Appel du 19 courant... Afficher | Masquer

Ce titre désormais connu renvoie à une “tradition” établie de relance de notre campagne de donation, le 19 de chaque mois. Nous avons affiché ici les donations pour le mois de juin 2018, à la date du 19 de ce mois. Comme nous l’expliquions lorsque fut lancée cette formule des donations, dans notre texte du 1er mars 2011(dans notre rubrique Notre Situation), il s’agit de solliciter votre intervention et votre soutien pour atteindre de €2.000 à €3.000 par mois (« ... les montants de €2.000 et €3.000, qui constituent pour nous les sommes permettant respectivement un fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site et un fonctionnement plus aisé de ces fonctions »). Nos lecteurs savent évidemment que, depuis 2011, les conditions économiques ont évolué et que les sommes proposées doivent être définies différemment. Le seuil du « fonctionnement minimum des fonctions essentielles du site » dépasse aujourd’hui très largementles €2.000 et le reste à l’avenant, et nous espérons que nos lecteurs en tiendront compte dans leur action de solidarité et de soutien.

Nous voulons rajouter à ces précisions d’ordre comptable certaines précisions d’un autre domaine, concernant la raison d’être, les origines et le fonctionnement de dedefensa.org. Nous pensons qu’on trouve dans les textes cités nombre de réponses aux questions que certains lecteurs (notamment les lecteurs les plus récents) peuvent légitimement se poser concernant le fonctionnement et les besoins du site, en fonction des conceptions journalistiques étendues à des missions de commentaire, de conceptualisation et d’analyse profonde de la situation du monde suivies par dedefensa.org. L’ancienneté de ces textes témoigne du fait que ces préoccupations et ce besoin d’information sont constants chez nos lecteurs, et nos réponses et notre position générale à cet égard, également constantes. Les trois textes cités (par ordre d’importance selon nous, et non par ordre chronologique) sont ceux du 25 août 2007, du 3 septembre 2007et du 4 octobre 2006.

Les résultats après 18 jours de cette donation mensuelle de mai 2018 atteignaient €276. Nous exprimons notre très chaleureuse reconnaissance aux personnes qui sont intervenues dans le cadre de cette donation. (Pour effectuer des donations, voyez également nos pages spéciales : pour les lecteurs ayant un compte, pour ceux qui n’en ont pas.) Si vous en avez le cœur et les moyens, et si vous en comprenez la nécessité, soutenez-nous, soutenez dedefensa.org. Merci.

0 €

1500,5 €

3001 €

Levée de fonds dévolus aux frais de fonctionnement.
juin 2018 : 1028 € récoltés

1028 €

Un avis important à nos lecteurs et donateurs

Nous avons beaucoup de difficultés actuellement avec notre compte bancaire en France donné comme une des voies pour nous faire parvenir des dons de soutien. Nous avions ouvert ce compte en 2010 essentiellement pour l'encaissement des chèques qui nous étaient adressés ; parallèlement, bien entendu, les donateurs pouvaient y faire des virements. Depuis deux ans, la pratiques des dons par chèque en France a décru vertigineusement, pour attreindre aujourd'hui une part infime de nos donations. Ces deux situations justifient que nous recommandions avec la plus grande insistance à nos donateurs de ne plus utiliser ce compte bancaire français pour leurs virements (et, s'ils le peuvent, d'éviter les chèques).

Les virements bancaires entre pays de l'“espace européen” se faisant sans aucun frais spécifique de plus qu'entre deux banques d'un même pays, nos donateurs peuvent en toute sécurité et sans aucun frais spécifique adresser leurs virements à notre banque en Belgique, à Liège.

Il s'agit de la banque Nagelmakers (ex-Delta Llyod), à notre compte Euredit SPRL : IBAN BE05 1325 0372 4475 • SWIFT/BIC • BNAG BE BB.

(Bien entendu, Paypal reste évidemment utilisable en permanence aux conditions habituelles.)

Nous remercions nos lecteurs de prendre note de ce changement important et les prions de nous en excuser.

Le journal

dde.crisis

de Philippe Grasset

Retrospective du 01/05/2018 au 31/05/2018

• Dans son Journal dde-crisis, PhG cite le Prince de Bénévent, ci-devant évêque défroqué et maître des relations extérieurs de la famille des Talleyrand de Périgord, dans une lettre à son amie la duchesse de Courlande, dans cet hier solitaire et terrible 1813-1814 qui est « le commencement de la fin » pour le grand homme qui terrorise l’Europe, et qui tient Talleyrand quasiment prisonnier : « Il faut tâcher de ne pas s’aigrir trop, afin d’être prêt pour les temps qui se préparent et qui ne s’annoncent pas pour être faciles. » • Cette simple incitation, pourtant si complexe à mettre en œuvre, devrait commander tous nos comportements, à nous qui, comme tout être qui a le respect de soi c’est-à-dire le sens de sa responsabilité, est invité avec insistance à suivre la marche de la catastrophe. • Il s’agit de se constituer fermement et avec vaillance une “psychologie de collapsologie” puisque dedefensa.org, dans sa fonction de site de la crisologie en arrive au terme de cette catégorie, de “site de la collapsologie” selon le terme inventé par Dimitri Orlov. (Voir notamment le 3 mai 2018 et le 5 mai 2018.) • Cette posture est d’autant plus nécessaire, aujourd’hui où le monde s’est constitué en un colossal tourbillon crisique, où les crises s’additionnent et s’entrechoquent, où les plus puissants, c’est-à-dire la plus grande puissance d’entre toutes, sombre dans l’hypomanie-narcissique, la schizophrénie, la gabegie, la fascination paralysée de la guerre, etc. (Voir le 9 mai 2018, le 10 mai 2018, le 14 mai 2018, le 16 mai 2018, le 17 mai 2018, le 19 mai 2018, le 22 mai 2018, le 30 mai 2018.) • Face à la frénésie incantatoire et hypomaniaque des USA entrés dans une phase complètement marquée par la plus grande incontrôlabilité possible, les Russes restent la référence du calme et de la mesure tout en s’armant jusqu’aux dents et en plaçant les USA en position d’infériorité stratégique grâce à leurs avancées en missiles hypersoniques dont les chefs militaires US commencent à s’apercevoir qu’ils n'ont rien à leur opposer. (Le 22 mai 2018, le 25 mai 2018, le 26 mai 2018.) • Face à cela, ou bien au milieu de cela, comme un verdict général de l’immense tourbillon crisique qui nous emporte et nous précipite les uns contre les autres, triomphe un seul principe qui est celui de l’incertitude : nous sommes dans la période de la grande Incertitude, de l’impossibilité de simplement envisager une démarche logique qui permettrait d’esquisser la compréhension d’une possible prospective... • Les évènements du monde ont définitivement perdu tout contact avec l’espèce humaine et règlent sa destinée sans daigner l’aviser de quoi il retourne. (Voir le 21 mai 2018.)


