Appel du 19 courant. Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois d’octobre 2018, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011(dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2 000 à €3 000 par mois (« ... les montants de €2 000 et €3 000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui  très largementles €2 000 et le reste à l’avenant, et l’on peut dire que la somme de €3 000 est quasiment la référence de ce qui est nécessaire pour “le fonctionnement minimum...”. Nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007 et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle d’octobre 2018 atteignaient €493. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales : pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500 €

3000 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
octobre 2018 : 493 € récoltés

493 €
Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 01/09/2018 au 30/09/2018

• Ce mois de septembre 2018 a été exemplaire pour la description et la compréhension du tourbillon crisique qui caractérise notre époque, avec la “concurrence”dans l’attention qu’on leur prête, dans l’appréciation qu’on en fait, dans l’importance qu’on leur accorde, de deux crises majeures déjà vieilles chacune de plusieurs années, – en Syrie et à “D.C.-la-folle”. • Le fait remarquable est que ces deux crises sont restées parallèles, toutes deux dans un paroxysme de plus, sans qu’aucune ne prenne le pas sur l’autre malgré les liens entre elleset l’intérêt de certains pour dissimuler l’une en activant l’autre. (Voir le 5 septembre 2018 et le 27 septembre 2018.) • Le paroxysme de la crise syrienne s’est fait en deux temps et a constitué finalement une sorte de double tour de passe-passe : pendant la première moitié du monde, on a attendu l’attaque d’Iblid par les Russo-Syriens, sous les menaces, les invectives humanitaristes, les préparations d’attaque chimique-bidon, jusqu’à la réunion de Sotchi (Poutine-Erdogan), où fut décidée l’annulation de l’offensive ; le même jour (17 septembre), au soir, des avions israéliens attaquaient par les côtes syriennes, et un incident amenait à la destruction par erreur par la défense anti-aérienne syrienne d’un Il-20 russe. • Comme dans un tourbillon (crisique, bien entendu), l’Il-20 a remplacé Iblid et une très sérieuse crise s’est installée entre la Russie et Israël, estimé par les Russes coupable dans cette affaire, tout cela terminé par une décision russe de renforcer radicalement la défense AA syrienne (S-300) : en douceur mais fermement, la Russie remettait Israël au pas. (Voir le 9 septembre 2018, le 13 septembre 2018, le 17 septembre 2018, le 19 septembre 2018, le 20 septembre 2018, le 21 septembre 2018, le 26 septembre 2018.)  • Pendant ce temps, à “D.C.-la-folle”, nous avions à partir de la béatification de Saint-John-McCain jusqu’au lancement du procès en inquisition du juge Kavanaugh, sur fond de postures et de menaces guerrières, un nouvel épisode paroxystique s’inscrivant dans la perspective des élections de midterm transformées en champ de bataille pour “guerre civile” postmoderne et de civilisation : en plus de la “guerre sans fin” qui compose le menu principal de ses activités stratégiques, “D.C.-la-folle” a donc inventé “la crise sans fin”. • Il y a bien peu à disserter sur la substance et le sens de cette crise qui se déroule comme un spectacle permanent de l’effondrement du système de l’américanisme, sinon à saluer un phénomène qui s’est lui-même mis hors de l’Histoire (comme les États-Unis eux-mêmes), tout occupé à chercher le moyen le plus efficient (cost-effective) de se faire hara-kiri. (Voir le 2 septembre 2018, le 4 septembre 2018, le 5 septembre 2018, le 6 septembre 2018, le 7 septembre 2018, le 8 septembre 2018, deux fois le 11 septembre 2018 et le 11 septembre 2018, le 12 septembre 2018, deux fois le 15 septembre 2018et le 15 septembre 2018, le 24 septembre 2018, le 25 septembre 2018, le 28 septembre 2018, le 29 septembre 2018 et le 30 septembre 2018.) • Peut-être que, pour ne pas être découragé par une telle incompréhension du monde, importe-t-il d’avoir ce que la sagesse nous invite à nommer “la foi” ? (Voir le 6 septembre 2018.)


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Compteur et clin d'oeil pour dedefensa.org   20/10/2018

20 octobre 2018 – D’abord, je vous annonce, amis lecteurs, une nouvelle dont vous avez peut-être, sans doute, repéré la manifestation écrite : sur le bandeau au-dessus de chaque article (nom de la rubrique, la date, “Forum”, etc.), une nouvelle indication, avec un petit œil et un chiffre qui varie, qui vous…

Bloc-Notes

Psychologie tragique de Poutine   20/10/2018

• Quelques mots de Poutine, à nouveau sur la question de la guerre nucléaire possible. • On distingue un état d’esprit de plus en plus marqué par une évolution de la psychologie qui prend en compte l’impossibilité, non seulement d’une entente mais d’un simple contact avec “D.C.-la-folle” pour une compréhension commune de ce que c’est qu’un conflit nucléaire. • Peut-être les Russes sont-ils lasde tenter de “faire de la pédagogie” au bénéfice de leurs “partenaires” US et s’en remettent-ils au fatalisme. • ...Ou bien au désordre de “D.C.-la-folle”

Brèves de crise

Lang et le destin de MbS   19/10/2018

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Salut-à-toi, Nouveau-Samizdat   19/10/2018

Les petits freluquets au visage bien net malgré les pseudo-barbes de certains, – Sartre aurait pu écrire “petits salopards” a peine au sens sartrien du terme, et plutôt au sens nihiliste finalement, – les freluquets, donc, arrivent à un résultat significatif et nous apparaissent tels qu’en eux-mêmes : censeurs diaboliques à…

Les Carnets de Patrice-Hans Perrier

Le crucifix : symbole de l’autonomie politique du Québec   19/10/2018

La bataille qui se joue, présentement, sur le front identitaire est plus pernicieuse qu’il n’y paraît et son dénouement pourrait bien avoir des conséquences dramatiques sur l’avenir de notre nation. François Legault, premier ministre du Québec a raison de vouloir remettre la question des accommodements religieux sur le métier d’une…

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) Trump (1)
FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Les âmes de Verdun
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Ouverture libre

Libé contre WSWS.org   18/10/2018

• Articles du 18 octobre 2018. • Intéressante passe d’armes entre WSWS.org et Libération. • En question, un article initial de WSWS.org sur un rapport du Pentagone pour la réorganisation et le développement de la base industrielle/technologique, cela constituant une mesure fondamentale pour un éventuel effort de “guerre totale”. • Contestation vertueuse de Libé le gentil-Pentagone n’a pas de ces vilaines idées. • Réplique furieuse et trotskiste de WSWS.org. • Contributions : dedefensa.org, Pauline Moullot (Libé), Alexandre Lantier (WSWS.org).

