas pour berner les Russes, mais pour une question électorale US. • Puis on changea d’époque, la stratégie revint plus forte que jamais, l’OTAN fut élargie et les Russes se retrouvèrent bernés. • Depuis, on les accuse de tous les maux, àet d'abord celui de ne pas tenir leurs promesses.

    Lire cet article
  • Notes sur “De l’URSS à la Russie...”   05/12/2017

    • Nous faisons grand cas, au niveau opérationnel et surtout au niveau symbolique, de l’accord probable entre la Russie et l’Égypte pour une utilisation de l’espace aérien et des bases aériennes nationales de chacun des signataires par l’autre.• Il s’agit d’un événement stratégique qui conforte le triomphe russe au Moyen-Orient, et aussi et surtout d’un événement symbolique qui nous ramène à la grande année de déstabilisation que fut 1973, avec la Guerre d’Octobre, la rupture des derniers liens entre l’Egypte et l’URSS, l’établissement d’une hégémonie au moyen-Orient sans égale et plus jamais réalisée à ce point des USA, jusqu’à la chute du Shah en 1978-1979. • Pour développer ces Notes d’Analyse, nous nous reportons à un texte d’avril 2012 et en reprenons une partie importante, décrivant l’évolution de la situation générale de 1973 à 2012 : depuis, la tendance identifiée par nous en 2012 n’a fait que se confirmer et s’amplifier, et devient triomphe stratégique de la Russie en cette année 2017 et avec cet accord probable avec l’Égypte. • Ce laps de temps a vu ainsi un formidable renversement stratégique qu’on ne peut comprendre qu’en le plaçant dans le cadre de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Afghanistan, la Stealth et la drogue   26/11/2017

    • A partir d’un événement présenté avec une certaine emphase par le Pentagone, une mission d’attaque sur des laboratoires clandestins de drogue travaillant supposément pour les talibans. • Les chefs américanistes disent d’abord qu’ils ont utilisé notamment le F-22 Raptor, célèbre pour sa furtivité et son prix, qui a utilisé des bombes de taille modeste pour éviter les dégâts collatéraux : le F-22 devient humanitariste postmoderniste-tardif, ou F-22 LGTBQ. • On précise que plusieurs laboratoires qui produisent de la drogue ont été détruits mais il en reste bien beaucoup d’autres (plusieurs centaines). • Le Pentagone annonce qu’il s’agit là d’une nouvelle stratégie, sur ordre du président Trump, ce qu’on pourrait nommer “doctrine Trump” (cela lui fera plaisir). • Il pourrait donc s’agir d’une orientation nouvelle, complètement nouvelle dans la guerre d’Afghanistan, dont on se doute que le Pentagone voudrait bien se débarrasser. • L’attaque contre la drogue, c’est l’attaque contre la source essentielle de revenus des talibans, mais c’est aussi l’attaque contre les combines juteuses de la CIA.

    Lire cet article
  • Notes sur le “tourbillon crisique” (Glossaire.dde)   16/11/2017

    • Nous présentons, sous forme synthétique le Glossaire.dde consacré au “tourbillon crisique”. • Ce concept s’impose comme un concept opérationnel fondamental de la Grande Crise d’Effondrement du Système (GCES), selon les circonstances présentes d’accumulation et d’accélération des crises. • Notre hypothèse est qu’il est sans doute le mouvement crisique ultime conduisant et réalisant opérationnellement cette Grande Crise à son terme ultime (l’effondrement du Système). • Le “tourbillon crisique” permet à toutes les crises qui composent et accélèrent la Grande Crise d’être “stockées” sans qu’aucune ne se termine, ainsi poursuivant le processus d’effondrement, en même temps qu’il constitue la dynamique idéale où le Temps se contracte et l’Histoire s’accélère. • On trouve dans ce sujet différents aspects et caractères du “tourbillon crisique” constituant une parfaite représentation de la Grande Crise, dans sa conception, dans son orientation, dans sa dynamique ; dans ce que, d’autre part, il embrasse et intègre le Système dans son entièreté. • Le concept de “tourbillon crisique” autorise l’hypothèse qu’il s’agit d’une impulsion peut-être finale dans le processus d’effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur une “panique nucléaire” de communication   25/10/2017