Le Journal dde.crisis de Philippe Grasset     A propos de dedefensa.org

Nos dernières parutions

Bloc-Notes

Trump en balade à Moscou ?   22/06/2018

• Les bruits d’un sommet Trump-Poutine en préparation se précisent avec une visite à Moscou de John Bolton, conseiller de sécurité nationale de Trump. • Ce sommet aura-t-il lieu durant le voyage de Trump en Europe, notamment à Londres puis au sommet de l’OTAN ? • Ce serait sympathique pour les amis qui ne cessent de trembler. • Voir Poutine (à Moscou, par exemple) entre une visite à Londres et une à l’OTAN, dans ces lieux où l’on ne vit que pour la prochaine guerre avec la Russie qui ne cesse de nous menacer, ce serait très rock’n’roll

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Lire enfin le discours d’Eisenhower sur le complexe   21/06/2018

Dwight Eisenhower et son fameux discours. Eisenhower a souvent eu bonne presse, et il semble  avoir été un des derniers présidents prestigieux et équilibrés. De Gaulle l’aimait beaucoup (voyez le Peyrefitte, tome premier, pp. 306-307). Son discours reflète cet équilibre et sa lucidité. Le prestige et la puissance américaine, la force…

Le monde d'Orlov

Peu importe le président...   21/06/2018

Permettez-moi de le répéter : « Peu importe qui est président des États-Unis ». Je sais que je l’ai déjà dit (ici, par exemple), mais je pense que cela vaut la peine d’être répété. C’est un message simple, mais je ne pense pas qu’il prenne si bien. Bien que personne ne semble vouloir dire…

Bloc-Notes

Kafka, stratège crisique entre la Turquie et le F-35   20/06/2018

• Demain, Lockheed Martin remet en grandes pompes et pneus gonflés ses deux premiers F-35 (JSF) à la Turquie. • Cette livraison faite, les deux F-35 passent dans les mains de l’USAF et ne quittent pas les USA. • “En même temps” en effet, le Congrès s’apprête à voter la loi de programmation militaire de l’année fiscale, avec cet ajout voté hier que le F-35 ne sera pas livré à la Turquie si la Turquie commende et reçoit des missiles S-400 russes. • Il semble presque assurée, “en même temps”, que la Turquie a commandé et va effectivement recevoir des S-400...

Ouverture libre

Notre hystérie-dystopique   20/06/2018

• Articles du 20 juin 2018. • A partir d’exemples fameux (Orwell, Wells, mais surtout la fabuleuse série télévisée Le Prisonnier de Patrick McGoohan), une réflexion sur Notre-Dystopie. • Contributions : dde.org et John W. Whitehead.

Librairie -dedefensa.org

Avec notre Librairie.dde, nous poursuivons deux buts. D’une part, nous voulons sauvegarder sur papier l’essentiel du contenu du site dedefensa.org (près de 13.000 articles en 15 années), parce que nous n’avons qu’une confiance très limitée dans la survie de la mémoire des choses écrites par le seul moyen de l’informatique, pseudo d’une réalité qui a été pulvérisée et virtualité extrêmement vulnérable d’une vérité qui mériterait de survivre, et dont nul ne sait quel cataclysme de l’anéantissement le phénomène de cette virtualité peut un jour rencontrer. D’autre part, nous voulons publier certains écrits, essentiellement de Philippe Grasset, qui restent à l’état de non-communication, essentiellement parce que l’édition classique devenue pour une bonne part un segment puissant du Système interdit tout accès à qui ne dispose pas d’entrée dans les réseaux qui importent. C’est notre liberté à cet égard qui nous pousse à cette entreprise d’autoédition de textes dont nous jugeons qu’ils méritent d’être mis à la disposition du public, et particulièrement des lecteurs du site.

Par conséquent, voici notre Librairie.dde. Vous y trouverez la présentation et les conditions diverses d’achat de tous les livres disponibles, à mesure qu’ils parviennent au stade de l’auto publication. Il y a bien sûr les volumes déjà publiés, dont la série La Grâce de l’Histoire, et Les Âmes de Verdun , dans la mesure de ce qui reste encore disponible, avec la possibilité de nouvelles impressions si la demande le justifie. Il y a d’autre part les livres reprenant les textes du site, avec les trois premières publications (Chroniques du 19 courant..., Trump-2016 [plusieurs volumes], Ukraine-2014 et Ukraine-2015 [plusieurs volumes], et un roman inédit de PhG, Frédéric Nietzche au Kosovo). D’autres suivront.

Nous avons choisi la formule du canal de plusieurs auto-éditeurs... Amazon/Kindle, Bookelis, puis d’autres à venir, ce qui vous donnera la possibilité de faire votre choix suivant vos inclinaisons, vos sensibilités politiques éventuellement, etc. A chaque parution, à mesure de leur parution, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le nouvel ouvrage, et bien entendu les liens-URL permettant d’arriver aux conditions de commande. Nous renforçons ce dispositif d’actions de promotion individualisées dont nous espérons des effets très positifs.

Glossaires.DDE (I) Trump (1)
FRÉDÉRIC NIETZSCHE AU KOSOVO: FN perdu et retrouvé Chroniques “du 19 courant...” Les âmes de Verdun
Librairie dde

Sélection parmi les dernières parutions

Bloc-Notes

Merkel nucléaire, l’Europe au coeur   19/06/2018

• Quand vous dites de votre présidente-directrice-générale « Ich kann mit der Frau nicht mehr arbeiten », et que vous n’êtes pas immédiatement viré, c’est qu’il y a quelque chose de pourri dans cette superbe machine où devrait régner la discipline teutonne. • En vérité, l’affrontement Merkel- Seehofer (chancelière versus ministre de l’Intérieur), a des allures de fin de règne, sinon de fin de Reich. • Tout le monde s’en mêle : après les Autrichiens, les Italiens et leurs blindés populistes, l’inévitable Let’s Tweet Again de La Maison-Blanche. • L’Europe-UE tremble.

Bloc-Notes

Trump-Kim, sans le Pentagone   18/06/2018

• Les détails qu’on apprend sur le sommet Kim-Trump sont à la fois piquants et originaux.  • Il semble bien que Trump a agi le plus souvent “en solo” et pris des initiatives dont nul n’était avertie, laissant ses différents conseillers représentant le DeepState à leurs querelles internes,. • L’affaire de la suspension des manœuvres USA-Corée du Nord semble être le plat de résistance de ce comportement si original. • Pour ne pas avoir l’air d’être marginalisé par rapport au président, Mattis soutient l’idée bien qu’il en soit en fait un adversaire résolu.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Tourbillon crisique-53 : Merkel, isolationnisme, Panmunjom    17/06/2018

17 juin 2018 –Le recours à la “rubrique dans la rubrique” (Tourbillon crisique dans le Journal-dde.crisique) s’impose de plus à moi, comme les évènements eux-mêmes. (Cette abondance justifiant l’apparition de titres accompagnant la rubrique numérotée.) C’est le signe de la maturation à une très grande vitesse de la Grande Crise d’Effondrement du Système (GCES)…

Ouverture libre

La course à l’effondrement   16/06/2018

 Articles du 16 juin 2018. • La politique économique de Trump, protectionniste et isolationniste, vue comme une bataille livrée pour tenter une ultime protection d’une Amérique proche de “son 1989” (effondrement de l’URSS). • Corollaire implicite : un sort semblable pour l’UE (“Tu mourras aujourd’hui, moi demain”). • Hypothèse à prendre en considération à cause de ce que nous nommons notre “seule Incertitude certaine” : on a résolu le “si”, restent à déterminer le “quand” et le “comment” de l’effondrement. • Contributions : dde.org et Ivan Danilov.