Ouverture libre

Désamour de Zemmour (2)   18/10/2018

• Article du 18 octobre 2018. • Suite de la lecture du Destin français, d'Eric Zemmour, cette fois à propos du passage sur le rôle et le comportement de Pétain et de De Gaulle sur la période 1940-1945. • Contribution de Marc Gébelin.

Bloc-Notes

MbS Must Go !  17/10/2018

• L’affaire Khashoggi est la nouvelle grande crise à “D.C.-la-folle”, cette fois avec des éléments très inattendus et inédits par rapport à ce qui s’est passé ces trois dernières années. • Il s’avère que le Congrès est entré sur le sentier de la guerre, bien décidé à en découdre avec MbS si le crime est avéré, avec sanctions à l’appui. • Contre cet emportement, Trump ne peut pas grand’chose pour l’instant, et la perspective n’est pas encourageante. • Plus que jamais valsent les étiquettes puisque nous en sommes à applaudir le Washington Post pour ses éditos...

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

 « ...le pire depuis 9/11 »   16/10/2018

16 octobre 2018 – En pleine activité studieuse ces deux derniers jours, un fait m’a soudain frappé dont je me suis dit qu’il méritait quelque réflexion hardie. Je veux parler de l’apparition de cette expression, disons pour résumer : “ce qui se passe aujourd’hui [dans tel domaine] est le pire depuis l’attaque…

Les carnets de Badia Benjelloun

Le Pays de Nulle Part, une paranoïa ordinaire   16/10/2018

Jamais depuis que l’institution de l’ONU existe, on n’avait vu des chefs d’État et de gouvernement s’esclaffer et rire à gorge déployée lors de l’intervention d’un Président de l’administration des Usa. Jamais non plus, un Premier ministre de Tel Aviv n’avait commis une telle bourde devant l’Assemblée Générale de l’ONU. Netanyahu s’est…

Analyse

Notes sur une danse des sables   15/10/2018

• Le 2 octobre disparaissait un homme, faisant partie de la vaste constellation des milliers de princes des Saoud mais qui avait affirmé une certaine indépendance vis-à-vis du pouvoir en place et s’était exilé chez l’ami américaniste. • Jamal Khashoggi entrait dans le consulat d’Arabie à Istanboul ce 2 octobre et, semble-t-il (selon les sources), n’en ressortit pas sinon, semble-t-il (selon les sources) en morceaux découpés et rangés dans des valises portées par le groupe de tueurs chargés de cette très basse besogne. • Soudain éclatent, à propos de cette affaire Khashoggi, des tensions extrêmement vives entre Ryad (le jeune Prince MbS) et “D.C.-la-folle” (The-Donald). • On en est aux menaces de très graves sanctions et de ripostes catastrophiques, tandis qu’un Congrès chauffé à blanc réclame la vérité et la punition des coupables, et qu’Israël conseille discrètement à tous de se calmer, pétrifié à l’idée que l’axe Trump-MbS pourrait se défaire. • Jamais, au moins depuis 9/11, les relations USA-Arabie n’ont été si mauvaises, brusquement, brutalement, comme s’il y avait eu un nouveau 9/11...

Bloc-Notes

Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous   14/10/2018

• Plaignez donc les pauvres citoyens américains, y compris les électeurs de Trump : horreur affreuse, ils se sentent désorientés, angoissés, sinon sexuellement handicapés, par le comportement absolument iconoclaste de leur président. • Les psychologues, les psychiatres, tous les “psys” témoignent : TAD ou TDS, toute l’Amérique est en pleine déroute et crise psychologiques. • L’ouragan Trump, c’est pire que 9/11 pour la fragilité de la psyché des citoyens de la Grande République, parce que ça dure, ça dure... • La crise est dans leurs têtes.  

Ouverture libre

Rome après Athènes ? « Cela va mal finir »   13/10/2018

• Articles du 13 octobre 2018. • Autour du budget italien, une perspective d’affrontement avec l'UE du gouvernement populiste Liga-M5S qui rappelle, également du point de vue politique et symbolique, la crise grecque d’il y a trois ans. • Cette perspective financière doit être pesée d’un point de vue politique, en fonction d’une situation politique générale européenne et transatlantique très dégradée, dans tous les cas infiniment plus grave qu’en 2015. • Conclusion spéculative : « This will not end well. » • Contributions : dedefensa.org, Jacques Sapir, Tom Luongo.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

T.C.-60 : Carnage, carnage   13/10/2018

13 octobre 2018 – Ne dirait-on pas que les cieux se sont mis en fureur avec le monstrueux cyclone Michael pour mieux précipiter les entreprises humaines dans un ouragan catastrophique ? Une fois de plus et même plus que jamais, les États-Unis d’Amérique sont l’œil et la matrice, et le show également de ce facteur paroxystique de…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Méditations macro(n)scopiques   12/10/2018

12 octobre 2018 – Il y a deux mois de cela, je m’étais fait un peu tancer, – fort aimablement et même respectueusement, sans nul doute, – par un message posté, par une réflexion d’ami, etc., à propos de ce texte sur les « Connards co(s)miques ». Je crois qu’on s’inquiétait de…

Bloc-Notes

Le paradoxe diabolique Bolsonaro-Obrador   11/10/2018

• La situation générale, entièrement marquée par un désordre d’une ampleur et d’une puissance inimaginable (“tourbillon crisique”), a bien du mal à être exposée et explicitée d’une façon rationnelle. • L’exemple envisagé ici est le résultat extraordinaire de Jair Bols0naro au premier tour des présidentielles du Brésil, tel que le perçoit Pépé Escobar. • En parallèle, on signale quelques précisions intéressantes sur la situation du Mexique, qui a élu un populiste de gauche (Obrador) sur le point de prendre ses fonctions. • Bien des antiSystème s’y perdent.

Faits et commentaires

Une “Internationale Populiste” ?   10/10/2018

• De même que l’on parlait du temps de l’URSS de l’“Internationale Communiste”, certains se mettent aujourd’hui à parler d’une “Internationale Populiste”. • Il est vrai que dans nombre de pays apparaissent des mouvements, des personnalités, se réclamant directement ou indirectement de la dynamique populiste, que ce soit en Europe, à Rome ou en Allemagne, au Brésil, dans différentes situations aux USA, etc. • Il s’agit d’abord d’un phénomène de communication car ces mouvements et ces personnalités sont divers et loin de répondre aux mêmes exigences, d’avoir la même perception, de suivre les mêmes objectifs. • Quoi qu’il en soit, l’Europe en est le terrain de prédilection, et donc l’enjeu d’une grande bataille dont les prochaines élections européennes (mai 2019) seront la prochaine phase majeure. • Il y a de la place pour les arguments, les commentaires, les polémiques, etc., à commencer par la signification du mot “populisme”. • Mais que nous importe les querelles d’un autre temps dès lors qu’il s’avère que cette phase se révèle être un important affrontement Système-antiSystème ?