    • Une interview de chef d’état-major de l’USAF, le Général David Goldstein, donnée à un site pourtant très spécialisé (DefenseOne) notamment à propos des vieux B-52 et de leurs charges nucléaires, explose en deux jours pour apparaître comme une accentuation dramatique de la menace d’une guerre nucléaire. • Le Pentagone aussi bien que l’USAF courent aussitôt en première ligne éteindre l’incendie en démentant la nouvelle la plus dramatisée qui en avait émergée, – et qui est effectivement une extrapolation notablement dramatisée. • Las ! Avant qu’ils aient pu parler et malgré qu’ils aient parlé, la nouvelle s’était répandue effectivement comme un incendie par temps de sécheresse et vent de tempête, et souvent avec l’interprétation la plus apocalyptique et outrancière possible. • La chose s’est faite essentiellement par le canal de la presse et des réseaux antiSystème, sans guère d’échos dans la presseSystème, et pourtant tout s'est passé comme s’il s’agissait du réseau de la presseSystème. • Mesure de la puissance de communication de l’antiSystème et de l’extrême nervosité des temps.

    Lire cet article
  • Notes autour du cas RT   04/10/2017

    • Les événements vont-ils se dérouler de façon à conduire la Russie à retirer tous les moyens et le personnel d’information qu’elle a installés aux USA ? (Essentiellement RT parce que c’est le réseau plus puissant et le mieux implantéL) • RT est depuis plusieurs années l’objet d’une vindicte extraordinaire de la part de l’appareil de direction américaniste au sens le plus large : centres politiques et d’influence, presse antiSystème, etc. • Depuis le développement de ce que l’on appelle le Russiagate avec l’élection USA-2016, la pression est devenue énorme, avec une durabilité exceptionnelle et une intensité effectivement en augmentation complète. • Cette attaque est en train de prendre des formes législatives qui pourraient obliger les Russes à retirer leur appareil d’information sous peine de saisies et d’arrestations. • Cette fois, et cela pour la première fois dans un domaine de cette importance, les Russes pourraient prendre des mesures de rétorsion. • C’est une étape essentielle de la guerre de l’information, qui révèle l’ampleur d’une situation de simulacre provoquant un conflit fondamental et tout à fait réel, lui. • A cette occasion, les antiSystème vont se trouver devant un dilemme tout aussi fondamental.

    Lire cet article
  • Notes sur la “guerre des ouragans”   21/09/2017

    • C’est bien la “saison des tempêtes” dans les Caraïbes et jusqu’au Sud des États-Unis. • Après Harvey, Irma, et Jose, voici l’un des “autres”, sous le nom pourtant charmant de Maria. • Parti un peu dans l’indifférence à cause de sa faiblesse initiale, l’ouragan Maria s’est transformé lundi soir, à l’image des “monstres” qui l’ont précédé en un terrible “Catégorie 5” selon un processus d’aggravation reconnu comme “complètement inédit et imprévisible” par les spécialistes du genre. • Nous sommes, comme disent les “climatocrisiques”, in uncharted waters”, c’est-à-dire sur cette terra incognita de la crise climatique/crise environnementale, objet de tant et tant de polémiques et qui souffle à 250 km/h. • Mais l’essentiel pour nous, ici, n’est pas de nous abîmer dans la fameuse polémique climatique mais bien d’apprécier la signification stratégique de ces événements. • En effet, à l’occasion d’Harvey et d’Irma, les forces armées US ont réalisé des déploiements équivalents aux effectifs et matériels d’une “petite guerre”, – si bien que l’expression de “guerre des ouragans” est tout à fait justifiée. • Ce que nous tentons d'identifier ici, ce sont les conséquences stratégiques possibles de ce fait opérationnel nouveau.