Le monde d'Orlov

Garder la cadence avec Poutine   16/06/2018

Hier, j’ai passé quatre heures à regarder la télévision. Ce n’est pas quelque chose que je fais normalement parce que je trouve l’ensemble du médium télévisuel fastidieux, ennuyeux. C’est globalement une perte de temps. Pour moi, tous les programmes de télévision sont néfaste, parce que je n’aime pas être programmé.…

Bloc-Notes

L’UE, l’axe Rome-Vienne-Berlin et la 5èmecolonne   15/06/2018

• Il est difficile de donner une claire indication d’où se trouve la plus grave des voies d’eau qui criblent désormais la coque du Titanic-UE. • La situation allemande est dans tous les cas et de toutes les façons à suivre de très près, avec le risque d’éclatement du gouvernement Merkel et le rapprochement de la CSU de l’AfD d’extrême-droite. • Le chancelier autrichien Kurz est venu à Berlin saluer Merkel, mais surtout son ministre de l’intérieur CSU. • Commentaire : « Il existe un axe des trois ministres de l’intérieur à Rome, Vienne et Berlin ». 

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Le modèle collapsologique ukrainien   14/06/2018

14 juin 2018 – On a assez peu l’habitude sur ce site d’intervenir directement à propos d’un texte d’un collaborateur ou d’un chroniqueur extérieur qu’on y publie. Parfois, l’exception vient confirmer la règle, et pour mon compte, pour cette fois, c’est à propos du texte d’Orlov sur l’Ukraine de ce…

Faits et commentaires

Trump après Kim   13/06/2018

• La rencontre a, bien entendu, été un triomphe : Trump a même été jusqu’à exhorter Kim à regarder l’intérieur de The Beast, la voiture spéciale du POTUS invulnérable à tous les coups, y compris les éternuements de Trump sur le point de s’y engouffrer. • Il a aussi promis qu’on ne ferait plus manœuvres et Corée du Sud entre les troupes US et les celles de Corée du Sud. • Les réactions des commentateurs-Système sont en général horrifiées, du type (citation) « Un désastre, un pur désastre », comme si le président s’était agenouillé devant Kim sans rien obtenir de lui. • Jamais la politique-internationale (késako ?) n’a été autant l’objet, aux USA et au cœur du bloc-BAO, de perceptions narrativistes où les pathologies de la psychologie s’en donnent à cœur joie. • Dans ces conditions, comment poursuivre une telle navigation rebondissant de Charybdes en Sillas ? Comment le Système en cours d’effondrement peut-il encore s’accommoder d’un Trump qui mériterait l’internement ? • C’est la raison pour laquelle certains commentateurs envisagent les pires situations, les pires affrontements entre Trump et le Système. 

Ouverture libre

Il était une (dernière) fois dans l’Ouest..   12/06/2018

• Article du 12 juin 2018. • Nul ne sait quelle stratégie Trump a dans la tête, ni s’il a une stratégie, ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs, dans la tête. • Il y a simplement ce constat : « Si un président des États-Unis esquissait un plan secret et détaillé pour rompre l'alliance atlantique, ce plan ressemblerait de façon frappante au comportement de Trump... » • Alors, quelle conclusion tirer ? Aucune en vérité car là aussi encore plus qu’ailleurs, règne l’Incertitude en maîtresse absolue. • Contributions : dedefensa.org et David Leonhardt.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Justin, gare au Red Plan   11/06/2018

11 juin 2018 – Le jeune Trudeau est entré dans la catégorie des haines irrémédiables du président des États-Unis (POTUS n°45). C’est simple, on lui promet l’enfer, tandis que son père, lui, n’avait eu droit qu’à un très classique “son of a bitch” de Nixon en 1972, et encore resté en…

Bloc-Notes

Trump, l’alchimiste de l’autodestruction   10/06/2018

• “Vous avez dit G7 ? Êtes-vous sûrs d’avoir sonné à la bonne porte ?” • La réunion de Charlevoix restera dans les annales comme un exemple stupéfiant du désordre dans lequel se précipite à une vitesse hypersonique notre “contre-civilisation”, menée par le bloc-BAO en train de fondre comme un  métal qui n’a pas été préparé à affronter de telles vitesses. • Le pompier-en-chef, l’Imperator du moment a joué le rôle d’Attila, après le passage duquel, c’est connu, l’herbe repousse peu. • L'armée des supplétifs est abasourdie : “Maman, bobo...”

Les Carnets de Nicolas Bonnal

Balzac et la prophétie du déclin de la France   10/06/2018

Reparlons de la fin de l’histoire… La catastrophe est arrivée avec Louis-Philippe, tout le monde devrait le savoir (cela me rappelle je ne sais quel journaliste royaliste qui me demandait si j’étais orléaniste ou légitimiste. On est légitimiste ou on n’est pas monarchiste, voilà tout). Depuis, on barbote. Voyez l’autre…

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Valsez, les G !   09/06/2018

9 juin 2018 – Au départ, c’était net, clair, digne et d’une cooltitude infinie puisque émanant de Sa Grâce Insurmontable, Barack H. Obama : on liquidait les Russes du G8 et on passait au G7, point-barre, point-Barack. C’était en 2014, du temps où il y avait encore quelques restes épars de civilisation-Système, c'est-à-dire…

Faits et commentaires

Changement d’époque   08/06/2018

• Depuis quelques semaines, au moins depuis le 8 mai et la sortie des USA du traité nucléaire avec l’Iran comme marque symbolique, le tourbillon crisique qui fait tournoyer le monde a pris les allures d’un cataclysme de civilisation. • Même nos dirigeants les plus conformes, les plus standard-Système se doutent de quelque chose et n’hésitent plus à écarter des remarques qui mesurent leur désarroi. • Désormais, des recompositions colossales sont en vue, d’abord marquées par les soubresauts gigantesques des USA, tendant de réaffirmer une domination écrasante sur le monde qui rendra leur effondrement encore plus catastrophique. • Le monde est secoué horriblement comme si un tremblement de terre d’apocalypse le parcourait. • Toutes nos certitudes et nos considérations idéologiques si péremptoires sont réduites en poussières. • On consulte ainsi un texte d’Alastair Crooke et l’on rappelle des considérations anciennes de l’historien des civilisations Arnold Toynbee pour renforcer notre analyse sur l’effondrement des USA et du Système, et sur la terra incognita qui nous attend.