Bloc-Notes

Chamailleries Trump-MbS, signe et syle des temps   09/10/2018

• D’abord quelques insultes de Trump-USA à MbS-Arabie Saoudite, par tweets furieux et interview en retour. • Un tel climat, c’est rarissime entre deux pays dont l’alliance est absolument intangible depuis 1945, malgré tant et tant de péripéties. • Là-dessus une vilaine affaire d’un journaliste saoudien sans doute arrêté, torturé à mort au consulat saoudien d’Istanboul, rajoute la touche tragique des bonnes réputations bafouées. • Épisode de grande tension voyante USA-Arabie, jeu dangereux dans une époque qui ne se définit que par la communication.

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Oswald Spengler et la collapsologie en 1931   08/10/2018

Nous sommes mal partis, et nous le savons depuis longtemps maintenant. Poe, Tocqueville, Balzac nous mirent en garde à l’époque romantique puis Nietzsche, Le Bon ou le redoutable australien Pearson au demi-siècle de l’électricité et du colonialisme. Le problème c’est que nous pouvons encore être mal partis pendant encore longtemps !…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

“L’Ouest” qui pue-la-mort   07/10/2018

07 octobre 2018 – Il est vrai que dans ma seconde jeunesse, après que j’ai eu commencé dans ce métier et fermement pris l’orientation des affaires d’étrangères, – il y a un demi-siècle de cela, – on appelait notre-camp “l’Ouest”. Je croyais par habitude et sans vraiment y croire, parce que le…

Glossaire.dde

Glossaire-dde : Le nucléaire postmoderne   06/10/2018

• Un fait remarquable, quoique largement ignoré ou/et inconsciemment dissimulé, s’est développé dans notre époque, à peu près commencée en 1999-2001 (guerre du Kosovo et 11-septembre) : la réduction fondamentale de la perception catastrophique du fait nucléaire. • Ainsi se développent des situations impensables pendant la Guerre froide, où notamment les deux “superpuissances” nucléaires frôlent la possibilité d’un affrontement direct pouvant aisément enclencher le phénomène de l’escalade jusqu’à la confrontation nucléaire. • Bien entendu, cette sorte de risque, souvent par provocation, est pris essentiellement sinon exclusivement par les USA et, avec eux, par le bloc-BAO, parce que les Russes qui n’ont rien oublié du passé savent exactement ce qu'implique la possibilité d’une guerre nucléaire. • Ce phénomène du “discrédit” du risque nucléaire est donc intimement lié à la décadence accéléré du Système et du bloc-BAO qui le représente, à l’acculturation totale des leçons du passé, à l’envahissement de la pensée stratégique par l’affectivisme, à l’affaiblissement dramatique de la psychologie qui accompagne cet effondrement du comportement et de la perception. • Il ne s’agit pas ici, bien entendu, de faire l’apologie de l’arme nucléaire mais de mesurer l’extraordinaire effondrement de la perception qu’on en a. • Au-delà de ces constats factuels, il s’agit d’une “désacralisation” de la perception de l’arme nucléaire, correspondant évidemment à la perte de tout sentiment du sacré et de la réduction de la métaphysique à sa caricature morale et sociétale, opération standard de déstructuration caractérisant notre contre-civilisation à l'agonie.  

Bloc-Notes

Le F-35 mobilisé pour Israël   05/10/2018

•  Selon les sources habituelles (DEBKAFiles) proches des service de sécurité israéliens, Trump aurait décidé de renforcer les forces aériennes israéliennes avec un certain nombre de F-35 directement prélevés sur l’USAF. • Cette décision fait grandir la pression pour d’éventuelles attaques aériennes israéliennes contre les S-300 livrés par la Russie à la Syrie. • De leur côté, les Russes auraient mis en place un dispositif reliant directement les S-300 syriens à leur système de défense antiaérienne global. • La Syrie est plus que jamais un baril de poudre

Analyse

Notes sur la possibilité d'une frappe   04/10/2018

• Une déclaration de “Mamie”, – Kay Bailey Hutchison, 75 ans et ambassadrice des USA à l’OTAN, – a enflammé les commentaires, surtout du côté russe. •  “Mamie” a un peu nuancé ses propos sur un tweet qui a suivi mais on a surtout retenu l’intention initiale. • L’ambassadrice des USA à l’OTAN avait évoqué, dans une phrase et une expression lapidaires, la possibilité d’“éliminer” des missiles russes en Russie, selon l’argument (et nullement la preuve, bien entendu) qu’ils contreviendraient au traité INF. • On interprète donc cette sorte de déclaration comme “une première depuis la Guerre froide”, et qui même n’aurait jamais été faite aussi précisément durant la Guerre froide. • Une explication est qu’il s’agit de faire peur aux pays de l'OTAN et de vendre de la camelote US (la quincaillerie, les armements US). • Du côté russe, au contraire, la chose est prise très au sérieux, comme représentative des tendances bellicistes folles de la direction US : « Dans les conditions actuelles, dit un expert, les représentants américains se conduisent d'une telle manière que les autres n'ont pas besoin d'être paranoïaques... »

Faits & Commentaires

  • Une “Internationale Populiste” ?   10/10/2018

    • De même que l’on parlait du temps de l’URSS de l’“Internationale Communiste”, certains se mettent aujourd’hui à parler d’une “Internationale Populiste”. • Il est vrai que dans nombre de pays apparaissent des mouvements, des personnalités, se réclamant directement ou indirectement de la dynamique populiste, que ce soit en Europe, à Rome ou en Allemagne, au Brésil, dans différentes situations aux USA, etc. • Il s’agit d’abord d’un phénomène de communication car ces mouvements et ces personnalités sont divers et loin de répondre aux mêmes exigences, d’avoir la même perception, de suivre les mêmes objectifs. • Quoi qu’il en soit, l’Europe en est le terrain de prédilection, et donc l’enjeu d’une grande bataille dont les prochaines élections européennes (mai 2019) seront la prochaine phase majeure. • Il y a de la place pour les arguments, les commentaires, les polémiques, etc., à commencer par la signification du mot “populisme”. • Mais que nous importe les querelles d’un autre temps dès lors qu’il s’avère que cette phase se révèle être un important affrontement Système-antiSystème ?