    Lire cet article
  • Notes sur Armageddon-First   23/08/2017

    • Où en est la situation à “D.C.-la-folle”, six jours après l’élimination d’un personnage d’une grande importance dans l’équipe de Trump, Steve Bannon. • Cette élimination est certes un tournant, mais pas dans le sens d’un tête-à-queue de 180° conduisant une situation à son contraire : il s’agit d’un tournant vers une accélération et une aggravation de la situation de désordre et de violence de la communication. • Alors que la décision sur l’Afghanistan de Trump faisait penser à une capitulation, son meeting de Phoenix a été une orgie de populisme extrémiste et d’attaque contre la presseSystème, les campagnes progressistes-sociétales, etc., tout cela à quoi la presseSystme a répliqué avec une violence égale. • Désormais à l’extérieur, Bannon est libre de ses mouvements et il préparerait même une chaîne de TV de grande audience pour disposer d’armes encore plus puissantes pour jeter de l’huile sur le feu. • Plus que jamais, les USA sont exceptionnels : c’est aux USA, aujourd’hui, qu’a lieu l’affrontement final suscité par la postmodernité... Armageddon-First !

    Lire cet article
  • Notes sur le Moment-glasnost du Système   14/08/2017

    • Dire, comme nous le répétons dans plusieurs textes, que “la référence n’est plus le Système mais le désordre”, c’est dire également “le maître du jeu n’est plus le Deep State mais le désordre”. • Ce qui a selon nous provoqué cet étonnant phénomène, c’est une sorte de “libération de la parole” et par conséquent des psychologies aux USA, à “D.C.-la-folle”, depuis l’élection de Donald Trump : désormais, tout le monde cite le Deep State et parle du Deep State, soit pour le dénoncer, soit pour menacer Trump de ses foudres. • Il ne nous importe pas ici de chercher un vainqueur et un vaincu, un digne et un indigne, une belle vertu d’alignement et un horrible déviationnisme dépassant du rang, etc., mais de constater que ce qui était vécu symboliquement comme le cadre même du Système, comme la force mystérieuse qui tenait dans sa fascination supérieure Washington D.C., et le reste du monde par conséquent, est aujourd’hui un acteur convié à entrer dans la mêlée gigantesque qu’a provoquée Trump, perdant sa sacralité par conséquent. • Cela nous conduit à une analogie avec la glasnost de Gorbatchev, exemple historique de “libération de la parole” et de déchaînement des psychologies. 

    Lire cet article
  • Notes sur le labyrinthe de l’antiSystème   09/08/2017

    • La situation à Washington D.C., désormais devenue pour nous “D.C.-la-folle”, a atteint un tel degré de désordre et d’incohérence, dépassant largement et irrésistiblement le seul fait extraordinaire de l’élection de Trump, qu’elle nous conduit à rechercher une explication générale rendant comptant de ce que l’on désignerait comme “un changement de paradigme”, c’est-à-dire d’une époque entièrement nouvelle. • Le principal caractère aujourd’hui est l’impossibilité où l’on arrive de distinguer et d'identifier les forces en présence : qui est pro-Système, qui est antiSystème ? • L’affaire très récente que nous avons baptisée, cela inspirant le titre de ces Notes d’Analyse, “Le labyrinthe McMaster”, concerne le conseiller du président semblant sans aucun doute un représentant du Deep State auprès de Trump et qui se révèle loin d’être simplement cela. • Notre conclusion est 1) que “le désordre a remplacé le Système comme référence”, et 2) que la situation atteint un point où l’on pourrait parler d’un “Moment-glasnost”, ou “moment-Gorbatchev” pour le Système. • Cela suggérerait ce qui va suivre...