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

Tourbillon crisique-51   07/06/2018

7 juin 2018 – Quand vous avez deux gentils jeunes hommes comme Macron et Trudeau qui discutent et que le premier dit au second, comme pour le rassurer( ?), « Aucun dirigeant n’est éternel », et cela parlant du président Trump, vous êtes fondé à vous dire qu’il se passe des choses peu communes et…

Bloc-Notes

Des incartades de Kim au désordre de Trump   06/06/2018

• A six jours du sommet de Singapour qui va mettre face à face deux personnages singuliers, la situation reste imprécise quant au contenu de la rencontre et à ses suites. • C’est une situation singulière pour cette sorte de rencontres, toujours préparées avec minutie et structurées avec la plus grande précision possible. • On se demande même si ce sommet ‘“à deux” ne comporte pas plus de participants qu’on ne croit tant, ces derniers temps, Russes et Chinois s’y sont de plus en plus intéressés. • La Corée du Nord devient une crise majeure.

Faits et commentaires

La guerre selon The-Donald   05/06/2018

• Sans doute se prépare-t-on un étrange G7 (ex-G8) au Canada, où l’on préférerait que l’absent soit les USA et non la Russie. • L’offensive US, brutale, furieuse, se développe comme aux plus belles heures du protectionnisme et de l’isolationnisme. • Certains se croiraient en 1930-1931, du temps de Herbert Hoover. • Que devient la magnifique globalisation, que reste-t-il du glorieux libre-échange, que peut faire la magnifique idéologie de l’ultralibéralisme sinon pleurer toutes les larmes de son cœur ? • Que vont faire les autres, les partenaires, les auxiliaires, les petites mains, les Européens, les Canadiens, etc., si violemment bousculés ? • Mais le plus important, n’est-ce pas tout simplement que l’action de Trump consiste d’abord à attaquer comme s’il voulait le détruire un système (la “globalisation”), c’est-à-dire le Système, qui est la création et la raison d’être de la puissance des USA ?  • La comparaison Hoover-Trump est f'abord psychologique : dans les deux cas, le sentiment était marqué par la peur de l’effondrement. • Cette fois, on croirait que Trump y travaille plus que de le bloquer

Bloc-Notes

Le S-400 est-il un cas de rupture ?   03/06/2018

• Après la Turquie, c’est l’Inde qui est sermonnée et rudoyée par les “diplomates” américanistes d’une exquise délicatesse : “Comment, vous allez acheter des S-400 ! Pas question, si vous voulez devenir nos petits auxiliaires stratégiques !”. • Il y en a d’autres, sur la liste, qui rêvent au S-400. • “D.C.-la-folle” va-t-elle tous les passer par le fil de l’épée ? • Et, pour faire bon compte, va-t-elle envoyer l’OTAN et le reste aux gémonies ? • Les USA ont peut-être trouvé dans Trump l’homme qui dit tout haut ce que leur hybris démesuré leur chuchote tout bas.

Faits & Commentaires

  • Trump après Kim   13/06/2018

    • La rencontre a, bien entendu, été un triomphe : Trump a même été jusqu’à exhorter Kim à regarder l’intérieur de The Beast, la voiture spéciale du POTUS invulnérable à tous les coups, y compris les éternuements de Trump sur le point de s’y engouffrer. • Il a aussi promis qu’on ne ferait plus manœuvres et Corée du Sud entre les troupes US et les celles de Corée du Sud. • Les réactions des commentateurs-Système sont en général horrifiées, du type (citation) « Un désastre, un pur désastre », comme si le président s’était agenouillé devant Kim sans rien obtenir de lui. • Jamais la politique-internationale (késako ?) n’a été autant l’objet, aux USA et au cœur du bloc-BAO, de perceptions narrativistes où les pathologies de la psychologie s’en donnent à cœur joie. • Dans ces conditions, comment poursuivre une telle navigation rebondissant de Charybdes en Sillas ? Comment le Système en cours d’effondrement peut-il encore s’accommoder d’un Trump qui mériterait l’internement ? • C’est la raison pour laquelle certains commentateurs envisagent les pires situations, les pires affrontements entre Trump et le Système. 

    Lire cet article
  • Changement d’époque   08/06/2018

    • Depuis quelques semaines, au moins depuis le 8 mai et la sortie des USA du traité nucléaire avec l’Iran comme marque symbolique, le tourbillon crisique qui fait tournoyer le monde a pris les allures d’un cataclysme de civilisation. • Même nos dirigeants les plus conformes, les plus standard-Système se doutent de quelque chose et n’hésitent plus à écarter des remarques qui mesurent leur désarroi. • Désormais, des recompositions colossales sont en vue, d’abord marquées par les soubresauts gigantesques des USA, tendant de réaffirmer une domination écrasante sur le monde qui rendra leur effondrement encore plus catastrophique. • Le monde est secoué horriblement comme si un tremblement de terre d’apocalypse le parcourait. • Toutes nos certitudes et nos considérations idéologiques si péremptoires sont réduites en poussières. • On consulte ainsi un texte d’Alastair Crooke et l’on rappelle des considérations anciennes de l’historien des civilisations Arnold Toynbee pour renforcer notre analyse sur l’effondrement des USA et du Système, et sur la terra incognita qui nous attend.

    Lire cet article
  • La guerre selon The-Donald   05/06/2018

    • Sans doute se prépare-t-on un étrange G7 (ex-G8) au Canada, où l’on préférerait que l’absent soit les USA et non la Russie. • L’offensive US, brutale, furieuse, se développe comme aux plus belles heures du protectionnisme et de l’isolationnisme. • Certains se croiraient en 1930-1931, du temps de Herbert Hoover. • Que devient la magnifique globalisation, que reste-t-il du glorieux libre-échange, que peut faire la magnifique idéologie de l’ultralibéralisme sinon pleurer toutes les larmes de son cœur ? • Que vont faire les autres, les partenaires, les auxiliaires, les petites mains, les Européens, les Canadiens, etc., si violemment bousculés ? • Mais le plus important, n’est-ce pas tout simplement que l’action de Trump consiste d’abord à attaquer comme s’il voulait le détruire un système (la “globalisation”), c’est-à-dire le Système, qui est la création et la raison d’être de la puissance des USA ?  • La comparaison Hoover-Trump est f'abord psychologique : dans les deux cas, le sentiment était marqué par la peur de l’effondrement. • Cette fois, on croirait que Trump y travaille plus que de le bloquer

    Lire cet article
  • Deux “faiseurs” d’une drôle de paix   01/06/2018

    • Nous classons dans la rubrique des Faits & Commentaires ce travail qui comprend un long commentaire d’un très long essai de Gilbert Doctorow sur deux “peacemakers” célèbres, Vladimir Poutine et Donald Trump. • Les deux interventions sont en effet substantielles dans leur façon d’aborder une des situations les plus originales de notre temps. • Il n’y a pas de personnalités plus différentes que Trump et Poutine, et tout dans leur destin actuel est paradoxal et parfois contradictoire. • L’un fait tout pour maintenir l’ordre et écarter le risque de conflit, l’autre n’épargne rien de sa dynamique incohérente et furieuse pour susciter des situations de danger de guerre. • Attendus comme faits pour s’entendre lors de la campagne présidentielle de 2016, ils ne se voient guère, ne se coordonnent que très accessoirement et n’ont pas grand’chose en commun. • Pourtant la démonstration de Doctorow est convaincante : cette étrange non-rencontre qui menacerait d’être si explosive produit un effet qui semble écarter les explosions. • Après tout, notre époque est si étrange que cette situation est logique...