    Lire cet article
  • Le trou noir des porte-avions US   29/09/2018

    • Il fut un temps où Kissinger s’écriait, à chaque crise : “Où sont les porte-avions ?” Aujourd’hui, on ne pose plus de telles questions parce que les porte-avions US sont en général en radoub. • Le Eisenhower devait terminer son radoub de six mois en février 2018, il restera dans le chantier naval jusqu’en février 2019. • Cet été, pour la première fois pour une si longue durée depuis que le porte-avions existe, 22 jours se sont passés sans que l’US Navy ait un seul grand porte-avions d’attaque en déploiement opérationnel. • Ce n’est pas que l’US Navy a trop peu de porte-avions, – cela on le sait depuis vingt ans, elle en voudrait cinq de plus mais elle arrivait à faire à peu près avec ce qu’elle a, – c’est que “les titans de mer” sont chargé, à chaque radoub et à ras-bord, de technologies supplémentaires, qui demandent des entretiens de plus en plus longs, quand elles fonctionnent et encore plus dans le cas contraire... • Réponse du Pentagone : inventons une formule (“Emploi Dynamique des Forces”), et tout ira bien. • Question : le technologisme coulera-t-il le porte-avions US plus vite que l’hypersonique russe ?

    Lire cet article
  • Leçons du sublime destin de Saint-John-McCain   04/09/2018

    • Le sénateur John McCain, “héros américain”, est mort dans un tintamarre extraordinaire de l’establishment du système de l’américanisme, tous partis, tendances et “nuances” confondus, – mis à part Trump, excommunié par le mourant qui avait donné des instructions précises à cet égard. • Nous n’avons peut-être pas assez bien mesuré la ferveur extraordinaire qui a soulevé ces bataillons endimanchés célébrant les vertus extraordinaires du grand disparu. • Inutile de nous attarder ici sur l’objet de ce déluge, on, sait ce que valait McCain et ce qu’on peut faire de ses supposées vertus. • Par contre, l’empressement extraordinaire de la célébration, les cataractes d’encens déversés sur le défunt ainsi canonisé semblaient comme la manifestation d’une religion qui serait apparue à “D.C.-la-folle” comme une ultime tentative de changer son destin catastrophique en suivant l’enseignement plein de vertus de Saint-John-McCain. • Alors, s’il s’agit bien de ce cas, on dira qu’il s’agit évidemment de la religion du désespoir instituée pour que son Dieu, – la Nation Exceptionnelle elle-même, – leur vienne en aide.

    Lire cet article
  • Vers l’épreuve suprême   25/08/2018

    • Nous avons pris deux événements de politique extérieure qui conduisent à conclure que la crise intérieure US (“D.C.-la-folle”) pèse de plus en plus sur tous les actes de politique, notamment de politique extérieure. • D’une part, la “guerre commerciale” Chine-USA, qui voit les Chinois écarter toute possibilité de négociations sérieuses au moins jusqu’aux élections US de novembre, tant ils jugent Trump sévèrement touché par ses “scandales”. • D’autre part, l’annonce par les Russes de la possibilité d’un montage US (+ les amis) pour une des habituelles “attaques chimiques” mises en scène par leurs acolytes islamistes et autres “Casques blancs” : cette manigance menée par Bolton-neocon est pour l’instant acceptée par Trump qui a besoin de renforcer sa position intérieure. • Les perspectives, intérieures et par conséquent extérieures, sont terribles avec  un président conduit à une bataille sans pitié contre ses adversaires. • Bien évidemment, tout le monde sera affecté par ce terrible tourbillon crisique, dans tous les sens, de toutes les façons : nous entrons dans une “époque infernale”.

    Lire cet article
  • La course à l’échalote   13/08/2018

    • Le Général Hyten, chef des forces stratégiques nucléaires US (STRATCOM) a fait quelques déclarations lors d’un séminaire où se réunissent chaque années les spécialistes des questions de missiles. • Il a confirmé la position de supériorité de la Russie (et de la Chine) sur les USA dans le domaine stratégique des systèmes hypersoniques : d’après ses déclarations, on peut déduire que les USA ont un retard de 5 à 10 ans, et ce retard semble quasiment irrattrapable  dans la mesure où les Russes continuent à progresser et où le Pentagone est d’une inefficience totale. • Ce cas extraordinaire a ceci d’encore plus extraordinaire qu’il ne semble inquiéter personne dans la direction US, qui continue à proclamer que les USA disposent d’une supériorité militaire exceptionnelle et qui ne cesse d’agresser la Russie dans les domaines financier, économique et de la communication. • Il est assuré que nous ne sommes pas dans le domaine de la technologie, mais dans celui de la psychologie : la démence de “D.C.-la-folle” et l’ivresse d’hybris qui l’accompagnent sont les outils préférés de la stratégie US

    Lire cet article
  • L’amnésie massive de leur simulacre   19/07/2018

    • Nouvelle phase dramatique et exacerbée, nouveau paroxysme absolument éjaculatoire à “D.C.-la-folle”, l’incontinente, l’extraordinaire zoo-circus de la postmodernité. • Cette fois, il s’agit de clouer sur une croix gammée le “traître”-Trump qui a été rendre compte à son officier-traitant Poutine, à Helsinki, des progrès de son imposture épouvantable. • Pour certains, cette rencontre, ce fut pire que Pearl-Harbor et que 9/11 : la connerie, ça ne se négocie pas, quand on l’a on la sert à la louche... Ce fut le cas et cela continue sans la moindre retenue. • Désormais est revenu au premier plan le débat hautement humanitaire sur la façon de dézinguer Trump : la destitution, c’est un peu longuet, alors pourquoi pas un bon coup d’État achalandé d’une liquidation physique ? • Écrire cela il y a vingt ans, c’eût été de la politique-fiction qu’aucun média normal n’aurait acceptée : aujourd’hui... • Désormais, dit un chroniqueur impertinent, Russiagate est la nouvelle religion et l’on va la pratiquer avec une dévotion touchante dans les officines du FBI et de la CIA qui en sont les églises

    Lire cet article
  • Trump hurle, tremble l’OTAN   12/07/2018

    • La première journée du sommet de l’OTAN ne nous a pas déçus car Trump ne nous déçoit jamais : ses cris, ses vitupérations, ses excès furieux, tout cela fait partie d’un personnage qui répand la terreur dans les rangs des zombies-Système qui peuplent les directions-Système du Bloc-BAO. • Trump est un destructeur de l’ordre établi au sein du Système sans y prendre garde, moins par ses actes politiques, ses décisions concrètes, que par l’art consommé du bateleur employant tous les moyens du système de la communication. • Ce faisant, et sans rien faire précisément dans le champ du politique et de l’action en tant que telle, il terrorise les esprits, enflamme les psychologies, bref semble parfois ressembler à une sorte d’Attila postmoderne et antiSystème par inadvertance. • Trump est un esprit simple, habité par des idées simples, comme l’isolationnisme et le “protectionnisme heureux” qui va avec dans le cas des USA. • Dans une époque vouée à la communication, cette simplicité conceptuelle est la clef de la puissance. • Il est bien possible que Trump finisse par détruire l’UE et l’OTAN.