    Lire cet article
  • Notes sur une visite de routine à la maison des fous   26/07/2017

    • Rex Tillerson, le Secrétaire d’État de ce qui semble être l’administration Trump, à la direction de ce qui paraît être la superpuissance US, songerait à partir... • Il aimerait bien qu’on lui obéisse quand il donne un ordre, il aimerait savoir quelle est exactement la politique suivie par les USA, il aimerait également ne pas être contredit par un tweet du président cinq minutes après avoir évoqué une perspective importante dans une crise qui ne l’est pas moins. • Et puis, bref, il serait fatigué et, à vrai dire, il en aurait marre... • il n’est peut-être pas le seul : le ministre de la Justice Sessions est continuellement accablé d’insultes et d’injures par son propre président, par tweets aussi bien que dans des interviews de la presseSystème. • Même les “infiltrés” du Deep State à l’intérieur de la non-administration Trump se plaignent en privé de la désorganisation totale qui y règne. • A côté de cela, personne ne profite de rien puisque l’opposition anti-Trump, notamment dans la presseSystème, reste plus que jamais embourbée dans le délire du Russiagate. • En un sens, la direction des USA à Washington D.C. est à vendre et personne ne veut l’acheter, même pour “le franc symbolique” (pardon, “l’euro symbolique”).

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Erdogan dribble Trump   15/12/2017

    • Articles du 15 décembre 2017. • En reconnaissant Jérusalem-Est comme la capitale de l'Etat de la Palestine, l’OCI démolit la décision de Trump et ouvre la porte à Poutine. • Contribution : dde.org et Andrew Korybko.

    Lire cet article
  • Le vertige mortifère du marxisme culturel (I)    14/12/2017

    • Article du 14 décembre 2017. • Première Partire d'une étude historique, conceptuelle et opérationnlle de la doctrine du marxisme culturel soutenant les dynamiques de déstructuration en cours. • Contribution de Patrice-Hans Perrier. 

    Lire cet article
  • Le je des morts   12/12/2017

    • Article du 12 décembre 2017. … Considérations autour et à propos du décès du chanteur de rock Johnny Halliday, de la cérémonie imposante organisée et de la foule considérable réunie à cette occasion. • Contribution : Marc Gébelin. 

    Lire cet article
  • La CIA en “sources ouvertes”   10/12/2017

    • Article du 10 décembre 2017. • Sur la proposition Prince-North d'une “CIA privatisée” et sur la crise de la CIA : à lire en connexion directe avec le F&C de ce jour (« La CIA ? Faisons un rêve... »). • Contribution de Robert David Steele.

    Lire cet article
  • Déclaration Trump versus Balfour   10/12/2017

    • Article du 10 décembre 2017. • Cent ans après la déclaration Balfour, nous avons la “déclaration Trump” sur Jerusalem : similitude de deux empires en cours d'effondrement (UK et USA). • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • “Globalisme trotskiste” vs “marxisme culturel”   09/12/2017

    • Articles du 09 décembre 2017. • Historique et analyse de la “révolution culturelle” qui dévaste les USA. • Il est proposé que cette dynamique, observée comme “marxisme culturel”, soit également et fort justement identifié comme “globalisme trotskiste”. • Alors apparaissent des contradictions troublantes, à l’occasion de l’une ou l’autre crise sociétale de notre contre-civilisation. • On parle notamment du courant de dénonciation des “prédateurs sexuels” dénoncé par des trotskistes orthodoxes. • Contribution de dedefensa.org et Boyd D. Cathey.

    Lire cet article
  • L’Allemagne et la fascination pour OBOR   08/12/2017

    Articles du 08 décembre 2017. • Un discours du ministre allemand des affaires étrangères donne des indications sérieuses pour une nouvelle politique extérieure sortant d’une nouvelle “Grande Coalition” lancée in extremis. • Sigmar Gabriel devrait y rester dans ses fonctions et pourrait s’imposer comme l’architecte de cette nouvelle politique. • Les points forts : la rupture avec les USA, le duo franco-allemand, mais surtout une fascination pour “Deuxième Route de la Soie” chinoise. • Contributions de dedefensa.org et de WSWS.org.

    Lire cet article
  • Le grand absent   06/12/2017

    • Article du 6 décembre 2017. • Au temps des grandes manœuvres, sans les USA et avec la Russie, une question : assiste-t-on à la disparition de l’arabité entre des Turcs et des Perses réconciliés ? • Contribution de Bédia Benjelloun.

    Lire cet article