    Lire cet article
  • Poutine face à la “mère de toutes les crises“   26/05/2018

    • Les Russes sont très fiers de leur “Davos de Russie“, dans le chef du rassemblement qui a lieu chaque année à Saint-Petersbourg, au printemps. • Avant cette rencontre, le franco-Russe Fédérovski, l’homme qui a vu tant de choses de Brejnev à Poutine, exprimait beaucoup d’espoir dans « la magie de Saint-Petersbourg... La magie extraordinaire de ses nuits blanches... », pour un rapprochement entre la France et la Russie. • Il est vrai qu’il y eut un exercice de haute volée entre Macron et Poutine, qui fit un peu oublier la grossièreté des embrassades un peu caricaturales Trump-Macron à la Maison-Blanche. • Mais quoi, entre “magie” et “nuit blanche”, nous nous sommes arrêtés à quelques mots du président Poutine parlant d’ une « crise systémique, d’une ampleur que le monde n’a jamais connue ». • Ce qui est en scène ici, c’est la politique protectionniste US basée sur une “politique de sanction” comme instrument de conquête hégémonique. • Une telle entreprise, lancée par un “empire” désespéré de voir son hégémonie s'effondrer, a été le vrai sujet de cette grande réunion

    Lire cet article
  • Éloge de l’incertitude   21/05/2018

    • Rengaine depuis quelques années, et chaque fois avec un “cette fois, cela atteint un niveau jamais vu, jamais il n’y en eut autant...” : nous voulons parler des crises en cours, qui se déroulent parallèlement, s’entremêlent, s’influencent, se compliquent, s’énigmatisent (néologisme de Pentecôte) les unes les autres. • Euh... Jamais il n’y en eut autant : nous en avons sélectionné quatre, que nous rappelons de concert, comme des instruments d’un même orchestre et d’une même symphonie dont un Berlioz aurait chipé le titre à Wagner : “Symphonie du Tourbillon Crisique”. • Notre propos est pourtant sérieux : il est de s’élever contre la tendance qu’ont les antiSystème, ou ceux qui se disent l’être, à vouloir en faire la prévision, à s’en faire les prospectivistes et à se déchirer à belles dents à ce propos. • Notre propos à nous, justement, c’est d'affirmer le danger de quelque prospective que ce soit (dire l'issue de la crise) parce que c’est ainsi s’exposer à une critique dévastatrice des plumitifs du Système. • Notre idée, c’est de faire l’éloge de l’incertitude à partir du concept fondamental de l’inconnaissance

    Lire cet article
  • Les USA face à l’hypersonique   07/05/2018

    • Peu à peu, la réalité des capacités des Russes et des Chinois en matière de missiles hypersoniques apparaît aux USA, et avec elle toutes ses implications. • Il ne s’agit pas d’un rétablissement de l’équilibre stratégique entre les USA et les Russo-Chinois mais d’un basculement du déséquilibre stratégique en faveur des seconds. • Les missiles hypersoniques, domaine dans lequel les USA ont un très grand retard, constituent une arme imparable qui peut causer des dégâts très importants mais sur un domaine ou une cible limitée, et sans nécessairement employer du nucléaire. • Cela peut constituer la source d’un chantage stratégique d’un type qui a déjà existé avec d’autres acteurs durant la Guerre froide, et dont cette fois les USA seraient les victimes. • Ce qui est surprenant aux USA, c’est la faiblesse de la réaction au niveau de la mobilisation de son armement face à une situation qui est largement reconnue comme extrêmemement menaçante pour la sécurité nationale. • Un texte de Daniel Gouré, relais identifié et connu de l’industrie d’armement US, illustre bien cette situation.

    Lire cet article
  • Sur leur exceptionnalisme électronique   01/05/2018

    • Les déclarations d’un simple général lors d’un symposium pour initiés ont fait grand bruit après avoir été reprises dans la presse spécialisées : il s’agit du général Thomas, grand chef du Special Operations Command. • Les fameuses phrase ont résonné dans nombre de colonnes et dans divers séminaires, déclenchant une alarme particulièrement insistante : « Actuellement, en Syrie, nous nous nous trouvons, du fait de nos adversaires, dans l’environnement de guerre électronique le plus agressif que l’on puisse trouver dans le monde. Ils nous attaquent chaque jour...” » • Les “adversaires”, bien entendu, ce sont les Russes, quelque protestation qu’émette Moscou. • Le fait est patent désormais, reconnu unanimement à Washington : la nation du technologisme et de l’électronique se trouve aujourd’hui en position d’infériorité extrême face aux Russes, dans le domaine essentiel de la guerre électronique (EW). • Comment cela s’est-il passé, comment cela est-il possible, pour nous qui jugions depuis si longtemps, invincible et inatteignble la puissance US ? • Tentative d'explication(s)...

    Lire cet article

Bloc-Notes

  • Trump en balade à Moscou ?   22/06/2018

    • Les bruits d’un sommet Trump-Poutine en préparation se précisent avec une visite à Moscou de John Bolton, conseiller de sécurité nationale de Trump. • Ce sommet aura-t-il lieu durant le voyage de Trump en Europe, notamment à Londres puis au sommet de l’OTAN ? • Ce serait sympathique pour les amis qui ne cessent de trembler. • Voir Poutine (à Moscou, par exemple) entre une visite à Londres et une à l’OTAN, dans ces lieux où l’on ne vit que pour la prochaine guerre avec la Russie qui ne cesse de nous menacer, ce serait très rock’n’roll

    Lire cet article
  • Kafka, stratège crisique entre la Turquie et le F-35   20/06/2018

    • Demain, Lockheed Martin remet en grandes pompes et pneus gonflés ses deux premiers F-35 (JSF) à la Turquie. • Cette livraison faite, les deux F-35 passent dans les mains de l’USAF et ne quittent pas les USA. • “En même temps” en effet, le Congrès s’apprête à voter la loi de programmation militaire de l’année fiscale, avec cet ajout voté hier que le F-35 ne sera pas livré à la Turquie si la Turquie commende et reçoit des missiles S-400 russes. • Il semble presque assurée, “en même temps”, que la Turquie a commandé et va effectivement recevoir des S-400...

    Lire cet article
  • Merkel nucléaire, l’Europe au coeur   19/06/2018

    • Quand vous dites de votre présidente-directrice-générale « Ich kann mit der Frau nicht mehr arbeiten », et que vous n’êtes pas immédiatement viré, c’est qu’il y a quelque chose de pourri dans cette superbe machine où devrait régner la discipline teutonne. • En vérité, l’affrontement Merkel- Seehofer (chancelière versus ministre de l’Intérieur), a des allures de fin de règne, sinon de fin de Reich. • Tout le monde s’en mêle : après les Autrichiens, les Italiens et leurs blindés populistes, l’inévitable Let’s Tweet Again de La Maison-Blanche. • L’Europe-UE tremble.