    Lire cet article
  • Jeux sans frontières   30/06/2018

    • Le sommet de l’UE a accouché disons de la souris-standard du domaine, c'est-à-dire d’un “accord” sur la “crise migratoire” marqué par le grand vague de l'incertitude des perspectives, ce qui permet aux uns et aux autres de se juger confortés et à Merkel de sauver temporairement “son job”. • D’une façon générale, la consigne du Système, notamment répétée à l’envi par Macron, est de dire : “La crise migratoire est passée, il y a aujourd’hui une crise politique” (sous-entendu : du fait des populistes arrivés au pouvoir.) • Dans le climat actuel, avec l’activisme déchaîné dans tous les sens, dans un tourbillon crisique où les crises ne se résolvent pas, déclarer que “la crise migratoire” est terminée est complètement absurde. • Elle est là pour durer, avec des hauts et des bas, et celle de l’Europe se conjugue désormais avec celle des États-Unis qui devient beaucoup plus aiguë. • La “crise de l’immigration” (c’est son nom) atteint aux USA l’enjeu central et un texte de James Kirkpatrick, sur les polémiques actuelles nous signale qu’aujourd’hui c’est le concept de “frontière” lui-même qui est mis en cause.

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Psychologie tragique de Poutine   20/10/2018

    • Quelques mots de Poutine, à nouveau sur la question de la guerre nucléaire possible. • On distingue un état d’esprit de plus en plus marqué par une évolution de la psychologie qui prend en compte l’impossibilité, non seulement d’une entente mais d’un simple contact avec “D.C.-la-folle” pour une compréhension commune de ce que c’est qu’un conflit nucléaire. • Peut-être les Russes sont-ils lasde tenter de “faire de la pédagogie” au bénéfice de leurs “partenaires” US et s’en remettent-ils au fatalisme. • ...Ou bien au désordre de “D.C.-la-folle”

    Lire cet article
  • MbS Must Go !   17/10/2018

    • L’affaire Khashoggi est la nouvelle grande crise à “D.C.-la-folle”, cette fois avec des éléments très inattendus et inédits par rapport à ce qui s’est passé ces trois dernières années. • Il s’avère que le Congrès est entré sur le sentier de la guerre, bien décidé à en découdre avec MbS si le crime est avéré, avec sanctions à l’appui. • Contre cet emportement, Trump ne peut pas grand’chose pour l’instant, et la perspective n’est pas encourageante. • Plus que jamais valsent les étiquettes puisque nous en sommes à applaudir le Washington Post pour ses éditos...

    Lire cet article
  • Trump vaut bien 9/11 : le faux-fou qui les rend fous   14/10/2018

    • Plaignez donc les pauvres citoyens américains, y compris les électeurs de Trump : horreur affreuse, ils se sentent désorientés, angoissés, sinon sexuellement handicapés, par le comportement absolument iconoclaste de leur président. • Les psychologues, les psychiatres, tous les “psys” témoignent : TAD ou TDS, toute l’Amérique est en pleine déroute et crise psychologiques. • L’ouragan Trump, c’est pire que 9/11 pour la fragilité de la psyché des citoyens de la Grande République, parce que ça dure, ça dure... • La crise est dans leurs têtes.  

    Lire cet article
  • Le paradoxe diabolique Bolsonaro-Obrador   11/10/2018

    • La situation générale, entièrement marquée par un désordre d’une ampleur et d’une puissance inimaginable (“tourbillon crisique”), a bien du mal à être exposée et explicitée d’une façon rationnelle. • L’exemple envisagé ici est le résultat extraordinaire de Jair Bols0naro au premier tour des présidentielles du Brésil, tel que le perçoit Pépé Escobar. • En parallèle, on signale quelques précisions intéressantes sur la situation du Mexique, qui a élu un populiste de gauche (Obrador) sur le point de prendre ses fonctions. • Bien des antiSystème s’y perdent.

    Lire cet article
  • Chamailleries Trump-MbS, signe et syle des temps   09/10/2018

    • D’abord quelques insultes de Trump-USA à MbS-Arabie Saoudite, par tweets furieux et interview en retour. • Un tel climat, c’est rarissime entre deux pays dont l’alliance est absolument intangible depuis 1945, malgré tant et tant de péripéties. • Là-dessus une vilaine affaire d’un journaliste saoudien sans doute arrêté, torturé à mort au consulat saoudien d’Istanboul, rajoute la touche tragique des bonnes réputations bafouées. • Épisode de grande tension voyante USA-Arabie, jeu dangereux dans une époque qui ne se définit que par la communication.

    Lire cet article
  • Le F-35 mobilisé pour Israël   05/10/2018

    •  Selon les sources habituelles (DEBKAFiles) proches des service de sécurité israéliens, Trump aurait décidé de renforcer les forces aériennes israéliennes avec un certain nombre de F-35 directement prélevés sur l’USAF. • Cette décision fait grandir la pression pour d’éventuelles attaques aériennes israéliennes contre les S-300 livrés par la Russie à la Syrie. • De leur côté, les Russes auraient mis en place un dispositif reliant directement les S-300 syriens à leur système de défense antiaérienne global. • La Syrie est plus que jamais un baril de poudre

    Lire cet article
  • Transversale crisique au cœur du bloc-BAO   03/10/2018

    • Washington, Paris, Berlin, trois crises du pouvoir suprême dans les trois pays principaux du bloc-BAO : crise d’autorité, crise de légitimité. • Même si “le hasard fait bien les choses”, on ne confiera pas au hasard l’explication d’une concordance qui s’accorde si bien à l’esprit du temps et à l’effondrement du Système dont ces trois pays sont les fidèles serviteurs. • L’effet inévitable et impossible à éviter, c’est le désordre, encore le désordre, toujours le désordre. • Conséquence indirecte : la difficulté de suivre une politique extérieure de destruction.

    Lire cet article
  • Deux The-Donald en un ?   30/09/2018

    • La personnalité de Donald Trump n’en finit pas de susciter des analyses, tant pour l’originalité de sa personne par rapport à la fonction qu’il occupe que pour la véritable signification de “politique” chaotique qu’il engendre et développe. • Pour l’analyste financier et politique Tom Luongo, Trump est double, avec, dans son action générale,  un côté bon et un côté mauvais. • Le constat final de Luongo concerne la probabilité de la volonté de Trump de détruire l’ordre international en place (la globalisation), pourtant institué par les États-Unis. 