    Lire cet article
  • Trump-Kim, sans le Pentagone   18/06/2018

    • Les détails qu’on apprend sur le sommet Kim-Trump sont à la fois piquants et originaux.  • Il semble bien que Trump a agi le plus souvent “en solo” et pris des initiatives dont nul n’était avertie, laissant ses différents conseillers représentant le DeepState à leurs querelles internes,. • L’affaire de la suspension des manœuvres USA-Corée du Nord semble être le plat de résistance de ce comportement si original. • Pour ne pas avoir l’air d’être marginalisé par rapport au président, Mattis soutient l’idée bien qu’il en soit en fait un adversaire résolu.

    Lire cet article
  • L’UE, l’axe Rome-Vienne-Berlin et la 5èmecolonne   15/06/2018

    • Il est difficile de donner une claire indication d’où se trouve la plus grave des voies d’eau qui criblent désormais la coque du Titanic-UE. • La situation allemande est dans tous les cas et de toutes les façons à suivre de très près, avec le risque d’éclatement du gouvernement Merkel et le rapprochement de la CSU de l’AfD d’extrême-droite. • Le chancelier autrichien Kurz est venu à Berlin saluer Merkel, mais surtout son ministre de l’intérieur CSU. • Commentaire : « Il existe un axe des trois ministres de l’intérieur à Rome, Vienne et Berlin ». 

    Lire cet article
  • Trump, l’alchimiste de l’autodestruction   10/06/2018

    • “Vous avez dit G7 ? Êtes-vous sûrs d’avoir sonné à la bonne porte ?” • La réunion de Charlevoix restera dans les annales comme un exemple stupéfiant du désordre dans lequel se précipite à une vitesse hypersonique notre “contre-civilisation”, menée par le bloc-BAO en train de fondre comme un  métal qui n’a pas été préparé à affronter de telles vitesses. • Le pompier-en-chef, l’Imperator du moment a joué le rôle d’Attila, après le passage duquel, c’est connu, l’herbe repousse peu. • L'armée des supplétifs est abasourdie : “Maman, bobo...”

    Lire cet article
  • Des incartades de Kim au désordre de Trump   06/06/2018

    • A six jours du sommet de Singapour qui va mettre face à face deux personnages singuliers, la situation reste imprécise quant au contenu de la rencontre et à ses suites. • C’est une situation singulière pour cette sorte de rencontres, toujours préparées avec minutie et structurées avec la plus grande précision possible. • On se demande même si ce sommet ‘“à deux” ne comporte pas plus de participants qu’on ne croit tant, ces derniers temps, Russes et Chinois s’y sont de plus en plus intéressés. • La Corée du Nord devient une crise majeure.

    Lire cet article
  • Le S-400 est-il un cas de rupture ?   03/06/2018

    • Après la Turquie, c’est l’Inde qui est sermonnée et rudoyée par les “diplomates” américanistes d’une exquise délicatesse : “Comment, vous allez acheter des S-400 ! Pas question, si vous voulez devenir nos petits auxiliaires stratégiques !”. • Il y en a d’autres, sur la liste, qui rêvent au S-400. • “D.C.-la-folle” va-t-elle tous les passer par le fil de l’épée ? • Et, pour faire bon compte, va-t-elle envoyer l’OTAN et le reste aux gémonies ? • Les USA ont peut-être trouvé dans Trump l’homme qui dit tout haut ce que leur hybris démesuré leur chuchote tout bas.

    Lire cet article
  • Un si étrange sommet, – et le reste...   01/06/2018

    • Sommet ou pas sommet ? • Jamais, sans aucun doute jamais, un événement diplomatique d’une telle importance par rapport à la situation qu’il entend réguler n’a été si peu préparé, si peu diplomatique, si incertain jusqu’à la dernière minute. • Donc, tout est possible, et même dans des conditions étonnantes... • Mais il faut aller plus loin. • “Tout est possible”, certes, mais plus encore. • Cela est pour dire qu’outre la Corée du Nord, un étrange état d’esprit commence à se faire jour du côté de “D.C.-la-folle”. • Qui s’en étonnerait dans une telle époque ? 

    Lire cet article
  • La crise italienne s’impose   29/05/2018

    • C’est un phénomène très caractéristique de notre temps crisique, où l’abondance des crises sollicite constamment l’attention vers des points différents. • La crise italienne est arrivée jusqu’à nous sans dissimuler tous les facteurs qui font d’elle un événement crisique de première importance. • On lui a prêté peu d’attention, pour les raisons qu’on a vues. • Soudain, depuis ce week-end, elle s’est installée à la place qu’elle mérite, qui est une des premières. • La crise italienne atteint la maturité et éclaire la continuité de la crise européenne.

    Lire cet article
  • Pas de JSF ? Alors, des Su-57 !   28/05/2018

    • On sait que la Turquie a choisi comme système de défense antimissile le S-400 fabriqué par la Russie. • On sait que les USA sont fort mécontents de ce choix et qu’ils envisagent bien entendu des sanctions (What else ?). • Pire encore, ou encore mieux c’est selon, la menace est brandie depuis quelques semaines de la punition ultime : on refusera de livrer à la Turquie ses JSF. • Le Sénat prépare une loi dans ce sens. • Cela nous vaut des bruits officieux-officiels selon lesquels Erdogan et Poutine auraient parlé du Su-57 russe pour la Turquie

    Lire cet article

Notes d'analyse

  • Notes sur la communication hypersonique    25/05/2018

    • On ne parle qu’épisodiquement du cas des capacités russes et chinoises dans le domaine des missiles hypersoniques de combat, qui ont pris presqu’une décennie d’avance sur les USA. • Cela est tout simplement stupéfiant, – mais qu’est-ce qui ne nous stupéfie pas aujourd’hui du point de vue de la communication ? – alors que l’événement représente sans guère de doute le renversement stratégique le plus complet jamais observé dans l’histoire de la stratégie nucléaire. • La seconde chose extrêmement stupéfiante, c’est l’extrême atonie de la communauté de sécurité nationale US à réagir à cette situation en lançant des programmes d’urgence et en sonnant le tocsin. • La troisième chose extrêmement stupéfiante, c’est de voir les USA poursuivre et accentuer d’une façon si impudente une politique d’hégémonisme incroyablement brutale et basée sur sa puissance militaire, alors que cette puissance s’érode à une vitesse hypersonique et que les USA se trouvent dans cette si très grande vulnérabilité. • Mais franchement (bis), qu’est-ce qui ne nous stupéfie pas dans cette époque si étrange ?

    Lire cet article
  • Notes sur une confusion extrême   14/05/2018

    • Revenons sur l’engagement du 10 mai où sont mêlés d’une façon fort confuse Israéliens, Syriens et Iraniens, avec un petit zeste d’américanisme, ne serait-ce que dans le chef de l’impressionnante signature du président Trump actant le retrait des USA du traité JCPOA. • Y a-t-il eu “frappe massive” des Israéliens ? On le dit, quoiqu’il faudrait alors réviser la définition de ce qu’on nomme “frappe massive”. • Contre qui ? Les Iraniens-en-Syrie ? Les Syriens-chez-eux ? • Et quel succès a donc eu cette “frappe massive”, d’ailleurs encadrée de tirs d’“engins” (iraniens ? syriens ?) contre des positions israéliennes sur le Golan, – ce qui élargit d’autant le théâtre de la crise-conflit sans fin de Syrie-et-alentour. • L’épisode de la semaine dernière contribue donc à rendre encore plus incompréhensible et mystérieux l’épuisant conflit-sans-fin en Syrie et alentour. • On attendait (on craignait) une action décisive de Netanyahou couvert par son compère Trump, on a eu un pas de plus dans un bourbier qui ne cesse de s’épaissir. • Il est vrai que Netanyahou paradait à Moscou, ruban noir-orange de St-Georges à la boutonnière.

    Lire cet article
  • Notes sur une psychologie collapsologique   05/05/2018

    • Ce qui nous intéresse dans cet exercice analytique qui concerne les prévisions catastrophiques (collapsologie) se multipliant dans tous les domaines, ce n’est pas la justesse de l’une ou l’autre prévision. • D’ailleurs, cette attitude semble bien être celle du public, qui  ne semble nullement tenir rigueur aux multiples erreurs de prospective qui se multiplient depuis plusieurs années, par définition puisqu’elles ont annoncé précisément un effondrement qui n’a pas eu lieu. • Au contraire, les prévisionnistes collapsologistes qui se sont trompés repartent avec de nouvelles prévisions que tout le monde suit avec passion. • D’une certaine façon, le Système agit de même à sa façon en ne s’intéressant plus guère au crédit absolument nul des explications qu’il donne à son action. • Notre hypothèse est alors que ce qui compte dans cette espèce de course entre Système et antiSystème, c’est la montée de la tension, l’exacerbation de la psychologie. • Ainsi, cette exacerbation, cette psychologie chauffée à blanc jouera un rôle fondamental dans le processus irrémédiable de l’effondrement.

    Lire cet article
  • Notes d’un promeneur au bord des abysses   14/04/2018

    • L’attaque promise a bien eu lieu, dans la nuit de vendredi, plutôt comme une surprise dans la mesure où l’on attendait une délibération un peu plus longue tant il existait de contradictions, d’incertitudes, de mésententes, etc., à commencer par le propre cabinet du président Trump. • L’attaque a donc eu lieu, un peu comme par inadvertance, dans le cadre d’une opinion publique et d’une atmosphère plutôt marquées par la confusion qu’on a dite plus haut que par une résolution ferme. • Finalement, c’est une attaque limitée (même catégorie qu'il y a un an), qui évite soigneusement d’approcher les Russes, qui a montré par ailleurs que la défense aérienne syrienne avait une réelle efficacité. • Y aura-t-il d’autres attaques pour suivre dans cette séquence ? Le ministre Mattis dit que non, mais il n’est pas sûr que Mattis parle pour le président. • Dans tous les cas, l’attaque ne termine pas la crise, non plus que l’antagonisme entre les deux blocs, tout au contraire. • Il faut donc l’apprécier précisément dans un cadre général, celui de la Grande Crise d’Effondrement du Système.

    Lire cet article
  • Notes sur le chaos-Trumpiste   03/04/2018

    • Il est bon de revisiter régulièrement la position, l’action, les effets directs et indirects de ces actions, tout cela lié au président des USA, l’indéboulonnable Donald Trump. • L’homme est d’une durabilité étonnante, malgré, - ou à cause de son état de déstabilisation permanente, ses mensonges, ses voltefaces, ses absences de vision, sa nullité politique, ses “tweets”, etc. • La dernière en marche qui déstabilise son administration, c’est son intervention brutale pour annoncer que la politique US est désormais axée sur le retrait “le plus tôt possible” des forces armées US de Syrie. • Cela venant après le choix de l'incroyable belliciste Bolton nous rassure sur la pérennisation de l’imprévisibilité de Trump. • Trump a également réussi, a contrario, à provoquer un durcissement des Russes devant l’hystérie antirussiste développé par ses adversaires de Trump, cela en attendant un “sommet” à Washington qu'il vient de proposer à Poutine. • Nous saluons le chaos-Trumpiste, création d’un homme qui “a rendez-vous avec l’histoire” pour mieux s’en moquer et la tourner en dérision par son propre comportement.

    Lire cet article
  • Notes sur CentCom et l’“effet-S400”   05/03/2018

    • Une déclaration du Général Votel, qui commande CentCom (Central Command, zone du Moyen-Orient), met en évidence la crainte US de perdre la “domination aérienne” (« L’augmentation des systèmes de missiles sol-air russes dans la région menace notre accès et notre capacité à dominer l'espace aérien. »). • Principale cause pour l’instant : le système sol-air russe S-400, et d’une façon plus générale les capacités anti-aériennes qu’a développées la Russie. • La menace de la perte de la “domination aérienne” (“Air Dominance”) a, pour les USA, une énorme puissance symbolique en plus de son aspect opérationnel : c’est une marque spectaculaire de la décadence, sinon de l’effondrement de la puissance des USA. • Ce processus remonte à des choix erronés du début des années 1990, caractéristiques de l’ivresse psychologique des USA après la Guerre froide et la victoire de la Guerre du Golfe, et pour écarter une crise d’identité. • Mais il est trop tard : contre le S-400 et Cie, les USA développent plutôt des sanctions (CAATSA) que des armements qu’ils ne sont plus capables de déployer.

    Lire cet article
  • Notes sur le Big Sleep (russe) de la CIA   04/03/2018

    • Le discours de Poutine du jeudi 1er mars restera comme un événement d’une très grande importance, dans sa partie consacrée aux nouveaux systèmes d’armes russes. • Selon Gilbert Doctorow, expert de la Russie et des relations USA-Russie, ce discours « ne suggère pas le début d'une nouvelle course aux armements, mais sa conclusion avec la victoire russe et la défaite américaine ». • De là se pose la question fondamentale de savoir pourquoi et comment les services de renseignement essentiellement US n’ont rien venir de ce développement stratégique extraordinaire de la Russie, précédé par diverses performances tactiques qui, toutes, n’ont cessé de “surprendre” les USA et le reste du bloc-BAO. • La psychologie y joue un grand rôle. • On hait la Russie comme si elle était un colosse diabolique et on la tient pour un avorton impuissant : l’antirussisme actuel, déchaîné et paroxystique, voue la Russie aux gémonies en lui déniant toute capacité d’autonomie et d’affirmation de puissance. • En dernière partie de ce texte, on trouve l’article du Dr. Doctorow dont il est fait référence.  

    Lire cet article
  • Notes sur l’énigme Sigmar Gabriel   18/02/2018

    • Le SPD est en cours de consultation de ses 450 000 membres pour savoir s’il approuve le projet de programme de gouvernement négocié par Angela Merkel et Martin Schulz et permet à l’Allemagne de sortir de sa crise de régime sans précédent en reconduisant une “Grande Coalition” CDU/CSU-SPD. • Mais ne doit-on pas dire plutôt que “sortir de sa crise...” : sortir de cet épisode de sa “crise de régime sans précédent”, cela supposant qu’il y a d’autres épisodes à venir ? • L’expression populaire fait l’affaire : poser la question, c’est y répondre. • Le brutal épisode qui a suivi la conclusion de l’accord de programme, avec Schulz annonçant qu’il serait ministre des affaires étrangères, puis y renonçant deux jours plus tard, est un signe certain à cet égard. • Sigmar Gabriel a liquidé Schulz et devrait garder son poste de ministre des affaires étrangères avec des projets révolutionnaires en matière de politique étrangère. • Quels projets ? Ils se résument par cette formule-programme : les atlantistes doivent céder la place aux post-atlantistes, ce qui implique une démarche théorique de quasi-rupture avec les USA.