    Lire cet article
  • Le radeau de la Merkel   22/09/2018

    • Le pilier central de l’Europe, la poutre-maîtresse de l’axe franco-allemand, le gouvernement allemand voulu par Merkel jusqu’au bout s’abîme dans un désordre considérable. • L’affaire Hans-Georg Maassen, directeur du BfV devenu secrétaire d’État du tout puissant ministre de l’intérieur Seehofer, montre que la chancelière est à la fois prisonnière et tenue en otage, dans un gouvernement réduit à l’impuissance et à la paralysie. • Ainsi se poursuit la décomposition catastrophique de la structure de direction de la puissance centrale de l’Europe

    Lire cet article
  • Les généraux israéliens se précipitent à Moscou   20/09/2018

    • Il n’a fallu que 24 heures après le coup de fil de Netanyahou à Poutine pour que l’armée israélienne annonce que ses généraux vont à Moscou pour s’expliquer et plaider leur cause dans l’affaire de la destruction de l’Il-20. • Ils sont à l’œuvre aujourd’hui même. • Cet empressement, pour un pays habitué à ignorer les us & coutumes, les lois et les bonnes relations internationales, mesure l’influence que la puissance russe a acquise au Moyen-Orient, et en Israël même. • Quelque tragique qu’il soit, l’incident montre que la Russie domine le Moyen-Orient.

    Lire cet article
  • D.C. en chasse : qui est la sorcière de qui ?   15/09/2018

    • La “chasse aux sorcières” est décidément une spécialité de “D.C.-la-folle”, et cela de quelque parti qu’on soit. • Trump a pu découvrir ce que c’est qu’une “chasse aux sorcières” dans le cadre du Russiagate qui le poursuit depuis plus de deux ans. • Désormais, et aussi en même temps, cette “chasse aux sorcières” s’exerce depuis le camp de Trump, avec Pompeo comme acolyte, contre John Kerry et les contacts que l’ancien secrétaire d’État maintient avec les Iraniens. • Au bout du compte, il y a un seul gagnant dans ce jeu des intolérances : le désordre

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur une danse des sables   15/10/2018

    • Le 2 octobre disparaissait un homme, faisant partie de la vaste constellation des milliers de princes des Saoud mais qui avait affirmé une certaine indépendance vis-à-vis du pouvoir en place et s’était exilé chez l’ami américaniste. • Jamal Khashoggi entrait dans le consulat d’Arabie à Istanboul ce 2 octobre et, semble-t-il (selon les sources), n’en ressortit pas sinon, semble-t-il (selon les sources) en morceaux découpés et rangés dans des valises portées par le groupe de tueurs chargés de cette très basse besogne. • Soudain éclatent, à propos de cette affaire Khashoggi, des tensions extrêmement vives entre Ryad (le jeune Prince MbS) et “D.C.-la-folle” (The-Donald). • On en est aux menaces de très graves sanctions et de ripostes catastrophiques, tandis qu’un Congrès chauffé à blanc réclame la vérité et la punition des coupables, et qu’Israël conseille discrètement à tous de se calmer, pétrifié à l’idée que l’axe Trump-MbS pourrait se défaire. • Jamais, au moins depuis 9/11, les relations USA-Arabie n’ont été si mauvaises, brusquement, brutalement, comme s’il y avait eu un nouveau 9/11...

    Lire cet article
  • Notes sur la possibilité d'une frappe   04/10/2018

    • Une déclaration de “Mamie”, – Kay Bailey Hutchison, 75 ans et ambassadrice des USA à l’OTAN, – a enflammé les commentaires, surtout du côté russe. •  “Mamie” a un peu nuancé ses propos sur un tweet qui a suivi mais on a surtout retenu l’intention initiale. • L’ambassadrice des USA à l’OTAN avait évoqué, dans une phrase et une expression lapidaires, la possibilité d’“éliminer” des missiles russes en Russie, selon l’argument (et nullement la preuve, bien entendu) qu’ils contreviendraient au traité INF. • On interprète donc cette sorte de déclaration comme “une première depuis la Guerre froide”, et qui même n’aurait jamais été faite aussi précisément durant la Guerre froide. • Une explication est qu’il s’agit de faire peur aux pays de l'OTAN et de vendre de la camelote US (la quincaillerie, les armements US). • Du côté russe, au contraire, la chose est prise très au sérieux, comme représentative des tendances bellicistes folles de la direction US : « Dans les conditions actuelles, dit un expert, les représentants américains se conduisent d'une telle manière que les autres n'ont pas besoin d'être paranoïaques... »

    Lire cet article
  • Notes sur l’“arrogance israélienne” et conséquences   26/09/2018

    • Les premières livraisons des nouveaux matériels de défense antiaérienne (S-300) et de guerre électronique russes arrivent en Syrie. • Après une réaction, très mesurée (Poutine), une enquête très détaillée (ministère russe de la défense, la décision a été prise et elle est promptement exécutée. • Cette analyse est accompagnée d’un texte de Elijah J. Magnier qui nous éclaire sur un point : en Syrie depuis 2015, et mise à part la lutte contre le terrorisme qui semble-t-il devrait faire l’unanimité, Poutine (la Russie) était beaucoup plus un “arbitre” qu’un allié de la Syrie. • En agissant comme ils l’ont fait, en ergotant comme ils l’ont fait, – chaque fois “avec arrogance”, – les Israéliens ont beaucoup perdu, et sans doute commencent-ils à s’en rendre compte. • Certains parmi eux craignent moins les S-300 que le matériel de guerre électronique que les Russes commencent à déployer, qui leur assure une maîtrise de l’espace aérien par simple aveuglement des communications de l’adversaire, une “no-fly-zone” par incapacité encore plus que par interdiction. • L’épisode fait tomber quelques masques...

    Lire cet article
  • Notes sur un “bourbier de communication”   17/09/2018

    • L’offensive russo-syrienne contre la région d’Iblid, dernier bastion des groupes terroristes islamistes est ralentie sinon (temporairement ?) détournée de son but initial. • Sur le terrain, c’est une action de renforcement des forces turques qui a modifié la situation et suscité ces changements tactiques, mais c’est surtout, dans le chef des Russes, les avertissements US qui ont suscité la décision stratégique de se donner un peu de temps... • Elijah J. Magnier décrit dans un texte du 14 septembre que l’on trouve à la fin de ces Notes d’analyse la situation actuelle avec les divers mouvements des différents acteurs. • La situation très tendue de ces dernières semaines a laissé place à une confusion d’un type bien connue sur le terrain, activée par une communication contradictoire et diverse et un Erdogan prompt au volte-face. • Mais Poutine et les Russes ne pourront pas éviter le temps de la décision, en Syrie et ailleurs, dans tous les points de tension avec les USA et notamment avec les sanctions extrêmement dures que les USA veulent appliquer. • Ce sera le rendez-vous de novembre.

    Lire cet article
  • Notes sur une ligne très rouge en Syrie   09/09/2018

    • A nouveau, la Syrie est au bord de l’incendie, du conflit majeur, du risque d’extension catastrophique, cette fois à cause de la province d’Iblid, dernier bastion des terroristes “protégés” par le contingent de 2 000 G.I.’s étrangement déployés pour les anéantir. • La question est de savoir si l’offensive d’Iblid (essentiellement, Syriens et Russes) aura bien lieu très vite, et si elle mènera, par effet indirect de l’habituelle attaque chimique-bidon, à une riposte des “croisés” du bloc-BAO, – bref, savoir si forces russes et américanistes ne risquent pas de se trouver face à face. • Le désordre extraordinaire de Washington ne risque pas de nous faciliter une réponse. • Ce qu’il nous a semblé ressentir lors du sommet de Teheran de vendredi (Iran-Russie-Turquie), c’est un net durcissement russe qui pourrait faire que cette fois Poutine ne céderait rien sur le terrain de la force : on verra... • On trouve aussi, après notre analyse, un texte d’Alastair Crooke (« The US 180° turn on Syria ») sur la situation en Syrie et autour, nous précisant également que la Chine est devenue un acteur majeur de cette crise.

    Lire cet article
  • Notes sur Poutine et l’“État profond”   23/08/2018

    • Au cours d’une conférence de presse à Sotchi à l’occasion de sa rencontre avec le président finlandais invité, Poutine a eu une remarque sur la situation aux USA, et sur les relations entre les USA et la Russie. • Cette phrase est extraordinaire : « Le problème n'est pas seulement dans la position du président américain, mais aussi dans celle de ce que l'on appelle l'establishment, qui dirige au sens large du terme les États-Unis ». • En quelques mots, Poutine, l’homme qui a fait son crédo de ne jamais intervenir officiellement dans la politique intérieur d’un autre pays au nom du principe de souveraineté, nous dit qu’il existe aux USA, à “D.C.-la-folle”, un état de sédition. • Cette situation explique l’attitude d’extrême  prudence du président russe, pendant que les événements continuent à s’empiler à Washington pour alimenter la confrontation, notamment (car il y a plusieurs affrontements) entre Trump et l’État profond. • Les élections de novembre constituent un marquoir décisif dans l’évolution de la situation, ou n’est-ce qu’une “étape décisive de plus”... • C’est à notre destin de voir. 

    Lire cet article
  • Notes sur l'ordre global du désordre   08/08/2018

    • Puisqu’aujourd’hui commence le nouveau régime des super-sanctions US contre l’Iran, l’occasion est bonne d’exposer deux exercices intellectuels contraires sur la situation des relations internationales. • D’un côté, le professeur Michael Klare qui se dit persuadé que Donald Trump a une “Grande Stratégie” à l’esprit, qui a pour but de rassembler dans une sorte de coopération concurrente les trois puissances du jour : USA, Chine et Russie. • C’est le projet G3. • Klare expose son idée avec une certaine conviction mais sans cacher que le résultat pourrait ressembler fâcheusement à l’arrangement du monde d’Orwell dans 1984 : « ...la guerre – ou la préparation à la guerre – sera une condition perpétuelle d’un tel système. ».• Alastair Crooke lui répond en observant qu’il s’agit d’une complète chimère, parce que les USA sont incapables d’observer des règles de quelque coopération que ce soit. • Pour lui, cet “ordre global du désordre” régnant perdurera tant que les USA n’auront pas fait leur catharsis pour « purger cette vision utopique de la mission exceptionnaliste de l’Amérique de racheter le monde »

    Lire cet article
  • Notes sur l’évolution du JSF à l’hypersonique   03/08/2018

    • Ici, les Russes effectuent un essai avec des S-400, bien entendu couronné de succès. • Là, ils effectuent un test en tir réel impressionnant d’efficacité, avec la destruction d’un navire déclassé en Mer Caspienne par un missile Kh-31. • A la place du Kh-31, pensez Kh-47 et vous voyez le missile percuter le navire à Mach 10 au lieu de Mach 3,5, et vous vous dites que les Russes ont vraiment franchi un pas de géant dans le domaine des grands systèmes d’arme opérationnels, ceux avec lesquels on peut déployer une stratégie globale. • Et que font les forces armées du Pentagone & Co pendant ce temps-là ? Elles enregistrent le plus grand budget de tous les temps-modernes, sans doute pour acheter un peu plus de JSF, devenus F-35 pour aller directement à la poubelle pendant qu’on songe à un remplacement qui serait un bon vieux F-15 “relifté” et “relooké”... • Mais même ça (liquider le F-35 qui est en train de les liquider), ils n’y arriveront pas. • Les Russes sont-ils plus forts que les USA ? Question idiote : nul n’est plus fort que les USA et « ...nous devons éternellement survivre, ou mourir en nous suicidant.  »

    Lire cet article
  • Notes sur le JSF “martyrisé, outragé…”   01/08/2018

    • Les rumeurs et les nouvelles “de bonne source” courent actuellement sur l’intention prêtée à l’aviation militaire israélienne de mettre de côté sa deuxième commande de F-35 au profit d’une nouvelle version du F-15 (disons “IA F-15” ?). • Elles se complètent de l’affirmation que l’USAF et Boeing négocient en secret depuis 18 mois une nouvelle version du F-15 là aussi, le “F-15X”. • Rien d’officiel ni d’affirmé, – ni d’infirmé d’ailleurs, – mais une sorte de fumet et de bruit de fond que le vent mauvais nous apporte et qui nous dit : on cherche un “complément“ au F-35 (au JSF) qui serait en fait destiné à devenir un “remplaçant”, impliquant que les méchancetés sans nombre déversées par tant de mauvaises langues sur le JSF seraient en partie sinon complètement fondées. • Il s’agit de prémisses possibles d’un événement sans précédent : la mise en cause officielle du programme militaire le plus colossal de l’histoire du Système et du technologisme. • Bien malin celui qui dira sur quoi tout cela va déboucher, sinon l’hypothèse finale : autant en emporte l’effondrement hollywoodien du Système