    Lire cet article
  • Notes sur le nucléaire, le JSF et le simulacre   04/02/2018

    • Vendredi, le Pentagone a diffusé un document qui se veut important, qui est désigné sous les initiales NPR (Nuclear Posture Review) : il développe les nouveaux projets d’armes nucléaires et d’emploi du nucléaire. • Les Russes ont relevé avec fureur et alarme que le document envisage l’usage de nucléaire dans une guerre conventionnelle non-nucléaire, ou bien contre des États non-nucléaires, ce qui abaisse considérablement le seuil d’emploi du nucléaire. • Un point a retenu particulièrement notre attention : la “nucléarisation” du F-35/JSF, c’est-à-dire sa capacité de porter des armes nucléaires. • Ce projet qui est perçu comme retentissant est pourtant vieux de 16 ans puisqu’on l’annonçait dès 2002 : il n’empêche, s’il est réalisé, il mettra tous les acheteurs de JSF dans une position extraordinairement inconfortable et dangereuse du fait que les USA contrôlent complètement leurs avions, – avec l'Allemagne dans une position très délicatement particulière. • Il faut prendre d’abord la NPR pour son effet de communication, car sa réalisation est loin d’être acquise.

    Lire cet article
  • Notes sur la somme de TOUTES LEURS peurs   17/01/2018

    • Il y a peur et peur, bien entendu... • Alors qu’il y a quelques jours nous observions, citant un titre, que « La seule chose dont il faut avoir peur c’est l’absence de la peur elle-même », aujourd’hui nous suivons l’argument d’un Peter Van Buren sur la « Perte de contrôle de la Machine-à-Peur », dénonçant la folie des peurs multiples qui surgissent de tous les côtés et dans tous les sens pour se heurter, s’affronter, rebondir comme autant de particules désarticulées... • Certes, nous sommes aux USA, faut-il le préciser, parce que les USA, premiers en tout, ont pris la tête de la chevauchée finale de la Grande Crise de l’Effondrement du Système. • Certes, Van Buren ne parle certainement pas de la même sorte de peur dont nous parlions précédemment, mais de ces peurs manufacturées et artificielles, et devenues folles, qui avaient jusqu’alors du sens (surtout durant la Guerre Froide) et qui aujourd’hui ne semblent plus avoir comme fonction que celles de la déconstruction et de la dissolution. • C'est le domaine de “D.C.-la-folle”, qui manufacture ces peurs et les fait évidemment à son image hystérique.

    Lire cet article
  • Notes sur l’Iran, la CIA, l'ONU et Macron   07/01/2018

    • Un étrange silence s’est abattu sur les évènements d’Iran, entrecoupé d’annonce du retour au calme par les autorités, et d’un vote au Conseil de Sécurité où les USA se sont trouvés une fois de plus isolés par rapport aux unanimités du bon vieux temps alors qu’ils ne cessent de répéter que l’Iran, trois ans après la Russie, est complètement isolé dans la communauté internationale. • Eternel redite des mêmes sornettes, avec l’acteur (l’actrice) de plus en plus médiocre, car Nikki Haley arrive à peine à la cheville de la déjà-éprouvante Samantha Powers. • Mais soyons sérieux... • Gardant l'hypothèse d’une action de type-regime change de la CIA en Iran, à partir du texte de Michael S. Rozeff, nous étudions les conséquences des évènements en cours si cette hypothèse est juste. • Nous nous attachons particulièrement au rôle des USA et à la façon dont Trump, par son comportement, affuble la politique-neocon qu’il suit du même ridicule qu’il montre. • Nous nous attachons aussi à la politique française dans cette séquence, comme si la France voulait, comme on disait, “faire sentir sa différence”.

    Lire cet article

Ouverture libre

  • Notre hystérie-dystopique   20/06/2018

    • Articles du 20 juin 2018. • A partir d’exemples fameux (Orwell, Wells, mais surtout la fabuleuse série télévisée Le Prisonnier de Patrick McGoohan), une réflexion sur Notre-Dystopie. • Contributions : dde.org et John W. Whitehead.

    Lire cet article
  • L'écume soulevée par la performance   17/06/2018

    • Article du 127 juin 2018. • Perspectives de coopérations dans la péninsule coréenne une fois dissipés les effets de communication du sommet de Singapour entre les deux présidents Kim et Trump. • Contribution : Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • La course à l’effondrement   16/06/2018

     Articles du 16 juin 2018. • La politique économique de Trump, protectionniste et isolationniste, vue comme une bataille livrée pour tenter une ultime protection d’une Amérique proche de “son 1989” (effondrement de l’URSS). • Corollaire implicite : un sort semblable pour l’UE (“Tu mourras aujourd’hui, moi demain”). • Hypothèse à prendre en considération à cause de ce que nous nommons notre “seule Incertitude certaine” : on a résolu le “si”, restent à déterminer le “quand” et le “comment” de l’effondrement. • Contributions : dde.org et Ivan Danilov.

    Lire cet article
  • Une “loi scélérate” pour le temps des scélérats   12/06/2018

    • Articles du 12 juin 2018. • Quelques considérations et commentaires sur la loi française qui prétend discipliner ce “temps des scélérats” d’une façon qui agrée au Système. • Contributions :dde.org et Jean Bricmont.

    Lire cet article
  • Il était une (dernière) fois dans l’Ouest..   12/06/2018

    • Article du 12 juin 2018. • Nul ne sait quelle stratégie Trump a dans la tête, ni s’il a une stratégie, ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs, dans la tête. • Il y a simplement ce constat : « Si un président des États-Unis esquissait un plan secret et détaillé pour rompre l'alliance atlantique, ce plan ressemblerait de façon frappante au comportement de Trump... » • Alors, quelle conclusion tirer ? Aucune en vérité car là aussi encore plus qu’ailleurs, règne l’Incertitude en maîtresse absolue. • Contributions : dedefensa.org et David Leonhardt.

    Lire cet article
  • Le principe de réalité   12/06/2018

    • Article du  12 juin 2018. • La réunion de l'OCS a marqué la maturité confiante et puissante de l'entente entre la Russie et le Chine, prêtes à prendre en mains l'ordre du monde  dzsintégré par 'Ouest. • Contribution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article
  • Mouvement centrifuge dans l’UE   07/06/2018

    • Article du 7 juin 2018. • Autant la “guerre commerciale” desUSA que la question du traité nucléaire avec l'Iran soulève de terribles tensions centriguges au sein de l'Europe : l'UE est nue. • Contribution de Badia Benjelloun. 

    Lire cet article
  • La route vers le Soi   05/06/2018

    • Article du 5 juin 2018. • A partir d'observations sur la constitution du “soi” immunologique, développement d'une métaphore pour une appréciation du “soi” psychique et social. • Contrbution de Badia Benjelloun.

    Lire cet article