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran-tan-plan   27/07/2018

    • Encore des “bruits de bottes” autour de l’Iran, essentiellement du fait des pressions US sur ce pays depuis le retrait US du traité, accentuées par les effets directs et indirects des sanctions qui se répercutent dans tous les rapports internationaux. • Ces derniers jours, déluge de tweets trumpistes et de menaces du président iranien. • Des sources australiennes nous assurent que les forces armées US se préparent pour une attaque au mois d’août (combien de fois ne nous a-t-on annoncé une attaque imminente ?!). • La grande question en cas de conflit est de savoir si la Russie “laisserait tomber” l’Iran, et la réponse aurait nettement tendance à être négative. • Encore une fois, si l’on envisage l’hypothèse du pire, comme avec la Corée du Nord pendant quelques mois, avec un Trump survolté, l’élément modérateur se trouvera dans le direction des forces armées US. • Dans ce cas, peut-être les militaires russes, dont le chef, le général Guerassimov a établi de bons contacts avec son homologue le général Dunford, participeraient-ils à la manœuvre d’apaisement du président US en phase narcissique-belliciste ?

    Lire cet article
  • Notes sur le sommet du New Normal   13/07/2018

    • Essayons d’en savoir un peu plus sur le sommet de l’OTAN, à Bruxelles, en juillet 2018. • D’un côté, il se signala par un conformisme peu commun, sinon aseptisé d’avance (son communiqué, approuvé et signé avant que la rencontre n’ait lieu, pour éviter un “nouveau G7”), annonçant des mesures de surarmement formidable (à l’échelle de nos moyens) contre la Russie. • Cela, alors que tout le monde est à Moscou pour la plus formidable Coupe du Monde de l’histoire et qu’on se précipite (Macron, Trump) pour rencontrer Poutine. • D’un autre côté, Trump a complètement assuré : il a offert un spectacle unique, alternant fureur, attaque en traître, applaudissements et triomphe. • Il a traité l’Allemagne pire qu’une république bananière et s’est comporté en chef mafieux alternant chantage et extorsion de fonds, pour terminer en assurant que l’Alliance n’avait jamais été aussi forte, aussi gracieuse, aussi belle, et que cela était complètement de son fait. • C’est la nouvelle “normalité” (New Normal) de l’Alliance, qui doit nous rassurer après tout : le travail autodestructeur de la corpulente termite se poursuit avec une belle alacrité.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Libé contre WSWS.org   18/10/2018

    • Articles du 18 octobre 2018. • Intéressante passe d’armes entre WSWS.org et Libération. • En question, un article initial de WSWS.org sur un rapport du Pentagone pour la réorganisation et le développement de la base industrielle/technologique, cela constituant une mesure fondamentale pour un éventuel effort de “guerre totale”. • Contestation vertueuse de Libé le gentil-Pentagone n’a pas de ces vilaines idées. • Réplique furieuse et trotskiste de WSWS.org. • Contributions : dedefensa.org, Pauline Moullot (Libé), Alexandre Lantier (WSWS.org).

    Lire cet article
  • Désamour de Zemmour (2)   18/10/2018

    • Article du 18 octobre 2018. • Suite de la lecture du Destin français, d'Eric Zemmour, cette fois à propos du passage sur le rôle et le comportement de Pétain et de De Gaulle sur la période 1940-1945. • Contribution de Marc Gébelin.

    Lire cet article
  • Rome après Athènes ? « Cela va mal finir »   13/10/2018

    • Articles du 13 octobre 2018. • Autour du budget italien, une perspective d’affrontement avec l'UE du gouvernement populiste Liga-M5S qui rappelle, également du point de vue politique et symbolique, la crise grecque d’il y a trois ans. • Cette perspective financière doit être pesée d’un point de vue politique, en fonction d’une situation politique générale européenne et transatlantique très dégradée, dans tous les cas infiniment plus grave qu’en 2015. • Conclusion spéculative : « This will not end well. » • Contributions : dedefensa.org, Jacques Sapir, Tom Luongo.

    Lire cet article
  • Le désamour de Zemmour   08/10/2018

    • Article du 8 octobre 2018. • Lecture de Destin français, d'Eric Zemmour : « Je ne ferai ni la critique ni la recension de cette Somme. Je vais seulement m’arrêter sur ce qui m’apparaît le cœur du bouquin... ». • Contribution : Marc Gébelin.  

    Lire cet article
  • Fable & narrative : F-35 et S-300 en Syrie   01/10/2018

    • Articles du 1eroctobre 2018. • Avec la livraison de S-300 russes à la Syrie, ainsi qu’une intégration de la défense aérienne syrienne dans l’ensemble mis en place par la Russie, se pose la question de savoir ce que vont faire les Israéliens. • Vont-ils tenter de détruire les S-300 livrés aux Syriens, comme ils l’ont déjà fait entendre ? • Et dans ce cas, utiliseront-ils des F-35 au risque de voir détruite l’une ou l’autre de ces merveilles ? • Le Pentagone en tremble déjà et peut-être est-ce le but d’Israël. • Contributions : dedefensa.org et Federico Pieraccini. 

    Lire cet article
  • Ébranlement de l’axe du Système   25/09/2018

    • Articles du 25 septembre 2018. • Développement d’une analyse à propos de ce qui serait une “ère nouvelle” en train de s’élaborer au travers de divers événements et de l’évolution collective des psychologies. • Cette analyse entre dans un grand courant de réflexion qui prend en compte l’urgence et la nécessité de la résurgence de certains caractères fondamentaux hérités des temps anciens pour élaborer cette “ère nouvelle” dans le vide créée par l’effondrement de notre civilisation-Système. • Contributions de dedefensa.org et de Alastair Crooke. 

    Lire cet article
  • L’UE ? LA crise, et vite !   23/09/2018

    • Articles du 23 septembre 2018. • Après le nième sommet (à Salzbourg) que nous reste-t-il face à l’UE ? Attendre la crise finale qui lui brisera les reins définitivement, peut-être bien en mai 2019. • Contributions : dde.org et Jacques Sapir.

    Lire cet article
  • Populisme et UE, 1989-2018   20/09/2018

    • Articles du 20 septembre 2018. • Au travers du parcours historique et de l’actuelle situation de Viktor Orban en Hongrie, une appréciation du courant “populiste” qui touche nombre d’anciens pays de l’Europe communiste. • Il rencontre le “populisme” d’Europe occidental à partir d’une perspective différente, affirmant la signification universelle de ce courant qui menace l’existence de l’Europe-UE telle qu’elle s’est développée avec arrogance. • Y a-t-il une équivalence UE-URSS ? • Contributions de defensa.org et de Diana Johnstone.

    Lire cet article